FAO.org

Accueil > Réduction des émissions provenant du déboisement et de la dégradation des forêts REDD+ > Domaines de travail > Système national de surveillance des forêts
Réduction des émissions provenant du déboisement et de la dégradation des forêts REDD+

Système national de surveillance des forêts

La FAO soutient plus de 40 pays dans l’élaboration de leur système national de surveillance des forêts (SNSF) et la mise en place d’évaluations, dans le but de produire des informations fiables sur les ressources forestières pour mettre en place de bonnes politiques sur les forêts, et permettre une planification et un développement durable des forêts. Les systèmes de surveillance des forêts ont notamment des fonctions de mesure, de notification et de vérification (MNV) qui visent à produire des données de qualité et fiables sur les forêts, avec des estimations du carbone forestier, essentielles dans la lutte contre le changement climatique dû au déboisement et à la dégradation des forêts.

Les composantes d’un SNSF sont, entre autres: 

  • des systèmes de surveillance des terres par satellite (SSTS) ou d’autres systèmes de collecte de données fournissant les informations requises pour l’établissement des données sur les activités;
  • des inventaires forestiers nationaux (IFN) (polyvalents) ou d’autres systèmes de collecte de données fournissant les informations pour l’établissement des facteurs d’émission.

Systèmes de surveillance des terres par satellite

La FAO soutient les pays à identifier et à collecter des données d'activité pour leurs activités REDD+ pertinentes. Ainsi, les données sur le déboisement et le boisement/reboisement sont habituellement recueillies au moyen de données satellitaires et les changements peuvent être suivis par un système de surveillance des terres par satellite (SSTS). La FAO soutient et facilite les processus nationaux afin de développer les capacités de conceptualisation, de conception et de mise en œuvre d'un SSTS national sur les forêts et pour un suivi des changements. Ces informations constituent une base pour la saisie des données d’inventaires nationaux des gaz à effet de serre, l’élaboration des NERF/NRF et la notification des résultats à REDD+. L'information sur les zones forestières et les changements de zones provenant du SSTS peuvent également soutenir les efforts nationaux pour améliorer la gestion forestière.

De nombreux pays publient leurs données forestières nationales sur des sites internet publics, ce qui augmente la transparence des données pour le public et les mécanismes internationaux de notification. La FAO soutient la production de données d'activité en soutenant les pays dans la programmation de la modélisation, l'administration et l'évaluation précise des produits nationaux et mondiaux existants afin de générer des estimations nationales. De plus, la FAO fournit un soutien technique pour la conception et l’utilisation des sites internet nationaux.

L’ONU-REDD a développé 15 portails nationaux dans trois régions et conçoit actuellement cinq autres sites, dont celui du Bhoutan, de la Mongolie et de l'Éthiopie. Ils seront prêts en 2017, suite aux consultations avec les gouvernements sur la publication des données et seront actualisés par les pays. Des sessions de formation sont également prévues.

Au niveau national, un soutien technique est offert par des discussions sur les options techniques et les solutions pratiques de SSTF, en appui aux décisions des pays pour la génération et la diffusion des données, et leur recherche d’améliorer la surveillance et la gestion des forêts.

Inventaires forestiers nationaux

La FAO travaille avec les pays pour renforcer leurs capacités à concevoir, collecter et analyser les données des inventaires forestiers nationaux (IFN) afin de réaliser un suivi des ressources forestières grâce à des inventaires polyvalents. Cela implique la collecte de données biophysiques qui peuvent satisfaire les exigences nationales et internationales en matière d'information sur les forêts, leur gestion, leur stock de carbone et leur biodiversité. Des données socioéconomiques sont également recueillies pour comprendre l'impact anthropique sur les forêts et leur rôle dans les moyens de subsistance durables.

Les IFN polyvalents sont également l'une des principales sources de données pertinentes pour la notification des GES par les pays, l’élaboration des NERF/NRF et la notification. Les IFN sont une source d'information clé pour les approches modernes de gestion des forêts et les processus de planification qui vont avec.

