FAO.org

Accueil > Plateforme des Connaissances Pastorales > Contexte
Plateforme des Connaissances Pastorales

Contexte

Les pastoralistes sont un collectif de plusieurs centaines de millions d'éleveurs répartis partout dans le monde, dont le mode de subsistance unique est confronté à des défis souvent liés à l'environnement dans lequel ils vivent, et à la mobilité qui les caractérise. Les pastoralistes sont les principaux producteurs des zones froides, arides et montagneuses de la planète. Ils assurent la viabilité de collectivités dynamiques et culturellement uniques ; de plus, de nombreuses autres personnes dépendent de leurs activités. Les gouvernements négligent souvent d'investir et d’offrir l’accès aux services public ainsi que la sécurité foncière aux territoires de parcours. Il en résulte un niveau de pauvreté élevé dans de nombreuses zones marginales, ainsi qu’une faible productivité des terres et du bétail, et une dégradation importante des ressources terrestres, de l'eau et de la biodiversité.

Les économies pastorales

Le système de production pastorale a la capacité de produire une diversité de produits et services à partir de différentes ressources de l'écosystème. Les produits et les services tels que le lait, la viande, les fibres, les peaux, l'emploi et les transports sont des éléments importants pour l'agriculture, le tourisme et la conservation de l’environnement, et jouent un rôle important dans la culture et la gestion des risques. Les pâturages gérés de façon appropriée fournissent également une vaste gamme de services environnementaux dont la séquestration du carbone, la protection de l’approvisionnement en eau, et l'amélioration de la biodiversité.

Les produits et services pastoraux résultent d’un système efficace basé sur des faibles niveaux d’entrée et de sorties, qui tire parti des énormes surfaces occupées par les pâturages pour réaliser des économies d'échelle. Beaucoup de ces produits offrent plusieurs intérêts pour la subsistance des pastoralistes et sont efficacement utilisés à l'intérieur des communautés. Bien que rarement encore exploités en dehors des communautés pastorales, les caractéristiques particulières des produits pastoraux peuvent leur apporter une certaine valeur ajoutée si leur commercialisation est effectuée de manière appropriée. Les programmes visant à accroître la demande de produits d'origine animale de haute qualité et  à améliorer les capacités de transport et les infrastructures de commercialisation, offrent aux pastoralistes des opportunités pour innover et améliorer la commercialisation ainsi que le marketing de leurs produits.

Le pastoralisme et l'environnement

Les territoires pastoraux sont caractérisés par une productivité variable dans l'espace et le temps. Dans ces environnements, les rendements sont imprévisibles et des stratégies adaptées sont nécessaires pour valoriser les ressources disponibles de manière efficace. Les pastoralistes sont capables de prospérer dans ces environnements, et de surmonter les aléas grâce à la mobilité et l'utilisation commune des ressources.

Les systèmes de production pastorale ont lieu au sein de surface importants et ont donc besoin de minimiser les apports de carburant, de fourrage et d'engrais pour être économiquement viable. En raison de la faible dépendance à l'égard des intrants extérieurs, les impacts environnementaux sont réduits et la résilience économique des pastoralistes est augmentée. L'utilisation de races localement adaptées est fondamentale pour conserver la capacité du système à s’adapter à un environnement instable et améliore notamment la résilience vis-à-vis des fluctuations climatiques.

L'adaptation de la production pastorale aux environnements locaux implique d’imiter les fonctions écosystémiques des herbivores sauvages. Ceci explique pourquoi le pastoralisme traditionnel est considéré comme fondamental pour maintenir la biodiversité et la fertilité du sol dans les pâturages et les milieux agro-pastoraux. Les éleveurs sont aussi de plus en plus reconnus comme les gardiens d'habitats d'intérêt pour la conservation, et comme les dépositaires des gènes de leurs races.

Les communautés pastorales

Les systèmes de production et les stratégies de résilience des communautés pastorales sont liés à des spécificités culturelles et sociales. Celles-ci concernent aussi bien des connaissances écologiques traditionnelles que des accords de gouvernance pour la gestion des ressources communales, ou des mécanismes de solidarité tels que l'échange d'animaux sur la base de liens sociaux. Le but ultime de ces stratégies est d'augmenter la résilience des moyens de subsistance des pastoralistes.

Les pastoralistes ont été profondément touchés par la marginalisation du fait d’une mauvaise compréhension de leur système de subsistance par les sociétés sédentaires, ces dernières ayant imposé des régimes sociaux et de gouvernance inadaptés. Ceux-ci impliquent souvent des tentatives de sédentarisation ou des obstacles à la mobilité ou à la prestation de services tels que les systèmes d'éducation et de santé. La perturbation de la mobilité pastorale peut déclencher  des problèmes d'insécurité alimentaire en raison de la perte de l’efficacité et de la résilience qui caractérise les systèmes mobiles. En conséquence, les communautés pastorales se méfient souvent des gouvernements, et les relations avec ces derniers peuvent facilement devenir conflictuelles.

Les nouvelles technologies et l'autonomisation des femmes donnent d'énormes possibilités pour l'amélioration le fonctionnement des communautés pastorales en les intégrant davantage dans la société en général, et en facilitant les innovations commerciales. Les développements technologiques liés à la téléphonie téléphones mobiles et à l'Internet ont largement simplifié la prestation de services de plus en plus simple pour les communautés nomades. La communication entre les communautés et leurs membres qui ont rejoint les zones urbaines a aussi été améliorée. Beaucoup des opportunités de diversification pour les éleveurs s’appuyent sur les fonctions et les productions traditionnellement dévolues aux femmes, qui ont maintenant la possibilité d'accroître leur importance dans les processus de prise de décision.