FAO.org

Accueil > Appui aux politiques et gouvernance > Thèmes de politiques > Changement climatique
Appui aux politiques et gouvernance
©FAO/Farooq Naeem

Changement climatique

La violence des phénomènes météorologiques et la variabilité de la pluviométrie affectent la production alimentaire et les conditions de vie des communautés rurales partout dans le monde. Le changement climatique exercera un impact sur les systèmes alimentaires, la nutrition et la santé. Les pays en développement et les petits agriculteurs, en particulier, seront durement touchés.

Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi.

L’agriculture doit s’adapter au changement climatique pour nourrir une population mondiale toujours plus nombreuse et assurer la durabilité et la résilience du développement. L’agriculture durable peut également contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux pratiques agricoles et au changement d’affectation des sols et renforcer la séquestration du carbone grâce la meilleure santé des sols et de la biomasse végétale.

La FAO travaille depuis plusieurs décennies sur le changement climatique. Elle fournit de l’assistance technique, des données et des statistiques et mène des activités de développement des capacités dans ses États membres. Elle aide les pays à élaborer leurs plans climatiques nationaux, à identifier les possibilités d’atténuation et à renforcer la résilience de leurs systèmes de production alimentaire ainsi que celle des secteurs de l’agriculture, des forêts et des pêches. La FAO met en avant des pratiques agricoles aptes à assurer la prospérité des producteurs dans le contexte du changement climatique telles que l’agroécologie et l’agriculture intelligente face au climat.

Messages clés

  • Les secteurs agricoles (cultures, forêts, élevage, pêches et aquaculture) jouent un rôle essentiel dans la réponse mondiale au changement climatique. Pour réaliser la sécurité alimentaire de manière durable, l’agriculture doit s’adapter à l’évolution des conditions climatiques. Mais le secteur offre également des opportunités majeures d’atténuation et de séquestration du carbone permettant de réduire et d’éliminer les gaz à effet de serre.
  • Les politiques doivent soutenir la transformation vers une agriculture et des systèmes alimentaires plus productifs, plus résilients et plus durables. Cette transformation passe impérativement par la cohérence des processus politiques en matière de changement climatique, d’agriculture et de sécurité alimentaire.
  • L’Accord de Paris sur le climat constitue un engagement historique à maintenir la hausse de la température mondiale moyenne très en dessous de 2°C (au-dessus des niveaux antérieurs à l’ère industrielle). Les secteurs agricoles joueront un rôle central dans la mise en œuvre de cet accord important, comme en témoigne le fait qu’environ 94 % des pays ont inclus les secteurs agricoles dans leurs contributions prévues déterminées au niveau national.
  • Il conviendrait que les politiques et les programmes utilisent le financement climatique comme catalyseur d’un développement agricole durable et résilient face au climat. Les pays développés doivent atteindre l’objectif collectif de mobiliser 100 milliards de dollars par an pour le financement climatique public d’ici 2020. Comme indiqué dans l’Accord de Paris, les Parties doivent également convenir d’un objectif de financement climatique plus ambitieux à l’horizon 2025.
  • Relever les défis du changement climatique est essentiel pour réaliser les objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030. Prendre les mesures demandées par l’ODD 13 (notamment dans les secteurs agricoles) sera indispensable pour atteindre l’ODD 2 relatif à l’éradication de la faim, à la sécurité alimentaire, à l’amélioration de la nutrition et à l’agriculture durable.

Ressources mises en avant

Share this page