FAO.org

Accueil > Droit à l'alimentation > Ressources > resources fr
Droit à l'alimentation
Auteur: Équipe du droit à l'alimentation de la FAO

Rapport d'atelier, 2016.

Ce Rapport inclut tous les débats et les présentations ayant eu lieu ainsi que les engagements et le plan d’action convenus lors du Dialogue sur le droit à l’alimentation en Asie du Sud, organisé conjointement par Oxfam et la FAO et qui s’est tenu à Dhaka du 23 au 25 novembre 2015. L’événement a su compter sur la participation de plus de 40 participants en provenance de gouvernements, réseaux d'organisations de la société civile et de mouvements nationaux sur le droit à l’alimentation, d’universités et de groupes de réflexion provenant de quatre pays de la région: l’Inde, le Népal, le Pakistan et le Bangladesh.

L’objectif était de promouvoir l’émergence d’une communauté de pratique sur le droit à l’alimentation afin d’améliorer la sécurité alimentaire en Asie du Sud.

L'événement a permis une réflexion sur les questions liées aux normes, aux processus politiques et aux domaines thématiques mondiaux, régionaux et nationaux, qui pourraient servir de points d'entrée pour de nouvelles actions ainsi que pour renforcer l'engagement sur le droit à l'alimentation au niveau national. Grâce au partage d'expériences et de bonnes pratiques, il a été possible de tirer des parallèles et d’apprendre mutuellement des experts de chaque pays.

Le Dialogue a toutefois montré que les défis sont complexes et multidimensionnels:

  1. la faible mise en œuvre, cohérence et harmonisation des politiques;
  2. l’allocation insuffisante des ressources, le ciblage inefficace des bénéficiaires ainsi que l'exclusion spécifique de certains groupes de régimes de protection sociale sont des obstacles pour assurer l'efficacité et la durabilité;
  3. la faiblesse des droits fonciers, en particulier en ce qui concerne le régime foncier coutumier et l'accaparement des terres par des acteurs nationaux ou internationaux;
  4. le manque de canaux d'information appropriés visant à informer et sensibiliser sur ce droit de l'homme afin d’éviter les conceptions erronées;
  5. l’insuffisante coordination entre les parties prenantes pour une action plus intégrée aux niveaux national et régional;
  6. la faiblesse des mécanismes de suivi et de recours.

Le Dialogue s’est conclu avec un engagement explicite de tous les participants à continuer de travailler sur le droit à l'alimentation ainsi qu’un accord sur l’avantage d'une communauté de pratique sur le droit à l'alimentation en Asie du Sud. Le groupe a convenu de travailler vers un double objectif visant à renforcer le plaidoyer, la cohérence et la coordination au niveau national, tout en commençant à s’engager davantage au niveau régional.


Catégorie: Rapports
Mots-clés: Sensibilisation, Législation nationale, Coordination, Sécurité alimentaire et nutritionnelle, Politiques institutionnelles

Partagez