Le Codex Alimentarius des légumineuses

Saviez-vous que les légumineuses ont leurs propres nomes alimentaires ?

Le Codex Alimentarius est un code alimentaire constitué en 1963 par la FAO et l’OMS qui établit les normes internationales. Depuis plus de 50 ans, le Codex Alimentarius vielle à garantir la sécurité sanitaire et la qualité des aliments ainsi que des pratiques loyales du commerce international des produits alimentaires. Non seulement les pays membres de la FAO et de l’OMS participent à l’élaboration des nomes Codex mais dans plusieurs cas, ils basent leurs propres normes nationales et régionales sur celles du Codex.

Par conséquent, les consommateurs peuvent se fier quant à la sécurité et à la qualité des produits alimentaires qu’ils achètent.

Le Codex Alimentarius pour certains légumes secs, CODEX STAN 171-1989, s’applique aux légumes sec entiers, décortiqués ou cassés y compris les haricots, les lentilles, les pois, les pois chiches, les fèves et niébés et il décrit les critères fondamentaux que les légumineuses doivent présenter pour garantir la qualité et la sûreté des produits. Voici quelques critères :  

Facteurs essentiels de composition et de qualité

Les légumes secs doivent être sains et propres à la consommation humaine et doivent être exempts d’odeurs et de goûts anormaux ainsi que d’insectes vivants et de souillures (impuretés d’origine animales, y compris les insectes morts) en quantités susceptibles de présenter un risque pour la santé humaine.

Ils ne doivent pas contenir plus de 1% de matières étrangères ex. matières organiques ou minérales comme la poussière, des brindilles ou téguments et doivent être exempts de graines toxiques ou nocives comme la crotalaire, la nielle des blés et le ricin qui sont généralement reconnues dangereuses pour la santé.

Contaminants

La norme générale pour les contaminants et les toxines dans les aliments destinés aux humains et aux animaux (CODEX STAN 193-1995) établit les limites maximales concernant les métaux lourds dans les légumineuses. Par exemple, le niveau maximum de plomb dans les légumineuses et 0.2ppm. Les légumineuses doivent être conformes aux limites maximales de résidus fixées par la Commission du Codex Alimentarius.

Hygiène

Il est recommandé de  préparer et manipuler les légumes secs conformément aux sections appropriées du Code d’usage international recommandé Principes généraux d'hygiène alimentaire (CAC/RCP 1-1969), et des autres Codes d’usages recommandés par la Commission du Codex Alimentarius applicables aux légumineuses.

Les légumes secs doivent être exempts de parasites et microorganismes en quantités susceptibles de présenter un risque pour la santé

Conditionnement

Les légumes secs doivent être emballés dans des récipients préservant les qualités hygiéniques, nutritionnelles, technologiques et organoleptiques du produit. Les récipients, y compris les matériaux d’emballage, doivent être fabriqués avec des matériaux sans danger et convenant à l’usage auquel ils sont destinés. Ils ne doivent transmettre au produit aucune substance toxique, ni aucune odeur ou saveur indésirable. Lorsque le produit est emballé dans des sacs, ceux-ci doivent être propres, robustes et solidement cousus ou scellés.

Étiquetage

Outre les dispositions de la Norme générale Codex pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées, les dispositions spécifiques ci-après sont applicables :

Le nom du produit déclaré sur l’étiquette doit être celui de la variété commerciale du légume sec. Les renseignements sur les récipients non destinés à la vente au détail doivent figurer soit sur le récipient, soit dans les documents d’accompagnement, exception faite du nom du produit, de l’identification du lot et le nom et l’adresse du fabricant ou de l’emballeur qui doivent figurer sur le récipient.

Méthodes d’analyse et d’échantillonnage

L’examen visuel peut aider à identifier plusieurs anomalies des légumineuses. Cela peut inclure des graines avec des défauts majeurs qui, par exemple, ont été altérées par des ravageurs, des graines avec des légers défauts, par exemple, qui n’ont pas atteint leur développement normal, ou des graines brisées. D’autres critères d’échantillonnage comprennent la décoloration et la présentation des graines. Une limite de pourcentage pour les défauts et la décoloration des graines sert de référence pour garantir qu’un certain nombre de légumineuses défectueuses ou décolorées ne soit pas dépassé.

Avec ses normes, le Codex Alimentarius aide à surveiller et à améliorer la qualité et la sûreté des légumineuses pour pouvoir protéger la santé du consommateur et promouvoir des pratiques loyales du commerce des produits alimentaires pour un avenir durable pour tous.

21/09/2016

Partagez