FAO.org

Accueil > Appui aux politiques et gouvernance > Thèmes de politiques > Agriculture intelligente face au climat
Appui aux politiques et gouvernance
©FAO/Olivier Asselin

Agriculture intelligente face au climat

La population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards d’individus en 2050. Pour la nourrir, il faudra que la production alimentaire augmente d’environ 70 %. L’agriculture jouera un rôle déterminant pour atteindre cet objectif. Dans le même temps, elle devra s’adapter aux changements climatiques et contribuer à en atténuer les impacts. 

Réaliser la sécurité alimentaire dans le contexte des changements climatiques.

L’approche Agriculture intelligente face au climat s’attaque simultanément à la sécurité alimentaire et aux changements climatiques et contribue à atténuer les émissions de gaz à effet de serre. 

Afin d’inciter les pays à adopter cette approche intégrée, la FAO aide leur gouvernement à définir des stratégies d’Agriculture intelligente face au climat, fournit des faits et des outils pertinents pour l’élaboration des politiques et appuie la conception de plans nationaux d’adaptation aux changements climatiques ainsi que l’accès au financement climatique.

Au niveau international, la FAO dispense des conseils en matière de politique aux processus inter-gouvernementaux tels que la CCNUCC et sensibilise à l’importance de l’agriculture pour réaliser la sécurité alimentaire face aux nouvelles réalités que constituent les changements climatiques et la pression démographique.

Messages clés

·         Les systèmes agricoles et alimentaires doivent se transformer en profondeur pour relever les défis de la sécurité alimentaire et des changements climatiques. L’Agriculture intelligente face au climat est une approche de politique agricole susceptible de jouer un rôle majeur pour atteindre cet objectif.

·         L’Agriculture intelligente face au climat n’est pas un nouvel ensemble de pratiques de durabilité ou de systèmes de production, mais une approche de développement agricole durable permettant de concevoir des politiques, des programmes et des investissements intégrant les spécificités de l’adaptation et de l’atténuation.

·         Les solutions dépendant du contexte géographique et temporel, elles nécessitent l’existence d’un processus d’analyse et de consultation visant à identifier les approches les mieux à même d’accroître la sécurité alimentaire de manière durable dans chaque situation.

·         Une meilleure coordination des politiques des différents secteurs agricoles (agriculture, élevage, foresterie et pêches) et d’autres secteurs tels que l’énergie, l’eau et l’industrie) est essentielle pour exploiter les synergies potentielles, limiter au maximum les compromis et optimiser l’utilisation des ressources naturelles et des services écosystémiques.

Ressources mises en avant

Share this page