FAO.org

Accueil > Partenaires > Coopération Sud-Sud > Nos partenaires
Coopération Sud-Sud

Nos Partenaires

PAYS FOURNISSEURS: Algérie, Bangladesh, Brésil, Cambodge, Chili, Chine, Cuba, Égypte, Inde, Indonésie, Jordanie, Malaisie, Maroc, Myanmar, Pakistan, Philippines, République démocratique populaire lao, Thaïlande, Turquie, Viet Nam...

PLUS DE 2000 EXPERTS DÉPLOYÉS SUR LE TERRAIN

PARTENAIRES TRIANGULAIRES: Arabie saoudite, Banque africaine de développement, Banque islamique de développement, Banque mondiale, Espagne, France, Japon, Mexique, Monaco, Pays-Bas, Oman, République de Corée, Royaume-Uni (Ministère du développement international), Suisse, Union économique et monétaire ouest-africaine, Union européenne, Venezuela...

Forte d’une expérience de plus de 20 ans dans la facilitation de la Coopération Sud-Sud, la FAO a œuvré avec près de 100 partenaires afin d’appuyer le partage et l’échange mutuels des connaissances, des grandes orientations et des technologies entre les pays du monde du Sud. Nos partenaires jouent des rôles divers, qu’il s’agisse de pays qui envoient leurs experts à l’étranger, de pays qui accueillent des experts étrangers ou de pays tiers qui fournissent des ressources financières et/ou techniques afin de faciliter les échanges de la coopération Sud-Sud. Les partenaires de la Coopération Sud-Sud de la FAO sont un facteur clé du succès de ce programme.

Pour en savoir plus sur les échanges de la coopération Sud-Sud, reportez-vous aux exemples ci-après:

Brésil -  Le Brésil Soutient actuellement 27 projets, pour un montant près de 100 millions de dollars américains  en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Plus de la moitié de ces projets soutiennent la Coopération Sud-Sud , et les principaux domaines de collaboration comprennent la nutrition de l'alimentation scolaire, l'agriculture familiale, la pêche et l'aquaculture, la recherche agricole, la participation de la société civile, les marchés institutionnels et le renforcement des capacités de résistance.  À noter en particulier un projet d’alimentation scolaire, qui consiste à promouvoir l’échange d’expériences et le partage des connaissances entre le Brésil et 13 pays de l’Amérique latine et qui s’est donné pour objectif de : garantir l’accès des élèves des écoles publiques à des aliments de qualité ; de promouvoir la consommation de produits frais et sains; enfin, d’ouvrir de nouveaux marchés qui pourraient procurer des revenus plus élevés aux agriculteurs familiaux, tout en stimulant le développement local. De nouveaux projets d’alimentation scolaire, reposant sur l’expérience brésilienne, sont actuellement en cours dans cinq pays africains.

Chine – En tant que l’un des premiers pays à s’investir dans la Coopération Sud-Sud aux côtés de la FAO, la Chine a déployé plus de 1 000 experts et techniciens sur le terrain, dans 37 pays et ce pendant près de deux décennies. Les experts ont été accueillis par les Gouvernements des Bahamas, du Bangladesh, de la Barbade, de l’Éthiopie, des Fidji, du Gabon, du Ghana, des Iles Cook, du Libéria, du Malawi, du Mali, de la Mauritanie, de la Micronésie, de la Mongolie, de la Namibie, du Nigéria, de Niué, de l’Ouganda, de Samoa, du Sénégal, de la Sierra Leone, du Suriname, des Tonga, de la Trinité-et-Tobago et de Vanuatu. En 2009, un fonds fiduciaire FAO-Chine d’une valeur de 30 millions de dollars a été établi, favorisant le financement d’échanges de connaissances et d’expériences entre la Chine et d’autres pays du monde du Sud. Les experts chinois ont partagé leurs connaissances dans divers domaines techniques, notamment l’aquaculture, la culture vivrière, l’irrigation, l’élevage du bétail, l’agroforesterie, la lutte contre les ravageurs et l’aviculture. S’appuyant sur les réalisations du programme, en 2014 la Chine a apporté une nouvelle contribution de 50 millions de dollars américains.

Maroc – dans le passé, 85 experts ont été envoyés sur le terrain dans trois pays: Burkina Faso, Niger et Djibouti. Le Maroc fournira également ,à la fois une assistance financière et technique grâce à un montant d’1 million de dollars américains, accords généraux récemment signés avec la FAO au profit des pays africains. Dans ce cadre, des accords tripartites ont été signés avec la Guinée et le Mali.

Viet Nam – Depuis 1996 le Viet Nam s’est investi dans le programme de la Coopération Sud-Sud aux côtés de la FAO. Au total, 392 experts et techniciens vietnamiens ont été déployés sur le terrain au Bénin, au Laos, à Madagascar, au Mali, en Namibie, en République du Congo, au Sénégal et au Tchad, faisant porter leurs efforts sur l’aquaculture et la production rizicole.