FAO.org

Accueil > Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Nouvelles > News detail fr
Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

Les ministres du Cône Sud renouvellent leur engagement en faveur du Traité international et de la biodiversité agricole

02/10/2018

Argentine, 28 septembre 2018 - Les Ministres de l’agriculture des cinq pays du «Cône Sud» de l’Amérique latine - Argentine, Brésil, Chili, Paraguay et Uruguay - ont signé une déclaration ministérielle réaffirmant leur engagement en faveur du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture et de la conservation de la biodiversité agricole dans leur région.

La déclaration ministérielle reconnait le cadre juridique primordial prévu par le Traité international de la FAO pour l’accès à la biodiversité agricole et son utilisation au niveau international.

«Chaque pays peut et doit bénéficier des mécanismes multilatéraux du Traité international qui facilitent l’échange de semences et la participation à la distribution des avantages», a expliqué Kent Nnadozie, Secrétaire du Traité international. "Nous nous félicitons de cette déclaration ministérielle et espérons qu'elle encouragera les pays d'Amérique latine qui ne se sont pas encore joints à notre communauté internationale à le faire."

La déclaration ministérielle a été signée à Buenos Aires, en Argentine le deuxième jour de la 36ème réunion ordinaire du Conseil agricole du Cône Sud, plaçant la sécurité alimentaire et la conservation des cultures au centre des discussions. Les Ministres de l'agriculture suivants ont participé à la cérémonie de signature: S.E. Luis Miguel Etchevehere pour l'Argentine, S.E. Blairo Maggi pour le Brésil, H.E. Antonio Walker pour le Chili, S.E. Denis Lichi pour le Paraguay et S.E. Enzo Benech pour l'Uruguay.

«Cette déclaration politique souligne l’importance du Traité international dans la conservation, le partage et l’utilisation durable des ressources phytogénétiques vitales du monde», a déclaré le Secrétaire  Nnadozie.

«Le Traité  international a eu une incidence très positive sur la vie des gens en ce qui concerne la protection de la biodiversité agricole et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle», a déclaré Nnadozie. «Au cours de la dernière décennie seulement, le Traité international a aidé les obtenteurs, les agriculteurs et la communauté scientifique à accéder à plus de 4,5 millions de produits végétaux du monde entier, en plus d’avoir un effet positif sur la vie d’un million de personnes dans 45 pays grâce aux projets appuyés par le Fonds pour le partage des avantages. "

Les pays du Cône Sud comptent parmi les plus grands exportateursde denrées alimentaires du monde et jouent un rôle de plus en plus important dans le système commercial agricole mondial. Avec l’adhésion du Chili et de l’Argentine il y a un an, tous les pays du Cône Sud sont maintenant membres du Traité international, qui compte 144 membres «Parties contractantes» au niveau mondial.

Lire le document original 

Partagez