Feuille de route

L'Année internationale de la pomme de terre est considérée comme la première phase d'un processus permanent. Elle servira à mobiliser l'échange d'information et le lancement de programmes de développement de la pomme de terre à moyen et long terme.

A court terme, elle renforcera la sensibilisation et le soutien aux activités liées à la pomme de terre. A plus longue échéance, l'accent sera mis sur la formulation de programmes et stratégies de développement nationales. Pour multiplier les effets de ces impacts, la mise en place et le maintien de comités IYP au niveau régional et national est un aspect essentiel de l'Année.

Objectif, stratégie et résultats escomptés

Le principal objectif du Plan IYP est de promouvoir, par les initiatives de l'Année, le développement durable des systèmes agricoles basés sur la pomme de terre et de l'industrie de la pomme de terre, et d'améliorer le bien-être des producteurs et des consommateurs. Les objectifs immédiats sont les suivants:

  1. renforcer la prise de conscience de l'importance de la production et de l'utilisation des pommes de terre pour réaliser l'Objectif du Millénaire pour le développement n°1 (Éliminer la pauvreté extrême et la faim), tout en veillant à l'OMD 7 (Assurer un environnement stable);
  2. coordonner et conduire des activités au niveau national, régional et international durant l'Année;
  3. promouvoir le partage de connaissances et d'information sur les enjeux et opportunités en vue d'améliorer l'efficacité du sous-secteur de la pomme de terre au niveau mondial, régional, national et communautaire;
  4. renforcer les partenariats internationaux durables et la coopération entre le public, les organisations non gouvernementales et le secteur privé de la filière de la pomme de terre (OMD 8).

La stratégie de mise en oeuvre de l'IYP consiste à faire intervenir les partenaires et la communauté de la pomme de terre dans le but de développer des synergies et lancer des initiatives conjointes afin d'améliorer durablement les systèmes basés sur la pomme de terre. Ceci implique notamment:

  • la diffusion d'informations sur les systèmes basés sur la pomme de terre;
  • l'organisation et le soutien d'ateliers sur les systèmes basés sur la pomme de terre;
  • des études de cas et des publications offrant des informations et des connaissances supplémentaires sur des aspects spécifiques des systèmes basés sur la pomme de terre;
  • l'organisation et le soutien d'événements culturels, de concours de recherche sur la pomme de terre, de concours de dessin ou de photos et d'expositions sur la pomme de terre;
  • la fourniture d'un appui technique à la formulation de stratégies, programmes et projets en faveur du développement du sous-secteur et des systèmes basés sur la pomme de terre.

Les résultats escomptés seront de quatre types:

  • Rehausser l'image de la pomme de terre, d'où dérivera une plus grande sensibilisation à son rôle pour la sécurité alimentaire et la création de revenus, une demande plus soutenue, de meilleurs revenus pour les producteurs et les pays, et la reconnaissance et la meilleure compréhension des systèmes de patrimoine agricole basés sur la pomme de terre;
  • Des mécanismes améliorés pour garantir l'émancipation locale et les approches participatives d'utilisation de la ressource pour le développement de la pomme de terre, comportant des avantages environnementaux dans les pays consommateurs;
  • Une coopération internationale étendue par la création de partenariats;
  • Une meilleure sensibilisation des écoliers aux questions agricoles, nutritionnelles, environnementales et sociales et aux systèmes d'alimentation en général.

Activités et phases de mise en oeuvre

Parmi les principales activités de mise en oeuvre de l'IYP, citons:

Fin 2006 - Planification

  • Consultations avec les partenaires et mobilisation des ressources;
  • Rédaction d'un document théorique de l'IYP aboutissant à la formulation d'un plan d'action visant à orienter le processus;
  • Création d'une équipe de plaidoyer et de communication et d'un portail Internet;
  • Organisation de la première réunion du Comité directeur international informel.

2007 - Lancement

  • Mise au point définitive du document théorique de l'IYP;
  • Elaboration de notes théoriques et de matériels d'information;
  • Planification d'événements pour l'IYP et au-delà;
  • Réalisation d'une grande publication sur la pomme de terre et de notes de synthèse techniques;
  • Organisation de l'inauguration officielle de l'IYP.

2008 - Célébration

  • Coordination et information des médias;
  • Mise en oeuvre d'activités au niveau national, régional et mondial, faisant intervenir divers partenaires;
  • Convocation d'une conférence internationale à l'occasion de l'IYP.

2009 - Suivi

  • Clôture et évaluation de l'impact des activités IYP;
  • Rapport final à l'Assemblée générale de l'ONU;
  • Soutien aux activités permanentes des partenaires internationaux en faveur de la durabilité du sous-secteur de la pomme de terre.

Rôle des partenaires IYP

  • En tant qu'organisme pilote, la FAO se fondera sur les compétences de développement de la pomme de terre et sur son expérience dans l'organisation d'autres Années internationales (Riz 2004 et Montagne 2002). La FAO dispose d'un réseau de bureaux régionaux, de liaison et de représentation dans le monde entier et des infrastructures et des capacités pour coordonner une campagne mondiale de sensibilisation et d'action.
  • Les organisations des Nations Unies et d'autres organismes internationaux de développement et de recherche, en particulier le Centre international de la pomme de terre (CIP) et ses réseaux de recherche associés, compteront parmi les principaux partenaires de l'IYP. Le CIP et autres centres GCRAI offrent des contributions fondamentales au développement de systèmes de production basés sur la pomme de terre par le biais d'un grand nombre de programmes, accords et initiatives de recherche.
  • Les Gouvernements membres des pays producteurs et consommateurs de pommes de terre offrent un cadre politique, technique, économique et social encourageant leur développement. Leurs institutions publiques détiennent une importante responsabilité pour garantir la promotion des stratégies et des approches durables.
  • Les Organisations non gouvernementales (ONG) entretiennent généralement des liens étroits avec les communautés locales par un réseau de projets à la base. Elles s'intéressent de près aux nouveaux moyens d'encourager le développement durable et s'emploient à faire arriver ces innovations auprès des populations locales.
  • Les associations d'agriculteurs et les communautés rurales sont des partenaires essentiels de l'IYP car elles possèdent les connaissances traditionnelles et des compétences pratiques et peuvent tirer parti d'améliorations de la production de pommes de terre.
  • Le secteur privé peut influer sur de nombreux facteurs intéressant le développement de la pomme de terre, notamment pour ce qui est d'améliorer l'utilisation efficace des intrants de production et des méthodes de transformation. Il est engagé dans de multiples activités de recherche-développement autrefois réservées au domaine public, et tient à participer aux initiatives de sensibilisation du public sur l'importance de la pomme de terre.

Les partenaires institueront un Comité directeur international informel (IISC) qui guidera le processus de mise en oeuvre de l'IYP et fournira, en particulier, un encadrement au secrétariat technique pour faciliter la création de comités régionaux et nationaux de l'IYP.

Rôle des "promoteurs" IYP

La nécessité de travailler de concert durant et après la clôture de l'IYP 2008 a été officiellement reconnue par l'Assemblée générale des Nations Unies par la nomination des principaux partenaires appelés à collaborer pour l'Année internationale.

Toutefois, la mise en oeuvre de l'IYP nécessitera la participation de pays leaders qui détiennent de grands intérêts dans le développement de la pomme de terre et qui sont en mesure de jouer un rôle de chef de file dans l'organisation de cette Année. La présence de ces "promoteurs" contribuera à créer et à mobiliser un soutien et des ressources pour la coordination, la mise en oeuvre, les initiatives et le suivi de l'IYP.