La résilience

Domaines de travail

La FAO cherche à améliorer la résilience des moyens d’existence face aux menaces et aux crises qui touchent l'agriculture, l'alimentation et la nutrition, en se concentrant sur trois domaines principaux:

  • Les catastrophes et les aléas naturels tels que les inondations, les sécheresses et les séismes.
  • Les menaces de la filière alimentaire provoquées par les ravageurs et les maladies des plantes, les maladies animales, ainsi que les menaces à la sûreté alimentaire telles que la contamination radioactive ou la grippe aviaire.
  • Les conflits et les crises prolongées.

Il existe un certain nombre de menaces au sein de chaque domaine majeur d’intervention impliquant différents types de risques et ayant des répercussions sur les différents secteurs – l’agriculture, l’élevage, la pêche, l'aquaculture, la foresterie et les ressources naturelles.

La FAO dispose d’un large éventail d'expertise et de compétences techniques pour aider les pays et les communautés à prévenir et à gérer ces différents domaines de risques et chocs à travers une série d’orientations normatives, de normes techniques et leur application sur le terrain. Le travail de résilience de la FAO alimente les processus mondiaux tels que le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, l'approche One Health – une seule santé – pour les crises de la filière alimentaire et le Comité de programme d’action de la sécurité alimentaire mondiale pour lutter contre l'insécurité alimentaire lors de crises prolongées.

Rubriques connexes

 - 10/02/2017
Il est treize heures dans le village de Monguél, au sud de la Mauritanie, lorsque Nejiha, rentre du marché. Sa fille aînée s’affaire sous la khaïma ...en lire plus
 - 03/02/2017
Au Mali, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) met actuellement en oeuvre l’approche « Caisses de résilience » avec une forte composante nutritionnelle, au bénéfice ...en lire plus
 - 27/01/2017
Au Mali, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) expérimente l’approche des «transferts productifs» (CASH+), mise en œuvre avec succès depuis 2014 dans d’autres ...en lire plus
 - 19/01/2017
La Belgique, partenaire de longue date de la FAO dans le cadre de ses interventions d'urgence, a réaffirmé son engagement à protéger l'agriculture des pays frappés ...en lire plus
 - 23/12/2016
Le document s’adresse aux acteurs d’urgence pour l’inclusion de l’approche dans des actions/projets de relèvement rapide ainsi qu’aux acteurs du développement et de la protection sociale ...en lire plus
 - 23/12/2016
Au Sahel, environ 65 pour cent de la population active travaillent dans le secteur agricole et leurs conditions de vie sont ainsi tributaires des aléas climatiques, ...en lire plus
 - 05/12/2016
Grâce aux contributions de la Belgique à son Fonds spécial pour les activités d’urgence et de relèvement (SFERA), la FAO a établi en 2008 un volet ...en lire plus
 - 23/06/2016
Les déplacements massifs de population et l'insécurité dans le bassin du lac Tchad mettent en péril les moyens d’existence et la sécurité alimentaire. Au nord-est du ...en lire plus
 - 30/03/2016
La FAO s’est longtemps préoccupée de l’impact de la guerre sur la sécurité alimentaire et de comment la faim pouvait constituer l’un des facteurs de l’instabilité ...en lire plus
 - 15/01/2016
Le regain de vigueur du phénomène El Niño au cours des dernières décennies a entraîné une succession de mauvaises récoltes, décimé des troupeaux et plongé quelque ...en lire plus
1 2 3 4 5 6 7