FAO.org

Accueil > Le Programme de développement pour l'après-2015 et les OMD > Les Objectifs du Millénaire pour le Développement > Objectif 4: Réduire la mortalité infantile
Le Programme de développement pour l'après-2015 et les OMD

Objectif 4: Réduire la mortalité infantile

Selon les estimations, la sous-alimentation est la cause profonde de plus d’un tiers des décès d’enfants de moins de cinq ans. Les programmes destinés à améliorer l’information des ménages en matière de sécurité alimentaire et de nutrition augmentent les chances des enfants d’atteindre l’âge adulte. Les programmes de la FAO aident les ménages et les communautés démunis à garantir leur accès à des régimes alimentaires adéquats du point de vue nutritionnel et à réduire la sous-alimentation infantile. Ces activités incluent: des initiatives axées sur les communautés, du matériel pédagogique, des programmes d’éducation nutritionnelle, des programmes de formation destinés au personnel national et local, ainsi que la promotion d’un forum sur la sécurité alimentaire des ménages et la nutrition des communautés.

L’alimentation complémentaire des jeunes enfants, c'est-à-dire la prise d’aliments en plus de l’allaitement, est un important outil de prévention de la malnutrition et réduit la mortalité infantile. La FAO aide les pays à renforcer les capacités locales afin d’améliorer l’alimentation complémentaire des jeunes enfants à base d’aliments disponibles sur place à un prix abordable. Grâce au lien établi entre la sécurité alimentaire des ménages et l’éducation nutritionnelle, l’alimentation complémentaire basée sur des aliments consommés par la famille est possible même dans les milieux disposant de peu de ressources. Des programmes ont porté leurs fruits en Afghanistan et en Zambie et la FAO applique actuellement cette approche dans d’autres pays. La FAO participe également au Partenariat visant à éliminer la faim et la dénutrition chez les enfants (REACH) aux côtés de l’UNICEF, de l’OMS et du PAM.

OMD4 a 1 cible

Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans