La résilience

Mise à jour de la situation: Crise acridienne à Madagascar - 12 septembre 2014

Mise à jour de la situation: Crise acridienne à Madagascar - 12 septembre 2014
Sep 2014

La saison sèche et fraîche se termine à Madagascar; les températures ont commencé à augmenter au cours de la dernière semaine d’août mais les conditions éco-météorologiques ne sont pas encore favorables à la reproduction des criquets. Néanmoins, cette hausse des températures a permis aux essaims résiduels de se déplacer plus activement pendant davantage d’heures chaque jour et donc de voler sur de plus longues distances. Par voie de conséquence, un essaim a survolé Antananarivo, la capitale, le 28 août 2014.

Cet évènement inhabituel et spectaculaire, qui a fait l’objet d’une large couverture médiatique, ne remet pas en cause les résultats positifs de la première campagne, dont l’objectif de donner un coup d’arrêt à l’invasion a été atteint. En effet, au cours de la campagne 2013/14, il n’y a pas eu d’expansion géographique de l’invasion vers le nord ou l’est du pays, les principaux bassins céréaliers ont été protégés et le nombre d’essaims ainsi que la superficie des zones infestées ont été considérablement réduits. Cela a été confirmé par les prospections effectuées pendant la période hivernale.

Dans l’aire grégarigène, la situation a été généralement calme avec un petit essaim localisé en juillet et uniquement des ailés dispersés ou en petits groupes en août. Dans l’aire d’invasion, quelques essaims de taille petite à grande (14 signalés en juillet et 9 en août) ont perduré tout au long de la période hivernale.

Partagez