Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

Le Fonds de partage des avantages

L’initiative 'Labourer le champ'

On estime que 75% du matériel génétique végétal a été perdu au cours des 100 dernières années et actuellement, nous sommes dangereusement dépendants de seulement quelques variétés de riz, de pommes de terre, maïs, blé, haricots et autres aliments de base. Compte tenu de l’énormité potentielle de la crise alimentaire que connaît le monde, le cycle de production qui va de 7 à 10 ans pour la plupart des cultures ainsi que le besoin pressant d’investissements, le Traité International est déterminé à faire de ses 116 millions de dollars d’effort de mobilisation des ressources, un véritable succès.

L’initiative ‘Labourer le champ’ nécessite des investissements pluriannuels au plus haut niveau des gouvernements, fondations, entreprises, philanthropes et autres parties intéressées. Une structure à plusieurs niveaux a été adoptée pour aider les éventuels bailleurs de fonds du secteur public sur les indications de niveaux de financement, l’Espagne ayant fait le premier niveau I d’investissement à près de 3 millions $. Un certain nombre de pays considèrent également des contributions à la tranche supérieure, aux niveaux I, II et III.

La Décennie Internationale de la Biodiversité, allant de 2011 à 2020, crée une occasion de sensibiliser l’importance de la diversité des cultures et de faire de réels progrès vers la réalisation de la sécurité alimentaire, de la réduction de la pauvreté et de l’adaptation au changement climatique.

Brochure - Cas de soutien

Brochure - Cas de soutien

Cas de soutien

Le Fonds fiduciaire pour le partage des avantages du Traité est un mécanisme unique qui finance des projets à fort impact visant à soutenir les agricultures dans les pays en développement, répondre à la sécurité alimentaire, l’adaptation au changement climatique et à la biodiversité agricole.

Grâce aux deux premiers cycles de projets, un million de personnes ont bénéficié des activités directement ou indirectement, la plupart d’entre eux sont des petits agriculteurs.

 

Case for Support

Leading the Field

Réduire les incidences négatives de la migration

 

 

 

Partagez