FAO.org

Accueil > Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Nouvelles > News detail fr
Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

22 Projets vont recevoir 10 millions de dollars du Fonds de partage des avantages

06/03/2015

Le Traité international investira plus de 10 millions de dollars dans 22 projets pour aider les agriculteurs dans les pays en développement à maintenir leur diversité agricole et soutenir les pays membres à travers des programmes de transfert de technologie. La sélection finale des projets à financer dans le cadre du Troisième appel à propositions du Fonds de partage des avantages (BSF) du Traité a été faite par le Bureau de la sixième session de l’Organe directeur du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

« Les projets ont été sélectionnés sur la base des recommandations d’un comité indépendant d’experts après une évaluation scientifique rigoureuse », a déclaré Mr. Matthew Worrell, Président du Bureau.

« Nous sommes reconnaissants à nos principaux donateurs, notamment la Norvège, l’Union  Européenne et l’Italie, pour leurs généreuses contributions, ce qui rend possible de tels programmes », a déclaré le Dr. Shakeel Bhatti, Secrétaire du Traité international. « Le Fonds de partage des avantages a déjà permis à 700,000 parmi les agriculteurs, les chercheurs, les techniciens et les décideurs du monde entier  d’en bénéficier. Nous espérons que cela encouragera les autres à verser des contributions financières ».

Les projets retenus ont été réputé avoir le plus grand potentiel pour encourager les approches innovantes dans le domaine de la gestion et de l’utilisation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (RPAA). Les projets devraient partir en 2015 pur une durée maximum de 4 ans.

Les projets du 3e  tour du Fonds de partage des avantages se concentrent sur deux domaines thématiques :

  • L’action immédiate -  renforcer la conservation à la ferme et la gestion des RPAA,  principalement aux niveaux de la ferme et de la communauté
  • Le co-développement et le transfert de technologie – permettant l’échange international d’informations relatives au matériel phytogénétique disponible  à travers le Système multilatéral du Traité.

Les projets, qui seront mis en œuvre par les agriculteurs et les organisations paysannes, les banques de gènes, les institutions de recherche ainsi que les organisations régionales et internationales devraient augmenter la portée des projets du deuxième tour du Fonds de partage des avantages.

Partagez