LE RIZ, C'EST LA VIE
  Médias

Communiqués de presse

Audio.  Mme Caterina Batello, agronome et spécialiste des questions de biodiversité à la FAO, aborde des questions essentielles pour l'avenir de la consommation et de la production du riz dans le monde.
  • Consommation et production du riz dans le monde
    Durée: 2min 10sec
    En: RealAudio | Mp3
  • Conservation du patrimoine génétique du riz: une responsabilité pour tous
    Durée: 1 min 33 sec
    En: RealAudio | Mp3
  • Le défi de la FAO dans l'amélioration de la production rizicole dans le monde
    Durée: 1 min 11sec
    En: RealAudio | Mp3
  • Voir aussi:
    Les Nations Unies lancent
    l'Année internationale du riz

    (31/10/03)

    Conférence internationale sur le riz à Rome:
    "Renforcer les systèmes de production rizicole ; terres et eaux sont menacées..."

    ROME, 12 février 2004 -- L'intensification de la production rizicole de manière économiquement durable et dans le respect de l'environnement est essentielle pour la sécurité alimentaire, en particulier en Asie et en Afrique, souligne la FAO.

    Une Conférence internationale sur le riz se tient au siège de la FAO, à Rome, les 12 et 13 février 2004. Intitulée "le riz sur les marchés mondiaux et les systèmes de production durables", elle vise à mobiliser la communauté internationale afin d'affronter les questions les plus pressantes en matière de production et de commercialisation du riz.

    Cette conférence est organisée dans le cadre de l'Année internationale du riz 2004 (AIR), une campagne de sensibilisation et d'action proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies en décembre 2002.

    La FAO, agence organisatrice de l'AIR, voit l'AIR comme un vecteur de réalisation du premier des huit objectifs de développement des Nations Unies pour le Millénaire, qui appellent à réduire de moitié la faim et la pauvreté d'ici à 2015.

    Le riz est l'aliment de base pour plus de la moitié de la population mondiale. Les projections de la FAO montrent que d'ici 2030, la demande totale de riz sera supérieure de 38 pour cent aux quantités produites annuellement entre 1997 et 1999.

    Afin de répondre à la future demande, de nouvelles méthodologies et technologies de production sont nécessaires car les ressources en terre et en eau sont menacées.

    Riz, pisciculture et élevage

    Sur les 840 millions de personnes souffrant de sous-alimentation dans le monde, plus de la moitié vivent dans des zones dépendantes de la riziculture pour la nourriture, les revenus et l'emploi.

    Du fait que le riz ne contient pas tous les éléments nécessaires à un régime équilibré, un aspect majeur de l'AIR est d'encourager les producteurs de riz à intensifier les systèmes de production rizicole grâce au développement parallèle de l'élevage et de la pisciculture.

    Selon la FAO, l'intensification des systèmes de riziculture améliorera la nutrition et les moyens d'existence des communautés dépendantes du riz tout en entretenant la biodiversité et en encourageant la gestion durable des ressources naturelles.

    Les agriculteurs ruraux pauvres représentent 80 pour cent des producteurs de riz. Les systèmes de riziculture font vivre plus de 2 milliards de personnes dans les pays en développement.

    Pauvreté

    Selon le Secrétariat de l'AIR, cette population est, en général, prisonnière de la pauvreté à cause de trois facteurs principaux: son incapacité à tirer profit du potentiel d'intensification agricole ; des politiques économiques privilégiant le consommateur ; la réduction de l'aide à la recherche publique sur le riz.

    Ces dernières années, les pays concernés ont également dû faire face à la chute des prix, à l'accroissement de la concurrence et à un environnement politique instable.

    La conférence internationale sur le riz abordera les défis que pose le nouvel environnement économique et politique. Elle mettra en avant les efforts déployés aux niveaux national et international pour surmonter les principaux freins à la production et discutera des possibilités d'accroître l'efficacité et la durabilité au sein des systèmes de production rizicole.

    La conférence abordera également les questions liées au potentiel de la science et des nouvelles technologies, telles que les biotechnologies, pour améliorer l'efficacité de la production rizicole. Elle s'attardera sur la double nécessité de préserver et de protéger le large éventail de ressources génétiques contenues dans les systèmes de riziculture.

    Un prisme

    Mme Louise Fresco, Sous-Directeur général responsable du Département de l'agriculture de la FAO, estime que les systèmes basés sur la riziculture fournissent "un prisme à travers lequel l'interaction entre l'agriculture, la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté et les problèmes de développement durable peut être clairement appréciée."

    La stratégie de l'AIR est d'agir comme un catalyseur des programmes menés dans divers pays du monde. Mme Fresco insiste sur le fait que le succès de cette année dépendra de la motivation et de la collaboration de tous au niveau international.

    "Les implications du développement du riz touchent directement une large gamme de parties prenantes, des agriculteurs ruraux aux citadins pauvres en passant par la communauté scientifique et les décideurs politiques internationaux.

    Ainsi, cette année internationale du riz est une occasion pour la communauté mondiale de collaborer à la réalisation des objectifs du Millénaire des Nations Unies ainsi qu'à ceux du Sommet mondial de l'alimentation.

    Il s'agit d'une campagne d'action - une chance pour nous de tenir notre promesse aux milliards de personnes pour lesquelles 'le riz, c'est la vie.'"

    La campagne de 2004 cherchera à stimuler un soutien accru au développement durable des systèmes de production rizicole au-delà de 2004.

    Des concours scientifiques et photographiques seront organisés et des conférences régionales et internationales ont été planifiées partout dans le monde.

  • Lire les documents de la Conférence


    Contact: Erwin Northoff
    Chargé d'information de la FAO
    erwin.northoff@fao.org (+1) 202 468-8800
    version web: http://www.fao.org/french/newsroom/