FAO.org

Accueil > Le Programme de développement pour l'après-2015 et les OMD > Les 14 thèmes > Forêts et montagnes
Le Programme de développement pour l'après-2015 et les OMD

Forêts et montagnes

  • Les forêts contribuent de manière vitale à la biodiversité, fournissent une multitude de biens et services  environnementaux. Ils nourrissent un large éventail d'industries, génèrent des emplois et des revenus, et agissent en tant que sources d’aliments, de remèdes, de carburant pour plus d'un milliard de personnes. Mais aujourd’hui, les forêts font face à des pressions sans précédent et incessantes. 
  • Les forêts et les terres forestières conservent actuellement plus de carbone que dans toute l'atmosphère. La conservation et l'amélioration des forêts sont une condition préalable - et l'une des mesures les plus appropriées - pour lutter contre le changement climatique.
  • Les montagnes sont les principaux réservoirs d'eau douce qui maintiennent la vie sur Terre. 23% des forêts de la planète se trouvent dans des zones montagneuses. Pourtant, en dépit de leur importante valeur écologique et socio-économique, les montagnes sont de plus en plus menacées par les activités humaines et les changements climatiques.
  • Les populations qui habitent les zones de montagne et les communautés locales dépendantes de la forêt sont souvent parmi les plus pauvres et les plus affamées au monde. Les États doivent donc multiplier leurs efforts pour adopter et mettre sur pied des approches intégrées et à long terme, qui incluent des politiques spécifiques pour les forêts et les montagnes dans les stratégies nationales de développement durable.
  • Le reboisement, la restauration des paysages forestiers, et la réduction du taux de déforestation et de dégradation des forêts sont des éléments essentiels. Le concept de Gestion Durable des Forêts peut être efficace dans la protection et la promotion de la valeur des forêts, mais nécessite des approches de gouvernance inclusives, où toutes les parties prenantes participent à la prise de décision.

Aperçu

Les forêts couvrent 31 pour cent de la superficie mondiale des terres et renferment à elles seules plus de 80 pour cent de la biodiversité terrestre mondiale. Elles ont un impact direct et très tangible sur la sécurité alimentaire mondiale et fournissent un large éventail de biens et services, jouant notamment un rôle crucial dans l’adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs effets, et sont une source d’énergie renouvelable. Par exemple:

  • Les trois quarts de l’eau douce nécessaire pour répondre aux besoins des ménages et des activités agricoles et industrielles proviennent des bassins hydrographiques forestiers.
  • On estime que 2,6 milliards de personnes au niveau mondial dépendent de l’énergie du bois, dont le charbon, pour la cuisson des aliments ou le chauffage.
  • Plus de la moitié du bois produit est utilisé pour l'énergie. 

La contribution du secteur forestier au Produit Intérieur Brut (PIB) mondial est de près de 468 milliards dollars EU par an. On estime que la valeur d’autres bénéfices tirés des forêts par la fourniture d’énergie, d’aliments, de fourrage, d’abris et de remèdes, est deux à trois fois plus important, mais n’est pourtant pas souvent pris en compte dans la prise de décisions économiques et les statistiques nationales. Les forêts sont en effet un instrument indirect, mais fiable, pour que les populations, et notamment les plus vulnérables comme les communautés et les femmes autochtones, sortent de la pauvreté.

Les montagnes sont une autre ressource fondamentale de l'environnement, tout aussi importante pour les moyens de subsistance que pour les produits et services environnementaux, couvrant quasiment le quart de la surface terrestre de la planète et abritant plus du dixième de la population humaine. Ils ont une immense importance écologique et socio-économique, non seulement pour les gens qui y vivent, mais aussi pour ceux qui vivent dans les zones de plaine. Les montagnes occupent 23 pour cent du couvert forestier mondial et sont une source particulièrement importante d'eau, d'énergie, de bois, de ressources phytogénétiques pour la plupart des cultures alimentaires, de minéraux et de loisirs. Elles abritent le quart de la biodiversité terrestre de la planète et des écosystèmes diversifiés. Globalement, les montagnes fournissent 70 pour cent de l'eau douce de la planète.

La plupart des gens comprennent que les forêts peuvent jouer un rôle dans une économie verte, mais pas assez se rendent compte qu’il ne s’agit pas d’une option - pour un monde durable, ce rôle est obligatoire.

Principaux enjeux

Malgré leurs nombreux bénéfices, les forêts restent gravement menacées. Au niveau mondial, entre 2000 et 2010, chaque année environ 13 millions d’hectares de forêts ont été convertis à d’autres usages ou détruits par des causes naturelles. Alors que le boisement et l’expansion naturelle des forêts a réduit mondialement la perte nette de forêts, les constats sont restés très inquiétants : 5,2 millions d’hectares par an étaient concernés entre 2000 et 2010. La déforestation entraîne non seulement l’appauvrissement de la biodiversité et des ressources en eau douce, la dégradation croissante des terres et l’érosion des sols, et la libération de carbone dans l’atmosphère, mais aussi des pertes de précieux atouts économiques et de possibilités de moyens d’existence.

Les écosystèmes dans les régions montagneuses sont plus fragiles que ceux des plaines. La demande croissante en eau et en autres ressources naturelles, les conséquences du changement climatique mondial, le développement du tourisme et les pressions de l’industrie, des mines et de l’agriculture menacent de briser le maillage de vie extraordinaire que tissent les montagnes, et les importants services environnementaux mondiaux que les montagnes procurent. Ces menaces entraînent des changements rapides – et parfois irréversibles – sur les environnements et les populations de montagne, déjà parmi les personnes les plus vulnérables, les plus pauvres et les plus affamées de la planète.

Les plans nationaux de développement et les stratégies agricoles et de sécurité alimentaire ne prennent pas en compte les nombreuses contributions des forêts et des montagnes au développement agricole, à la sécurité alimentaire et la nutrition et à la croissance économique globale. C'est principalement à cause du manque de connaissances et de données pour soutenir et informer les processus d'élaboration des politiques efficaces sur le rôle des produits forestiers non ligneux, des montagnes, de la faune et flore sauvages et des autres services liés à l’écosystème forestier dans la sécurité alimentaire, une bonne nutrition et le développement durable.

Que faut-il faire?

Une meilleure compréhension de l’interconnexion des forêts et des montagnes avec d’autres secteurs et leur importance pour une planète saine a conduit à des concepts comme la gestion forestière durable, qui vise à préserver et renforcer les valeurs économiques, sociales et environnementales des forêts de tous types au bénéfice des générations présentes et futures. La gestion forestière durable est évaluée selon une large palette de critères et indicateurs. À tous les niveaux, il est crucial d’adopter des approches de gouvernance inclusive, où tous les acteurs pertinents sont impliqués dans les processus de prise de décision afin d’assurer que les résultats soient justes, équitables et adéquats pour tous. Une gestion forestière durable demande aussi d'élargir et de diversifier la fourchette de revenus des et pour forêts.

Les pays doivent redoubler d'efforts pour adopter et mettre en œuvre des approches intégrées et à long terme, qui incluent des politiques spécifiques aux forêts et aux montagnes aux stratégies nationales de développement durable pour relever urgemment les défis actuels, dont le changement climatique, la faim et l’éradication de la pauvreté. Ces approches doivent se nourrir des principes de coopération transfrontalière, de liens en amont et en aval, d’institutions et de gouvernance inclusives, de mécanismes de compensation aux populations locales pour les biens et services de l’écosystème et d’équilibre entre les actions de conservation et de développement. Vu l’importance cruciale des forêts et des montagnes pour le développement durable et les graves difficultés connues, les forêts et montagnes méritent une attention particulière dans le cadre des plans et stratégies de développement à tous les niveaux – mondial, régional et national.