Eau
 

iii) L'agriculture a un rôle capital dans la gestion quantitative et qualitative des ressources hydriques. La bonne gestion des ressources hydriques et l'utilisation efficace de l'eau pour les cultures pluviales et les pâturages, pour l'irrigation, le cas échéant, et pour l'élevage sont des critères pour l'élaboration des bonnes pratiques agricoles. Les techniques et les pratiques d'irrigation efficaces permettront de limiter au maximum les pertes et d'éviter un lessivage et une salinisation excessifs. Des mesures doivent être prises pour éviter une montée ou une chute excessives des nappes phréatiques.

iv) Les bonnes pratiques concernant l'eau visent notamment à: maximiser les infiltrations d'eau et limiter les écoulements improductifs d'eaux de surface des bassins versants; gérer les eaux souterraines et de surface par une utilisation appropriée, ou en évitant le drainage si nécessaire; améliorer la structure du sol et accroître sa teneur en matière organique; utiliser des facteurs de production agricole, y compris des déchets ou des produits recyclés de nature organique, minérale ou synthétique par des pratiques qui évitent la contamination des ressources hydriques; adopter des techniques permettant de surveiller la teneur en eau des cultures et du sol, de programmer soigneusement l'irrigation et d'éviter la salinisation du sol en adoptant des mesures d'économie d'eau et de recyclage si nécessaire; améliorer le cycle de l'eau en établissant un couvert permanent, ou en conservant ou restaurant les terres humides si nécessaire; gérer les nappes phréatiques pour éviter l'extraction ou l'accumulation excessives; et fournir au bétail des points d'eau adéquats, sûrs et propres.

 

retour

 
 
commentaires? écrivez au webmaître