FAO.org

Accueil > Passerelle sur l’aviculture et les produits avicoles > Produits et transformation
Passerelle sur l’aviculture et les produits avicoles

Produits et transformation

La viande et les œufs de volailles font partie des denrées d’origine animale les plus largement consommées à l’échelle de la planète, quelles que soient les cultures, les traditions et les religions. La consommation de viande et des œufs de volaille – et des aliments d'origine animale en général – a augmenté rapidement au cours des dernières décennies. L’accroissement de la demande est principalement dû à la croissance démographique, à l'urbanisation et à l'augmentation des revenus dans les pays en développement. Les poulets dominent la consommation mondiale de viande car leur viande est bon marché, pauvre en matières grasses et ne fait l'objet de presque aucune restriction religieuse ou culturelle.

La demande de viande et des œufs de volaille devrait continuer d'augmenter en raison de la croissance de la population et de la hausse de la consommation individuelle. Le marché de la viande de volaille devrait augmenter, quels que soit la région ou le niveau de revenu, avec une croissance par habitant légèrement supérieure dans les régions en développement que dans les régions développées.

La viande et les œufs de volaille contribuent à la nutrition humaine car, outre le fait de contenir un acide gras essentiel, ils contiennent également des protéines de haute qualité et une faible teneur en matières grasses. Les populations urbaines et péri-urbaines consomment généralement des volailles qui ont été élevées dans des systèmes intensifs, soit produites localement soit importées, cependant des créneaux commerciaux spécialisés existent pour les produits issus de races indigènes. Dans les zones rurales des pays en développement, la plupart des ménages consomment de la viande et des œufs provenant de leurs propres animaux, qui sont généralement des élevages de petite taille constitués d'oiseaux indigènes.

La viande et les œufs ne sont pas les seuls produits avicoles importants. Le fumier constitue un sous-produit important en raison de sa forte valeur économique, qu’il soit vendu ou directement utilisé sur les cultures par les agriculteurs. Le duvet et les plumes peuvent également être vendus. Dans les systèmes agricoles mixtes, d’autres produits tels que les coquilles d’œuf peuvent servir de nourriture pour les autres animaux de la ferme (par exemple les porcins).

Le saviez-vous?

  • Depuis le début des années 1960, la consommation mondiale d'œufs par habitant a presque doublé, tandis que la consommation de viande de volaille a quintuplé. La croissance la plus forte est survenue en Asie et en Amérique Latine.
  • Entre 2000 et 2030, la demande par habitant de viande de volaille devrait augmenter de 271 pour cent en Asie du Sud, de 116 pour cent en Europe orientale et en Asie centrale, de 97 pour cent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et de 91 pour cent en Asie de l'Est et dans le Pacifique.
  • Les volailles constituent la principale source mondiale de protéines animales, suivie de celle du porc.
  • La viande et les œufs des volailles indigènes ont un aspect et un goût différent par rapport aux volailles commerciales et les consommateurs préfèrent souvent les volailles indigènes. Par exemple, les œufs des poules indigènes sont considérablement plus petits que les œufs des poules pondeuses commerciales (ils pèsent généralement plus de 50 pour cent de moins) et peuvent avoir des qualités spécifiques. Par exemple, la race Fayoumi, originaire d'Égypte, pond des œufs de petite taille mais qui possède un jaune d'œuf (vitellus) de grande taille.