26.10.2012

Un bref compte-rendu d’une mission au El Salvador

El Salvador – octobre 2012. La FAO a contribuée au renforcement des capacités sur le droit à l’alimentation des parlementaires dans différents pays. Dans ce contexte, l’équipe du projet national sur le droit à l’alimentation, faisant partie de l’équipe pour le droit à l’alimentation de la FAO, a organisé une mission au El Salvador en octobre 2012 suite à la demande de plusieurs acteurs nationaux et grâce au soutien de la Représentation de la FAO au El Salvador.

L’un des principaux objectifs de la mission, entreprise par le Fonctionnaire principal et une Consultante séniore de l’Équipe pour le droit à l’alimentation, Mme Barbara Ekwall et Mme Cecilia Luna Lopez, était de contribuer à la sensibilisation et à la mise en œuvre pratique du droit à une alimentation adéquate à la Commission Agricole de l’Assemblée législative qui sera responsable du processus d’approbation de la Loi sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Parlement ainsi que le Front parlementaire contre la faim, récemment constitué.

De plus, la mission a abordé l’importance du genre pour le droit à l’alimentation avec un groupe de femmes parlementaires siégeant à l’Assemblée législative comprenant 23 députés et 25 substitues. Lors de cette réunion, le rôle de la femme a été souligné : « les femmes sont des actrices importantes de changement et le soutien des femmes parlementaires est encourageant pour l’approbation de normes qui revendiquent les droits des femmes en lien avec cette thématique, afin que la meilleure connaissance des parlementaires sur la mise en œuvre pratique du droit à l’alimentation puisse favoriser l’approbation de moyens qui comblent les lacunes », a affirmé Mme Barbara Ekwall.

Les différentes présentations ont abordé plusieurs thèmes, notamment : les effets nocifs d’une alimentation inadéquate durant les premières années de vie et les coûts humains et sociaux que cela implique; l’importance du droit en tant qu’instrument normatif, politique et de suivi; le cadre de droit et sa valeur ajoutée à la mise en œuvre de la sécurité alimentaire et nutritionnelle; ainsi que l’inclusion du droit à l’alimentation au rôle des parlementaires.

Ces thèmes ont suscité quelques inquiétudes des parlementaires et nécessitent une plus grande action visant à prioriser cette thématique au sein de l’agenda parlementaire.

Les parlementaires étaient en accord sur l’importance du thème, ils ont manifesté leur engagement et ont renchéri la nécessité de coordonner les efforts avec les autres acteurs sociaux lors de discussions sur les thématiques liées au droit à l’alimentation.

À la fin de l’événement avec le Front parlementaire, le député Orestes Ortez, Président de la Commission Agricole de l’Assemblée législative, a remercié la FAO d’avoir sensibilisé tous les acteurs et partagé ses connaissances. Puis, il a sollicité la poursuite de ces efforts avec les membres de l’Assemblée législative et souligné l’implication de la FAO au El Salvador qui a su maintenir un appui durable aux membres du Parlement dans leurs efforts visant à intégrer le droit à l’alimentation dans ses lignes de travail.

Par ailleurs, la mission a été importante pour les membres du Front parlementaire et du groupe de femmes parlementaires afin de contribuer grandement à l’amélioration de la compréhension de ce droit et d’ouvrir une discussion plus en profondeur visant à combattre la faim à l’Assemblée.

L’importance de contribuer aux efforts des groupes parlementaires et des fronts contre la faim permet de promouvoir un dialogue plus démocratique, favorisant ainsi la participation inclusive et fournissant de meilleurs éléments de discussion sur le droit à l’alimentation dans les processus législatifs nationaux.

Cette mission faisait partie d’une collaboration de longue date entre différentes initiatives soutenues par la FAO au niveaux national, régional ainsi qu’au siège. Tous ces efforts sont coordonnés par le représentant de la FAO au El Salvador.

 

 

Archive des nouvelles