Réalisation des objectifs de l‘AIL

Pendant toute l’année 2016, la FAO a avancé à pas de géant sur la voie des objectifs de l’Année internationale des légumineuses. En voici quelques exemples importants :

Facilitation des débats sur les légumineuses, au moyen d’une tribune en ligne

Le Forum FSN, principal réseau virtuel de la FAO pour le dialogue sur la sécurité alimentaire et la nutrition, et la Division de la production végétale et de la protection des plantes de la FAO ont renforcé la participation des parties prenantes en organisant deux débats facilités en ligne et deux séminaires Web en direct. Ces événements ont accueilli un public mondial de spécialistes de la sécurité alimentaire et de la nutrition qui ont partagé des informations sur l’utilisation des légumineuses. Les résumés des discussions et une fiche d’information peuvent être consultés ici.

Publication d’un rapport sur le rôle des légumineuses dans l’économie mondiale

Dans le cadre d’un Accord avec la Society for Social and Economic Research de New Delhi, la Division du commerce et des marchés de la FAO a produit un rapport sur l’économie mondiale des légumineuses. Ce rapport contient les chiffres et les analyses les plus récents sur les modes de production, les rendements, les chaînes de valeur, les prix et le commerce des légumineuses. Il contient également un chapitre sur les légumineuses et la nutrition et un autre sur les projections modélisées des tendances futures. Le rapport conclut qu’il est possible de combler l’important écart entre les rendements potentiels et effectifs (des petites exploitations agricoles en particulier), en adoptant des variétés améliorées et des pratiques agronomiques modernes, à condition de promouvoir  la vulgarisation agricole, le crédit et l’investissement public.

Création d’une base de données sur la composition des aliments

La Division de la nutrition et des systèmes alimentaires de la FAO a élaboré une base de données sur la composition des légumineuses appelée uPulses1.0. uPulses contient une série de données qui permet d’avoir un profil nutritionnel complet de 16 espèces de légumineuses, exprimé par 100 gr de la portion comestible  en poids frais. Au total, uPulses contient 177 entrées alimentaires, dont 61 pour les légumineuses crues et 116 pour les légumineuses cuites. Une deuxième base de données, basée sur les valeurs moyennes présentées dans uPulses, mais exprimées par 100 gr de la portion comestible de matière sèche, sera publiée plus tard dans l’année. uPulses est un outil qui nous reste de  l’AIL et qui sera utile pour promouvoir la consommation de légumineuses et conseiller les États Membres sur les projets, programmes et politiques agricoles.

Compte-rendu sur le rôle des légumineuses dans l’alimentation animale et leurs avantages pour la sécurité alimentaire

La Division de la production et de la santé animales et la Division de la production végétale et de la protection des plantes de la FAO ont produit, conjointement avec le National Dairy Development Board of India un document d’avant-garde sur les légumineuses et leurs sous-produits pour l’alimentation animale. Ce document met en lumière le rôle des légumineuses et de leurs sous-produits dans la nutrition des animaux d’élevage producteurs de lait, de viande et d’œufs. La publication couvre aussi différents sous-produits tels que les résidus des plantes (parties restantes de la plante après la récolte des graines légumineuses), les cosses et les autres déchets de transformation des légumineuses destinées à la consommation humaine. Ces sous-produits sont des sources précieuses de protéines et d’énergie. Elles ne sont pas en concurrence avec les produits destinés à l’alimentation humaine et contribuent à réduire la teneur en plantes comestibles (ex : céréales et racines) des aliments pour animaux. 

09/02/2017

Partagez