Au niveau national, un soutien est fourni sur tous les aspects de l'élaboration d'un IFN. Le renforcement des capacités et les efforts de formation sont adaptés aux besoins et au contexte spécifiques de chaque pays, et peuvent aller de la planification des inventaires forestiers, la collecte des données sur le terrain, la saisie et l'analyse des données, la notification, la modélisation de la biomasse, l'assurance de la qualité et du contrôle de la qualité, l'intégration avec la télédétection, la communication à la diffusion, l'archivage et la documentation des données.

Inventaires nationaux de GES

La FAO soutient le développement des capacités au niveau des systèmes nationaux d'inventaire des GES dans le contexte de la CCNUCC. Des systèmes d'inventaire nationaux des GES bien développés assurent la cohérence entre les niveaux d’émissions de référence pour les forêts, la notification des résultats à REDD+ et les estimations nationales d’inventaires des GES. Cela vise à la fois les capacités techniques et fonctionnelles. Les capacités techniques pour réaliser un inventaire national des GES sont notamment la capacité de travailler avec les données et de réaliser des calculs. Les capacités fonctionnelles touchent les aspects liés au système tels que la planification et gestion des inventaires, le partage des données, le contrôle de la qualité et l'amélioration continue.

Au niveau des pays, l'approche développement des capacités inclut toute une série de produits et de résultats: la modélisation des dispositifs institutionnels existants, l'évaluation des capacités et l'analyse des lacunes, la réalisation de calculs d'inventaire de GES avec plusieurs progiciels et les examens d’inventaires de GES existants. 

Outils de la FAO pour les SNSF 

Logiciel Open Foris de la FAO

COLLECT
COLLECT MOBILE
COLLECT EARTH
CALC
COLLECT EARTH ONLINE
SEPAL

L'initiative Open Foris (OF) a été mise en place par le Département des forêts de la FAO pour soutenir la réalisation d’inventaires forestiers polyvalents et le traitement des données. OF fournit un ensemble d'outils logiciels gratuits et open source pour faciliter la collecte, l'analyse et la notification des données de terrain et satellitaires de manière souple et efficace. L'initiative est un effort de collaboration mis en place par de nombreuses institutions publiques et privées et animée par le Département des forêts de la FAO.

Les divers outils logiciels sont: OF Collect, utilisé pour définir la structure hiérarchique d'une étude et définir les attributs à collecter et leurs paramètres; OF Collect Mobile, requiert l’utilisation d’une tablette/smartphone et permet la saisie de données directement sur le terrain, améliorant ainsi considérablement la qualité des données collectées; et enfin, OF Calc, permet l'analyse des données et la notification selon diverses approches de conception d'échantillonnage.

L’outil Collect Earth, un élément d’Open Foris, permet la collecte de données via le logiciel Google Earth. Les données recueillies dans Collect Earth sont exportables aux formats couramment utilisés et peuvent également être exportées vers Saiku, un outil qui facilite l'analyse des données. En conjonction avec Google Earth, Bing Maps et Google Earth Engine, les utilisateurs peuvent analyser des images satellites en haute et très haute résolution à des fins diverses, y compris:

  • le soutien aux IFN multi-phases
  • les évaluations de l’utilisation des terres, du changement d’affectation des terres et de la foresterie (UTCATF)
  • le suivi des terres agricoles et urbaines
  • la validation des cartes existantes
  • la collecte des données socioéconomiques spatialement explicites
  • la quantification de la déforestation, du reboisement et de la désertification

Open Foris est convivial et peut être assimilé progressivement, ce qui en fait un outil idéal pour effectuer des évaluations rapides, précises et rentables. Il peut être personnalisé pour les besoins et les méthodologies de collecte de données spécifiques.

D'autres outils dans le domaine de la surveillance des forêts et la notification existent comme le System for Earth Observation Data Access, Processing and Analysis for Land Monitoring (SEPAL), (Système d'accès, de traitement et d'analyse des données d'observation de la Terre), que la FAO a développé avec le financement du Royaume de Norvège. En utilisant les algorithmes de l'initiative Open Foris, la plateforme informatique SEPAL basée sur le cloud facilite l'accès des pays aux données d'observation de la Terre ainsi qu’au traitement de ces données. SEPAL, qui est une plateforme facile à utiliser, permet aux pays de surmonter les problèmes de traitement liés aux mauvaises connexions Internet ou à la faible puissance de calcul de leurs ordinateurs.