FAO.org

Accueil > Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Nouvelles > News detail fr
Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

La Norvège soutient l’utilisation active des ressources phytogénétiques par les agriculteurs

08/03/2017

Le Gouvernement norvégien a annoncé sa contribution annuelle au Fonds fiduciaire pour le partage des avantages du Traité international visant à soutenir la conservation et l’utilisation des ressources phytogénétiques par les agriculteurs. L’annonce de la contribution a été faite par Mr. Terje Halleland, secrétaire d’État du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, en présence de Mr. Kent Nnadozie, Secrétaire par intérim du Traité international, à l’occasion de l’organisation de la deuxième réunion du Bureau du Traité international à Oslo.

La contribution de cette année dépasse légèrement les 800 000 couronnes norvégiennes (environ 90 000 $), ce qui correspond à 0,1% de la valeur des semences et du matériel végétal agricole vendus en Norvège en 2016.

« Étant donné, précisément, que la production alimentaire norvégienne dépend des ressources génétiques provenant  d’autres pays, nous utilisons un pourcentage des ventes comme base pour calculer notre contribution », a déclaré Mr. Halleland, précisant que la contribution était également importante car elle fournissait « des ressources prévisibles au Fonds fiduciaire pour le partage des avantages ».

Grâce au  Fonds fiduciaire pour le partage des avantages, la Norvège appuie déjà les efforts de la communauté internationale et aide les agriculteurs à conserver les semences des cultures sur le terrain et à les adapter au changement climatique. Les projets en cours du Troisième cycle de projet du Fonds fiduciaire aident plus de 55 000 agriculteurs sur le terrain en collaboration avec les organismes nationaux chargés de la mise en œuvre qui ont prévu l’organisation de plus de 200 ateliers sur différents thèmes, y compris le développement et le transfert de technologie.

« La Norvège est un pionnier dans ce domaine. En plus de la préservation de la réserve mondiale de semences du Svalbard, elle a appuyé le Fonds fiduciaire pour le partage des avantages avec des contributions à la fois annuelles et spéciales dans le cadre d’un plan de financement plus large visant à soutenir la biodiversité des cultures », a déclaré Mr. Nnadozie.

Le Fonds fiduciaire pour le partage des avantages contribue à la réalisation des Objectifs de développement durables des Nations Unies, l’objectif  2, faim zéro, et l’objectif 15, vie terrestre. Les nouveaux fonds annoncés par la Norvège seront utilisés pour la préparation du quatrième appel à propositions de projets, associés à d’autres contributions provenant d’Italie, Australie,  Association européenne des semences, Suède, Indonésie, Fédération internationale des semences et Autriche.

 

Photo : Mr. Terje Halleland, secrétaire d’État du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et Mr. Kent Nnadozie, Secrétaire par intérim du Traité international lors de l’annonce à Oslo.

Partagez