Portail d’appui aux politiques et gouvernance
©FAO

Élevage durable

Dans les pays à revenu faible et intermédiaire, la demande d’aliments d’origine animale a plus que quadruplé entre 1970 et 2012. Cette « révolution de l’élevage » est alimentée par la croissance démographique, l’urbanisation, la hausse des revenus et la mondialisation. Bien que l’élevage constitue le moyen d’existence de millions de personnes et contribue à une alimentation saine et à la résilience, la progression rapide de la production et du commerce a augmenté les risques autant que les opportunités. Les menaces que cette situation fait peser sur la santé humaine et animale, le bien-être des animaux et l'environnement sont particulièrement préoccupantes. 

Le secteur de l’élevage a besoin de politiques fortes pour optimiser sa contribution à la réalisation d’un grand nombre des objectifs de développement durable.

Le secteur de l’élevage a besoin de politiques fortes pour optimiser sa contribution à la réalisation d’un grand nombre des objectifs de développement durable.

Afin d’appuyer l’élaboration de politiques visant un élevage durable, la FAO renforce la base de connaissances et de données probantes des producteurs et d’autres parties prenantes, élabore des outils, des méthodologies et des protocoles, pilote et évalue différentes politiques et facilite la concertation intergouvernementale et multipartite. 

Pour promouvoir l’élevage durable, l’Organisation collabore avec les gouvernements, le secteur privé, les organisations de recherche, la société civile, les groupes communautaires, d’autres entités gouvernementales et des donateurs.

Messages clés

·        Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies doit être reconnu comme le cadre global d’orientation du développement du secteur de l’élevage dans le monde.

·        En janvier 2018, les ministres présents au Forum mondial pour l’alimentation et l’agriculture ont défini quatre domaines de durabilité aptes à augmenter les synergies et à gérer les arbitrages dans le cadre du renforcement des politiques en matière d’élevage:

  • Reconnaissance de la contribution de l’élevage à l’alimentation et à la sécurité alimentaire.
  • Optimisation de la contribution de l’élevage aux moyens d’existence et à la croissance économique.
  • Protection de la santé et du bien-être des animaux ainsi que de la santé publique en rapport avec l’élevage, notamment en éliminant dans la production de bétail l’usage inapproprié d’antimicrobiens, qui exacerbe les problèmes liés à la résistance aux microbes.
  • Réduction des impacts de l’élevage sur le climat et l’utilisation des ressources naturelles. Dans ce but, lors de la COP25 de décembre 2019, la FAO a recommandé cinq domaines d’action pratique qui permettront de passer à un élevage durable à faible intensité de carbone.

Ressources mises en avant

Share this page