Fiche d’information : Légumineuses et les changements climatiques

La FAO a élaboré une série de fiches d'information qui reprennent les messages clés de l'Année internationale des légumineuses. Ces documents expliquent de manière approfondie comment les légumineuses peuvent contribuer à améliorer la santé, la nutrition, la biodiversité, la sécurité alimentaire et la capacité d’adaptation au changement climatique.

Le changement climatique a une incidence considérable sur la production de nourriture et la sécurité alimentaire mondiales. L’évolution des régimes climatiques pourrait se traduire par une augmentation du nombre de catastrophes naturelles comme les sécheresses, les inondations, les ouragans, qui à leur tour pourraient avoir des répercussions sur tous les niveaux de la production alimentaire. Si des mesures urgentes et durables ne sont pas adoptées, le changement climatique continuera de faire pression sur les écosystèmes agricoles, particulièrement dans les régions et sur les populations particulièrement vulnérables.

Des variétés intelligentes face au climat

Les différentes espèces de légumineuses sont génétiquement très variées, ce qui permet de sélectionner des variétés améliorées et de les croiser. Cette diversité est particulièrement importante car des souches plus résistantes aux variations climatiques peuvent être développées afin d’être utilisées dans des régions sujettes aux inondations, aux sécheresses et autres phénomènes météorologiques extrêmes.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Selon les estimations, en 2014, environ 85 millions d'hectares de légumineuses à l'échelle mondiale ont fixé entre trois et six millions de tonnes d'azote dans les sols. Cet azote contribue à la bonne santé des sols et réduit les besoins d'engrais chimiques. En outre, lorsqu’elles sont intégrées dans la composition des aliments pour le bétail, leur teneur élevée en protéines favorise l’augmentation du coefficient de transformation des aliments tout en diminuant les émissions de méthane provenant des ruminants, ce qui contribue également à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Légumineuses et agroforesterie

Les systèmes d'agroforesterie qui intègrent la culture d'arbres parallèlement à d'autres cultures, permettent d'améliorer la sécurité alimentaire des agriculteurs, en les aidant à diversifier leurs sources de revenu et leur production agricole. Ces systèmes d’agroforesterie qui intègrent des légumineuses, comme les pois d'Angole, sont plus en mesure de résister à des conditions climatiques extrêmes, car les légumineuses poussent dans des conditions environnementales marginales. Enfin, grâce aux effets bénéfiques des légumineuses sur la santé des sols, les agriculteurs constatent un accroissement de la productivité des cultures qui s'étend également aux rendements des récoltes successives quand les légumineuses sont intégrées aux systèmes d'agroforesterie.

19/08/2016

Partagez