FAO.org

Accueil > Le Programme de Développement pour l'après 2015 et les OMD > Nouvelles > Detail
Le Programme de Développement pour l'après 2015 et les OMD

Toute la lumière sur le rôle clé de l’agriculture familiale dans le développement durable

30/06/2014

 

L'impact que peuvent avoir les petits producteurs alimentaires et l’agriculture familiale en tant qu’ « agents de changement pour les systèmes agricoles et alimentaires durables» fut l'objet de l’événement parallèle organisé en partie par la FAO dans le cadre du Forum Politique de Haut Niveau des Nations Unies sur le développement durable, le mardi 1er Juillet à New York.

Organisé en collaboration avec les Organismes ayant leur siège basé à Rome FIDA et PAM, les gouvernements des Philippines et du Brésil, et les organisations de la société civile Biovision Foundation, Institute for Advanced Sustainability Studies (IASS), l’Institut du Millénaire, et World Animal Protection, l'événement parallèle a examiné la manière dont l'autonomisation de l’agriculture familiale, y compris les petits producteurs de denrées alimentaires, les pasteurs, les pêcheurs, les populations autochtones, et les communautés forestières, peut avoir un effet catalyseur sur le développement durable.

« Plus de 500 millions des exploitations agricoles familiales représentent 90 pour cent de toutes les exploitations agricoles, et produisent la majorité des aliments dans le monde » dit Sharon Brennen-Haylock, Directrice au bureau de liaison de la FAO aux Nations Unies, parlant au nom des Organismes ayant leur siège basé à Rome, FAO, FIDA et PAM.

« Leur contribution à la durabilité économique, environnementale et sociale est essentielle pour relever les défis de l'éradication de la pauvreté rurale et l'insécurité alimentaire. Pour continuer à jouer ce rôle clé, les représentants de l’agriculture familiale nécessitent un engagement politique et un environnement politique favorable capable de répondre à leurs besoins spécifiques ».

Voir:

Dans sa déclaration, l’Ambassadeur Guilherme de Aguiar Patriota, Représentant permanent adjoint du Brésil aux Nations Unies, a soutenu que le défi pour le Brésil est de promouvoir un modèle de développement qui favorise la croissance économique tout en étant socialement inclusive.

"Notre population est très dépendante des petits agriculteurs," dit-il. "Le développement ne peut être durable que par la présence d’un certain niveau d'industrialisation - l'agriculture ne peut pas le faire toute seule."

A l’évènement sous la présidence de  l’Ambassadrice Irene Natividad Susan, Représentante permanente adjointe de la République des Philippines auprès des Nations Unies, un quatuor d'organisations de la société civile a présenté des exemples et des initiatives actuelles qui permettent aux petits producteurs de denrées alimentaires et à l’agriculture familiale d’améliorer leur productivité, les revenus et la résilience, tout en protégeant la base de ressources naturelles.

L'événement s'est appuyé sur l'élan créé par l'Année Internationale de l'Agriculture Familiale, et s'est déroulé à un moment important dans le processus de l’après-2015. Les petits producteurs de denrées alimentaires et l’agriculture familiale sont considérés comme des acteurs clés dans beaucoup des questions actuellement en cours de discussion au sein du Groupe de Travail Ouvert (GTO), y compris l'éradication de la pauvreté, l'agriculture durable, l'égalité des sexes, et le lien entre la production alimentaire, le climat et la sécurité hydrique.

Un autre thème clé de l'événement fut le suivi et la mise en œuvre du programme pour l’après-2015, comprenant également les fonctions de la Commission sur la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA), la principale plate-forme internationale et intergouvernementale ouverte sur la sécurité alimentaire et la nutrition.

Mandaté à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20) en 2012, le Forum Politique de Haut Niveau sur le développement durable est la principale plate-forme des Nations Unies qui s'occupe du développement durable. La deuxième réunion du Forum sera organisée sous les auspices du Conseil Economique et Social (ECOSOC), du 30 juin au 9 juillet 2014.

Le saviez-vous?

  • Plus de 500 millions des exploitations agricoles familiales représentent 90 pour cent de toutes les exploitations agricoles, et produisent la majorité des aliments dans le monde
  • Les agriculteurs des pays à faible/moyen revenu investissent quatre fois plus dans les fermes que leurs gouvernements investissent dans le secteur agricole
  • On estime que si les femmes avaient le même accès aux ressources productives que les hommes, elles pourraient augmenter considérablement les rendements sur leurs exploitations; augmenter la production agricole totale dans les pays en développement; et réduire sensiblement le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde.