Appui aux politiques et gouvernance
©FAO/Farooq Naeem

Changement climatique

Partout dans le monde, la hausse des températures, l’évolution du régime des pluies et les événements météorologiques extrêmes influent sur les systèmes alimentaires, la nutrition et la santé. Les pays en développement et les petits agriculteurs, en particulier, seront durement touchés.

La FAO promeut des concepts tels que l'agroécologie et l'agriculture intelligente face au climat.

Grâce aux nouvelles politiques et pratiques agricoles, il est possible de nourrir une population mondiale en expansion, d’assurer l’utilisation durable des ressources naturelles, de favoriser le développement résilient et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La FAO collabore avec les gouvernements, les producteurs alimentaires et d’autres partenaires à la mise en place de systèmes de production alimentaire résilients face au climat et à la réduction de leurs impacts sur le climat et l’environnement. Afin d’aider ses États membres à élaborer leurs plans climatiques nationaux et à identifier les possibilités d’adaptation et d’atténuation du changement climatique dans l’agriculture, l’élevage, la foresterie et les pêches, elle leur dispense une assistance technique, leur fournit des données aux fins d’élaboration de politiques fondées sur des données factuelles et renforce leurs capacités. Elle met en avant des concepts comme l’agroécologie pour inciter les producteurs alimentaires à modifier leurs pratiques et les aider à prospérer en dépit du changement climatique tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en augmentant la séquestration du carbone dans les écosystèmes agricoles.

Messages clés

  • Le secteur agricole (cultures, forêts, élevage, pêches et aquaculture) joue un rôle essentiel dans la réponse mondiale au changement climatique. Pour réaliser de façon durable la sécurité alimentaire, l’agriculture doit s’adapter à l’évolution du climat. Mais ce secteur présente également des opportunités majeures d'atténuation du changement climatique par le biais de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la séquestration du carbone. Les pratiques agricoles présentent en effet de nombreuses possibilités d’adaptation et d’atténuation qui ouvrent la voie à des synergies potentielles.
  • Les politiques doivent soutenir la transformation vers une agriculture et des systèmes alimentaires plus productifs, plus résilients et plus durables, telles celles qui visent à réformer les subventions aux intrants et à ajuster les mécanismes d’appui directs. Cette transformation passe impérativement par la cohérence des processus politiques en matière de changement climatique, d’agriculture et de sécurité alimentaire. Afin d’aider les pouvoirs publics nationaux à assurer la cohérence, la FAO encourage, par exemple, la collaboration entre les parties prenantes ministérielles et sectorielles nationales.
  • L’Accord de Paris sur le climat constitue un engagement historique à maintenir la hausse de la température mondiale moyenne très en dessous de 2°C (au-dessus des niveaux antérieurs à l’ère industrielle). Le secteur agricole jouera un rôle central dans la mise en œuvre de cet accord important. C’est pourquoi environ 94 % des pays y font référence dans leurs contributions déterminées au niveau national.
  • Il conviendrait d’utiliser le financement climatique comme un catalyseur du développement agricole durable et résilient face au climat, notamment en aidant les pouvoirs publics à prendre en compte le changement climatique dans les politiques et les programmes agricoles. La FAO consacre d’importantes ressources à aider ses États membres à élaborer des propositions de financement à l’intention du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et du Fonds vert pour le climat (FVC) dans le but de catalyser un changement transformationnel à grande echelle.
  • La réponse au changement climatique joue un rôle essentiel dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030. L’ODD 13 notamment appelle à lutter de façon urgente contre le changement climatique et ses impacts. Prendre les mesures prescrites par l’ODD 13 (notamment dans les secteurs agricoles) sera indispensable pour atteindre l’ODD 2 relatif à l’éradication de la faim, à la sécurité alimentaire, à l’amélioration de la nutrition et à l’agriculture durable.

Ressources mises en avant

Share this page