FAO.org

Accueil > La résilience > Domaines de travail > Crises prolongées
La résilience

Construire la résilience pendant les crises prolongées

Les crises prolongées représentent les contextes les plus difficiles pour éliminer la faim, la malnutrition et la pauvreté. Elles sont animées par une combinaison de causes récurrentes - facteurs d'origine humaine, aléas naturels (survenant souvent simultanément), longues crises alimentaires, dégradation des moyens d’existence et des systèmes alimentaires, et insuffisance de la gouvernance et des capacités institutionnelles pour faire face à la crise qui en résulte. Près d'un demi-milliard de personnes dans plus de 20 pays et territoires sont actuellement touchés par des crises prolongées. Dans ces pays, les taux de sous-alimentation sont sévères (39 pour cent contre 15 pour cent dans les pays en développement) et les niveaux de retard de croissance ainsi que les taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans sont particulièrement préoccupants.

Les crises prolongées sont devenues la nouvelle norme, avec 40 pour cent de crises alimentaires actuelles supplémentaires considérées comme des crises prolongées par rapport à 1990. Les crises persistantes, les pays et les communautés ont besoin de stratégies plus efficaces et durables pour renforcer leurs capacités à faire face aux chocs et aux facteurs de stress. Le concept de résilience est apparu comme un cadre viable à cet effet, permettant d’intégrer à la fois les initiatives humanitaires et les initiatives de développement à long terme.

Construire la résilience dans les crises prolongées exige des cadres politiques innovants, une meilleure compréhension des causes structurelles, et des efforts coordonnés afin de réduire l'exposition des communautés aux chocs. La FAO travaille avec les gouvernements et d'autres partenaires pour construire des moyens d’existence et des systèmes alimentaires résilients pendant les crises prolongées, notamment à travers:

Soutenir les cadres politiques

Donner des orientations, promouvoir les partenariats, renforcer l'engagement politique et assurer des liens plus étroits entre les actions humanitaires et de développement pour traiter les causes profondes de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition, construire des moyens d’existence résilients et répondre aux besoins immédiats dans les crises prolongées.

À titre d’exemple : La FAO participe à la préparation du Comité de programme d’action de la sécurité alimentaire mondiale (CFS-A4A), cadre permettant de guider de façon plus exhaustive et plus efficace, les politiques et les mesures de lutte contre l'insécurité alimentaire et la malnutrition pendant les crises prolongées. Ce programme d’action devrait être approuvé par le CFS en 2015.

Information et analyse

Développer des outils et promouvoir des approches et des normes communes pour l'analyse factuelle afin d’élaborer les politiques et les programmes de renforcement résilience.

À titre d’exemple : la FAO dirige des efforts visant à mieux comprendre, mesurer et informer la prise de décisions pour le renforcement des capacités de résilience et l'application des politiques à travers le développement et l'application du modèle de l'analyse et de la mesure de l’indicateur résilience (RIMA); travaille avec les autorités régionales (ex: IGAD, CILSS) pour établir des unités d’analyse de la résilience. La FAO encourage également l'utilisation d'une approche commune pour l'analyse de la sécurité alimentaire à travers le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) dans plus de 29 pays.

Soutenir les moyens d’existence

Identifier et mettre en œuvre les bonnes pratiques pour renforcer la résilience des communautés.

À titre d’exemple : la FAO soutient l’amélioration de l'accès des communautés aux dispositifs de protection social, des terres agricoles et aux ressources. La FAO élabore également des normes techniques et des lignes directrices pour la préparation et l'intervention d'urgence et promeut leur application pendant les crises prolongées.

Rubriques connexes

 - 23/07/2019
Points clés Le Burkina Faso est touché par une crise humanitaire sans précédent, principalement en raison de la recrudescence de la violence perpétrée par des groupes armés ...en lire plus
 - 23/07/2019
Farmers in conflict-ridden Yemen have begun receiving seeds thanks to the joint efforts of the Government of Japan, Yemen’s Ministry of Agriculture and Irrigation and the ...en lire plus
 - 20/07/2019
Fifth day, Guayabal, municipality of Uribia (La Guajira, Colombia) Today we leave a little later... 7 in the morning. It’s the last two days in the field ...en lire plus
 - 19/07/2019
Yemen is facing a serious desert locust threat with widespread hopper band infestations that will cause swarms to form later this month. If conditions remain favourable, ...en lire plus
 - 18/07/2019
The Early Warning Early Action (EWEA) report on food security and agriculture is developed by the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). It ...en lire plus
 - 18/07/2019
La province du Batha est l’une des plus enclavée et exposée aux phénomènes climatiques extrêmes qui varient d’une année à l’autre. Au Tchad, il n’y a ...en lire plus
 - 18/07/2019
La note de plaidoyer conjoint entre l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) vise à mettre l’accent sur ...en lire plus
 - 18/07/2019
“Saeedah” is a prolific water pond in Bait Radam village located in Bani Mater district, Sanaa governorate in Yemen. Since time immemorial, the pond has been ...en lire plus
 - 17/07/2019
Climate change is widely recognized as a global threat to humans, a wide range of species and to the environment. Even before the current crisis in ...en lire plus
 - 16/07/2019
Poultry producers in Nigeria face extreme vulnerability to the highly pathogenic avian influenza (HPAI) H5N1 and H5N8. HPAI, which caused massive poultry losses in 2006, resurfaced ...en lire plus