FAO.org

Accueil > La résilience > Domaines de travail > Crises prolongées
La résilience

Construire la résilience pendant les crises prolongées

Les crises prolongées représentent les contextes les plus difficiles pour éliminer la faim, la malnutrition et la pauvreté. Elles sont animées par une combinaison de causes récurrentes - facteurs d'origine humaine, aléas naturels (survenant souvent simultanément), longues crises alimentaires, dégradation des moyens d’existence et des systèmes alimentaires, et insuffisance de la gouvernance et des capacités institutionnelles pour faire face à la crise qui en résulte. Près d'un demi-milliard de personnes dans plus de 20 pays et territoires sont actuellement touchés par des crises prolongées. Dans ces pays, les taux de sous-alimentation sont sévères (39 pour cent contre 15 pour cent dans les pays en développement) et les niveaux de retard de croissance ainsi que les taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans sont particulièrement préoccupants.

Les crises prolongées sont devenues la nouvelle norme, avec 40 pour cent de crises alimentaires actuelles supplémentaires considérées comme des crises prolongées par rapport à 1990. Les crises persistantes, les pays et les communautés ont besoin de stratégies plus efficaces et durables pour renforcer leurs capacités à faire face aux chocs et aux facteurs de stress. Le concept de résilience est apparu comme un cadre viable à cet effet, permettant d’intégrer à la fois les initiatives humanitaires et les initiatives de développement à long terme.

Construire la résilience dans les crises prolongées exige des cadres politiques innovants, une meilleure compréhension des causes structurelles, et des efforts coordonnés afin de réduire l'exposition des communautés aux chocs. La FAO travaille avec les gouvernements et d'autres partenaires pour construire des moyens d’existence et des systèmes alimentaires résilients pendant les crises prolongées, notamment à travers:

Soutenir les cadres politiques

Donner des orientations, promouvoir les partenariats, renforcer l'engagement politique et assurer des liens plus étroits entre les actions humanitaires et de développement pour traiter les causes profondes de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition, construire des moyens d’existence résilients et répondre aux besoins immédiats dans les crises prolongées.

À titre d’exemple : La FAO participe à la préparation du Comité de programme d’action de la sécurité alimentaire mondiale (CFS-A4A), cadre permettant de guider de façon plus exhaustive et plus efficace, les politiques et les mesures de lutte contre l'insécurité alimentaire et la malnutrition pendant les crises prolongées. Ce programme d’action devrait être approuvé par le CFS en 2015.

Information et analyse

Développer des outils et promouvoir des approches et des normes communes pour l'analyse factuelle afin d’élaborer les politiques et les programmes de renforcement résilience.

À titre d’exemple : la FAO dirige des efforts visant à mieux comprendre, mesurer et informer la prise de décisions pour le renforcement des capacités de résilience et l'application des politiques à travers le développement et l'application du modèle de l'analyse et de la mesure de l’indicateur résilience (RIMA); travaille avec les autorités régionales (ex: IGAD, CILSS) pour établir des unités d’analyse de la résilience. La FAO encourage également l'utilisation d'une approche commune pour l'analyse de la sécurité alimentaire à travers le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) dans plus de 29 pays.

Soutenir les moyens d’existence

Identifier et mettre en œuvre les bonnes pratiques pour renforcer la résilience des communautés.

À titre d’exemple : la FAO soutient l’amélioration de l'accès des communautés aux dispositifs de protection social, des terres agricoles et aux ressources. La FAO élabore également des normes techniques et des lignes directrices pour la préparation et l'intervention d'urgence et promeut leur application pendant les crises prolongées.

Rubriques connexes

 - 04/12/2007
Union Council Komi Kot is located at a distance of 35 Km from Muzaffarabad in Pakistan. The UC is rainfed with 7 villages. FAO’s input package for ...en lire plus
 - 28/11/2007
Les écoles d’agriculture pour les enfants vulnérables et les orphelins du VIH/SIDA jouent un rôle toujours plus important en Afrique subsaharienne. Ces écoles, indique-t-on à la FAO, ...en lire plus
 - 23/11/2007
Au Bangladesh, les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche ont subi des pertes considérables lors du récent passage du cyclone Sidr et la ...en lire plus
 - 21/11/2007
At a special debate on 'The Role of Aquaculture in Sustainable Development', President Mahinda Rajapakse of Sri Lanka thanked the international community for the rehabilitation of ...en lire plus
 - 15/11/2007
Lesotho faced in 2006/2007 the worst drought in 30 years. As a consequence, most people failed to harvest anything from their fields. In addition to drought, ...en lire plus
 - 01/11/2007
The rainfall season of 2007 is coming to an end; at this stage only Southern Sudan regions and the Eastern coastal regions of Red Sea are ...en lire plus
 - 01/11/2007
FAO’s interventions in the Democratic People's Republic of North Korea have helped to establish sustainable and improved working methods across many sectors. However, financial support for ...en lire plus
 - 19/10/2007
Julius Ncheche has seen many things in his 68 years, but he can’t remember such a terrible drought as the one which blighted Lesotho’s most recent ...en lire plus
 - 01/10/2007
El pasado 4 de Septiembre, la Región Autónoma del Atlántico Norte (RAAN) fué arrasada por el Huracán Félix, que para muchos pobladores éra, sólo, una tormenta ...en lire plus
 - 03/09/2007
Si vous participez au séminaire de formation « Rôle et efficacité de la Fao en urgence », ce manuel de référence vous est utile de trois ...en lire plus