FAO.org

Accueil > Passerelle sur l’aviculture et les produits avicoles > Aviculture > Systèmes de production
Passerelle sur l’aviculture et les produits avicoles

Systèmes de production

De par le monde, les volailles sont élevées au sein de systèmes de production très variés qui vont de l’abri très rudimentaire pour la nuit à des systèmes de contrôle de l’environnement entièrement automatisés. Dans les pays en développement, le logement, la gestion et l'alimentation des élevages de volailles indigènes dans les villages ruraux sont la plupart du temps élémentaires. Les volailles vivent dans des abris de nuit simples avec une gestion et une utilisation très limitée d’intrants pour la prévention des maladies et un apport réduit en compléments alimentaires, tels que les restes de la ration des ménages et de petites quantités de grains. Grâce à la  sélection naturelle et à leur capacité de recherche de nourriture, les oiseaux sont capables de survivre, de grandir et de pondre dans ces environnements, et, ce faisant, d’apporter une contribution significative à la sécurité alimentaire et à l'apport en protéines des populations humaines. Cependant, la productivité généralement faible de ces génotypes signifie qu'il n'est pas rentable de les élever dans les systèmes de gestion intensive.

Quelle que soit la taille de l'exploitation, la grande majorité des unités de production commerciale utilise des génotypes commerciaux plutôt qu’indigènes. Les systèmes de production commerciale avec des types de volailles hautement sélectionnés pour la production de viande ou d'œufs exigent un environnement physique approprié, une nutrition optimale et une protection efficace contre les effets des maladies. Pour y parvenir, les oiseaux doivent être au moins partiellement confinés, de sorte que tous ou la majorité de leurs besoins nutritionnels doivent leur être fournis. La recherche de nourriture n'est généralement pas utilisée sauf dans des systèmes en libre parcours, où seule une petite proportion des besoins nutritifs des oiseaux est habituellement fournie par la nature.

Les poules pondeuses et les poulets de chair dans les unités de production commerciale ont des exigences élevées en protéines et en énergie et ne tolèrent pas une grande quantité de fibres dans leur alimentation. Les rations alimentaires des volailles sont donc coûteuses, en particulier si tous les ingrédients nécessaires sont importés. La très grande variation de la qualité et la composition des aliments pour la volaille représentent la principale contrainte pour l'alimentation au sein des élevages avicoles dans les pays en développement. Ces aliments sont souvent de qualité douteuse. En raison du coût élevé lié à la création d'un environnement physique optimal, en particulier dans les régions tropicales chaudes, les logements sophistiqués à environnement contrôlé sont généralement utilisés dans les unités de production de grande taille.

Le saviez-vous?

  • À l'échelle mondiale, les systèmes de production industrielle représentent la majeure partie de la viande de volaille et des œufs produits.
  • Les volailles se trouvent particulièrement adaptées à l'intensification rapide de la production d’animaux d’élevage observée au cours de ces dernières décennies, en raison de leur taux élevé de conversion alimentaire et leur taux de reproduction rapide. Leur cycle de production court permet aux gestionnaires de répondre rapidement à une demande accrue, et permet également d'apporter rapidement des améliorations dans le domaine de la génétique, de la santé animale et des pratiques relatives à l’alimentation des volailles.
  • Dans les régions où la consommation de volaille a peu ou pas augmenté, comme dans de nombreux pays africains, une partie importante de la production reste au niveau familial, où les troupeaux sont souvent gérés par des femmes.