FAO.org

Accueil > Le Programme de Développement pour l'après 2015 et les OMD > Nouvelles > Detail
Le Programme de Développement pour l'après 2015 et les OMD

Interventions en ligne – le rôle des femmes rurales dans la sécurité alimentaire

17/03/2014

Les appels à des améliorations dans l’éducation, la participation et la nutrition ont fait partie d’un large éventail de réponses à la discussion en ligne de la FAO dédiée aux femmes rurales dans le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD), qui eut lieu du 6 au 26 février. 

La consultation en ligne, qui était liée au thème de l’égalité entre les hommes et les femmes et l’émancipation de la femme lors de la 8ème session du Groupe de Travail Ouvert des Nations Unies sur les ODD (3-7 février) à New York, a suscité 46 commentaires sur le Forum Mondial sur la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (FSN).

Nous présentons 10 interventions marquantes issues de la discussion, et provenant de divers endroits du monde:

Nutrition – Pour atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle, il faut retourner aux sources: quand la « bonne nourriture » est-elle passée  de ce que les familles cultivent dans leurs fermes à ce qui est vendu dans les magasins ? Quel type d’information influence une mère de foyer à vendre sa récolte d’œufs et de bananes au marché local pour pouvoir acheter du pain et du soda à ses enfants ? En d’autres termes, une alimentation et nutrition durable demande que « nous » nous engagions non seulement avec les responsables politiques, mais également avec le secteur privé et leur bras marketing.  

Participation politique : Les femmes doivent être encouragées à s’engager avec les responsables politiques et les fournisseurs de services au niveau au niveau local pour se voir inclues dans les processus décisionnels principaux.

Violence – Exposer les jeunes filles et les femmes à la mutilation génitale féminine représente le summum de la soumission au pouvoir - défigurer la moitié de la population, voire plus, sur base des peurs profondément enracinées et inhumaines de l’égalité.

Education – Plusieurs projets d’intervention ont montré les améliorations en faveur des femmes dans le processus décisionnel lorsque les femmes rurales à Maharashtra ont reçu une éducation financière. (Gokhale  and Lavlekar 2013 IFUW  Conference, Istanbul).

Corruption – C’est l’un des pires maux ayant affaibli les femmes rurales dans l’accélération du développement. La destruction de la fibre morale de tant d’individus est due à une volonté d’acquérir davantage de pouvoir.

Les structures de pouvoir – Les structures de pouvoir patriarcal et les modes de pensée et de comportement doivent être remis en question. Il faut reconnaitre les soins apportés par les femmes à la société ainsi que leurs contributions aux moyens de subsistance et à la sécurité alimentaire.

Accès à la terre/contributions – Les femmes doivent avoir accès et le contrôle des ressources agricoles et de production, notamment la terre. Elles ont un accès limité aux intrants agricoles et aux technologies, tels que les engrais, les semences améliorées, les produits agrochimiques, les charrues à bœufs et les tracteurs.

Accès au crédit – Peu d’agriculteurs ont accès à un crédit agricole abordable. Les taux d’intérêt demeurent élevés, ce qui empêche ainsi  les agriculteurs d’emprunter. La situation est pire pour les agricultrices rurales.

Accès à l’information – L’accès à l’information agricole est fondamental. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, un agriculteur doit acquérir la connaissance et les compétences qui lui permettront d’améliorer ses pratiques agricoles et ainsi augmenter la production alimentaire et le revenu pour sa famille.

Coffres à savoir – Le fait le plus révélateur sur les femmes rurales, c’est qu’elles sont dépositaires du savoir agricole.