Lançons le compte à rebours de l’Année internationale des légumineuses!

10: Etymologie
Le mot «légumineuses» vient du latin scientifique leguminosus, de legumen, qui signifie légume.

9: Quelle est la différence entre les légumineuses et les légumes?
Le terme «légume» fait référence aux plantes dont on consomme les feuilles, les racines, les tubercules, les fruits ou les graines. Les légumineuses désignent uniquement les plantes récoltées pour l’obtention de grains secs. Les haricots secs, les lentilles et les pois sont les légumineuses les plus connues et les plus consommées. En savoir plus : Que sont les légumineuses?

8: Une culture ancienne
Pendant des siècles, les légumineuses ont constitué la majeure partie du régime alimentaire. De fait, des vestiges archéologiques découverts en Anatolie (la Turquie actuelle) montrent que la production agricole des pois chiche et des lentilles remonte à 7000-8000 ans avant JC.

7: Un ingrédient délicieux et polyvalent qui peut se conserver longtemps
Les légumineuses font partie de la culture culinaire et des régimes alimentaires dans la plupart des régions du monde. Elles sont aussi l’ingrédient clé dans plusieurs plats typiques, du falafel au dal indien en passant par le chili et les haricots blancs en sauce. Les légumineuses peuvent être conservées pendant des mois sans perdre leur haute valeur nutritionnelle augmentant ainsi la disponibilité alimentaire entre les récoltes. Préparez-vous à cuisiner: Le livre de recettes de l’INPhO (en anglais).

6: Une partie du tissu vital de la biodiversité
Il y a de très nombreuses variétés de légumineuses, plus d’une centaine sont cultivées à travers le monde. Les cultures intercalaires à bases de légumineuses permettent de diversifier les systèmes agricoles traditionnels. Si l’une des cultures meurt à cause de la sécheresse ou des nuisibles, une autre culture peut permettre de sauver l’exploitation agricole. Cela permet de mettre en place des exploitations plus résilientes et plus durables et d’augmenter la sécurité alimentaire et la sécurité des revenus. De plus, les cultures intercalaires avec des légumineuses permettent d’augmenter la biodiversité végétale et de créer un cadre plus varié pour les animaux et les insectes. En améliorant la santé du sol, les légumineuses aident aussi à la biodiversité des micro-organismes présents dans le sol.

5: Favoriser l’agriculture durable et la conservation des sols
La capacité de fixation de l’azote des légumineuses permet d’améliorer la fertilité des sols, ce qui permet aussi d’améliorer et d’augmenter la productivité des terres agricoles. L’utilisation des légumineuses dans les cultures intercalaires et dans les cultures de couverture peut permettre de réduire l’érosion des sols et contribue à contrôler l’apparition des nuisibles et des maladies. En fonction des espèces et des conditions environnementales, les graines et les légumineuses fourragères peuvent fixer biologiquement plus de 350 kg d’azote par hectare et par année.

4: Très économes en eau
La production des légumineuses est très économe en eau, notamment si on la compare aux autres sources de protéines. Par exemple, la production du dal indien (pois cassés ou lentilles) nécessite 50 litres d’eau par kg. Inversement, il faut 4 325 litres d’eau pour produire 1 kg de volaille, 5520 litres d’eau pour produire 1 kg de viande de mouton et 13 000 litres d’eau pour produire 1 kg de viande de bœuf. La faible empreinte hydrique des légumineuses en fait un choix de culture intelligent dans les zones et dans les régions sèches, sujettes à la sécheresse.

3: Un allié inattendu pour lutter contre le changement climatique
Les différentes espèces de légumineuses sont génétiquement très variées. Cela permet de sélectionner de nouvelles variétés adaptées au changement climatique. De plus, leur capacité à fixer l’azote permet d’en finir avec la dépendance aux engrais synthétiques, et par conséquent de produire une empreinte carbone plus faible et donc indirectement, de réduire les émissions de gaz à effet de serre. De nombreuses légumineuses permettent d’avoir des taux plus élevés d’accumulation de carbone dans le sol que les céréales ou les graminées.

2: Economiquement accessibles et polyvalentes
Dans les pays en développement, les légumineuses représentent 75% des régimes alimentaires moyens, contre 25% seulement dans les pays industrialisés.  

Elles sont une alternative bon marché aux protéines animales. Comme elles peuvent être utilisées pour la consommation personnelle et les cultures de rente, les agriculteurs qui les produisent peuvent à la fois les manger et les vendre. De plus, certaines légumineuses, comme les pois d’Angole et les pois de terre (pois bambara), peuvent être cultivées dans des sols très pauvres et des environnements semi-arides où les autres cultures ne peuvent pas pousser.

Les résidus de culture issus des graines peuvent aussi être potentiellement utilisés dans l’alimentation animale. La très forte concentration de protéines dans ces résidus permet d’améliorer la santé animale.

1: Un puissant super-aliment 
Les légumineuses regorgent d’éléments nutritifs et sont une incroyable source de protéines. En raison de leur haute valeur nutritionnelle, les légumineuses sont incontournables dans les rations alimentaires d’urgence. Les protéines représentent environ 20 à 25% de leur poids, soit le double des protéines contenues dans le blé, et le triple du riz.

Les légumineuses ont une faible teneur en graisses et ne contiennent pas de cholestérol. Leur indice glycémique (qui indique leur effet sur le taux de glucose dans le sang) est faible. Elles sont une source conséquente de fibres alimentaires. Comme elles ne contiennent pas de gluten, elles constituent un aliment idéal pour les personnes atteintes de maladie cœliaque. De plus, elles sont riches en minéraux et en vitamines B, qui jouent un rôle déterminant dans la santé.

Les légumineuses ont de nombreux avantages. Leur haute teneur en fer et en zinc est particulièrement bénéfique pour les femmes et les enfants qui présentent un risque d'anémie. Les légumineuses contiennent également des composés bioactifs dont a été prouvé qu’ils contribuent à lutter contre le cancer, le diabète et les maladies cardiaques. Certaines recherches révèlent également que le fait de consommer régulièrement des légumineuses peut aider à contrôler et à combattre l'obésité.

... joyeuse Année internationale des légumineuses!

Alors que la production mondiale de légumineuses a augmenté de plus de 20% depuis dix ans, la consommation

a connu une baisse lente mais régulière dans les pays développés et dans les pays en développement sur la même période. Cela est en partie dû à l’incapacité de la production locale à suivre le rythme de la croissance de la population, mais aussi à l’évolution des habitudes alimentaires dans de nombreux pays.

Parmi les objectifs clés de cette année figure donc une campagne de sensibilisation sur les avantages des légumineuses. Il s’agit aussi d’encourager la recherche, de relever les défis que représente le commerce des légumineuses et de défendre leur meilleure utilisation dans les rotations de culture. En savoir plus: Brochure de l’Année internationale des légumineuses.

Les légumineuses sont bonnes pour votre santé, elles soutiennent les moyens de subsistance des agriculteurs et elles ont un impact positif sur l’environnement. Présents depuis des siècles, les haricots secs, les lentilles et les pois joueront un rôle fondamental dans un futur durable.

06/01/2016

Partagez