FAO.org

Accueil > Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Nouvelles > News detail fr
Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

Le Secrétaire du Traité international visite une banque de semences au Costa Rica

16/01/2019

Préserver les semences en voie de disparition

Cartago, Costa Rica, le 16 janvier 2019 - Le Secrétaire du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, Kent Nnadozie, a visité cette semaine une collection de diversité végétale alimentaire, d’importance mondiale au Costa Rica. Les collections sont stockeées au Centre de recherche et d'enseignement supérieur en agriculture tropicale (Tropical Agricultural Research and Higher Education Center (CATIE)) et conservent des milliers de variétés de cultures telles que le café, le cacao et la courge musquée. La diversité végétale conservée au centre CATIE dans les collections au champ et dans sa banque de gènes a été collectée dans le monde entier et est conservée pour l’avenir, mais également pour améliorer l’agriculture dans la région actuellement.

Récemment, la communauté internationale craignait que les semences conservées au centre  CATIE ne soient perdues en raison du manque de fonds alloués à la banque de semences de CATIE, en attendant que le gouvernement du Costa Rica offre les fonds nécessaires au maintien des opérations en activité, à court terme du moins.

«Nous sommes très heureux que le gouvernement du Costa Rica ait fourni l'appui indispensable pour assurer le maintien de cette importante collection», a déclaré Kent Nnadozie, Secrétaire du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture, au cours de sa visite au centre CATIE. «Préserver des milliers de semences  de plantes qui assurent l’alimentation et la nutrition est une priorité, en particulier lorsque cette collection risque de disparaître à jamais. Le panier alimentaire de base du mondial dépend de la diversité des cultures, qui doivent être conservées et utilisées consciemment. »

Les semences conservées dans la banque de gènes CATIE font partie du Système multilatéral du Traité international, qui possède actuellement le plus grand stock génétique de plantes au monde, avec 2,3 millions d’accessions. Ce vaste stock mondial  de matériel phytogénétique est échangé dans le monde entier à un rythme moyen d'environ 1 000 transferts par jour grâce au Système multilatéral du Traité international, qui soutient les agriculteurs, les obtenteurs et les scientifiques dans leurs efforts pour lutter contre les effets néfastes du changement climatique, des ravageurs et des maladies. Des échantillons de sauvegarde de nombreuses semences du centre CATIE sont également préservés en Norvège dans la chambre forte semencière mondiale de Svalbard, qui conserve un million d’échantillons  de semences de sauvegarde de plus de 4 000 espèces végétales du monde entier.

« Au centre CATIE, nous avons des collections internationales du domaine public comprenant des milliers de variétés de cultures provenant de différentes régions du monde», a déclaré le Directeur général, Muhammad Ibrahim, de CATIE. «Ces collections ont un potentiel énorme pour identifier et promouvoir les matériaux prometteurs, en raison de leur grande tolérance à la sécheresse, aux inondations, aux sols marginaux et à d’autres facteurs limitants liés au changement climatique.»

En novembre dernier, à Kigali, au Rwanda, l’Organe directeur du Traité international de la FAO a examiné la situation financière critique dans laquelle se trouvait la banque de gènes de CATIE au Costa Rica, qui mettait les semences conservées dans une situation de grave danger. Sans les fonds nécessaires au fonctionnement de la banque de gènes CATIE, le monde risque de perdre cette collection spéciale de semences de plantes fournissant des aliments. Le Secrétariat du Traité international et le Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures ont chargé un groupe de travail spécial sur la banque de gènes de CATIE de dresser un bilan de la situation et de formuler des recommandations concernant les actions prioritaires nécessaires pour la sauvegarde des semences. En réponse à l'appel lancé par la communauté du Traité international et au rapport du groupe de travail, le gouvernement du Costa Rica a fourni les fonds nécessaires au fonctionnement de la banque de gènes pendant un an. La visite du Secrétaire Nnadozie au nom de la communauté du Traité international a constitué une étape de suivi importante pour voir directement comment les collections de semences sont conservées et pour planifier un soutien futur aux niveaux régional et mondial.

Conserver plus de 600 accessions

«Nous sommes fiers d'accueillir cette importante collection de semences du monde entier et nous sommes heureux de pouvoir continuer à conserver ce matériel pour l'humanité », a déclaré le Directeur général Ibrahim. « Et nous sommes très reconnaissants au Ministère de l'agriculture et de l'élevage du Costa Rica d'avoir fait don des fonds nécessaires pour que nous puissions continuer à gérer la banque de semences qui conserve cette importante collection internationale de semences.»

La banque de semences CATIE a été officiellement créée en tant que centre de conservation et d’utilisation des ressources phytogénétiques en Amérique centrale. Les collections ont été placées sous les auspices de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en 2004, puis deux ans plus tard, elles relevèrent des compétences du Traité international. Un grand nombre de semences conservées dans la banque de semences CATIE sont uniques et risquent de disparaître, sauf si la banque de semences peut continuer à fonctionner ou si les semences seraient transférées vers une autre banque de semences internationale.

« La collection de semences de courge musquée (Cucurbita, son nom scientifique) est la deuxième en importance au monde en termes de quantité de biodiversité et la première en termes de nombre d'accessions disponibles au niveau international », a déclaré William Solano, chercheur en ressources phytogénétiques à CATIE

La banque de gènes CATIE contient actuellement 6 201 accessions représentant 14 familles botaniques, 61 genres et plus de 125 espèces de plantes destinées à l’alimentation. Parmi les produits de cette collection, citons les semences de courges musquées, d’haricots, de piment du Chili, de maïs et de tomates.

Les fonds fournis par le Costa Rica à la banque de semences CATIE aideront à conserver les semences pendant un an et contribueront à améliorer la sécurité alimentaire et à faire face au changement climatique au Costa Rica et ailleurs. Toutefois, une solution plus durable sera nécessaire à l'avenir, selon le rapport du Groupe de travail chargé d'évaluer la meilleure façon de préserver les collections de CATIE.

#Seeds #PlantGeneticResources #Conservation #Biodiversity #FoodSecurity #MutlilateralSystem

 @PlantTreaty

 

 

 

Partagez