FAO.org

Accueil > Le Programme de développement pour l'après-2015 et les OMD > Nouvelles > Detail
Le Programme de développement pour l'après-2015 et les OMD

"Voices of the Hungry", un important progrès pour mesurer l’insécurité alimentaire, selon le statisticien en chef de la FAO

20/03/2014

New York – Voices of the Hungry (Voix de ceux qui souffrent de la faim), le nouvel outil de l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) pour contrôler l’étendue de l’insécurité alimentaire, fut décrit comme un « progrès important » pour réduire la faim, après avoir été présenté à la 45ème session de la Commission de statistiques des Nations Unies à New York en mars.

Lors d’une interview avec la Radio des Nations Unies (UN Radio), Pietro Gennari, statisticien en chef de la FAO, a expliqué que Voices of the Hungry est capable de mesurer la faim et l’insécurité alimentaire de manière plus rapide et plus précise, être utilisé tant dans les pays développés que dans les pays en développement et fournir des données sur les individus ainsi que sur les ménages.

Le projet, une collaboration avec le Sondage Mondial de Gallup, fut expérimenté dans plusieurs pays l’année passée, et est maintenant en train de se mettre en place dans plus de 150 pays à travers le monde. Les premiers résultats au niveau mondial, régional et national sont attendus pour début 2015.

« Alors qu’il existe beaucoup d’indicateurs sur l’insécurité alimentaire aujourd’hui, la plupart d’entre eux sont partiels, non opportuns et ils ne sont pas en mesure de mener une intervention politique et une réponse rapide », affirme Gennari.

« La plupart de ces indicateurs se trouvent au niveau des ménages : ils tendent à cibler la famille à la place des individus. Il est donc difficile pour eux d’évaluer, par exemple, les différences entre l’homme, la femme et les enfants en situation d’insécurité alimentaire ».

« Avec cet outil, nous pouvons faire cela pour la première fois et il s’agit d’un important progrès ».

Voices of the Hungry pourrait également jouer un rôle dans le Programme de Développement pour l’après-2015. Dans son rapport au Secrétaire Général des Nations Unies l’année passée, le Groupe de Personnalités de Haut Niveau a appelé à une « révolution des données » afin de mesurer plus précisément les objectifs de développement tels que la pauvreté et la faim.

L’outil se fonde sur un questionnaire court et simple qui rassemble les informations sur l’expérience des individus en matière d’insécurité alimentaire chaque année.

« Puisqu’il s’agit d’une enquête très rapide, les résultats sont disponibles seulement quelques mois après la collecte des données pour permettre aux interventions politiques d’être conçues », a-t-il ajouté. « L’outil peut aussi être utilisé pour une évaluation rapide après une famine, une crise, un désastre naturel ou tout autre évènement qui est susceptible d’avoir un impact important sur l’accès des populations à l'alimentation ».