SAVE FOOD: Iniciativa mundial sobre la reducción de la pérdida y el desperdicio de alimentos
 

Un banquet contre le gaspillage organisé à Paris

Ils étaient destinés à la poubelle pour cause de physique disgracieux: trop tordus, trop petits, trop gros ou biscornus mais aujourd'hui ils ont été cuisinés pour prouver qu'on pouvait en faire de délicieux petits plats. Et malgré une pluie battante les Parisiens étaient nombreux à patienter pour une petite écuelle de curry de légumes. A l'origine de cette idée, un jeune militant anglais, Tristram Stuart. Il mène une lutte acharnée contre le gâchis
« On a commencé la révolution contre le gaspillage alimentaire, explique-t-il, et on a inspiré les gens. On a le pouvoir de changer ce qu’on fait dans nos propres maisons, de ne pas jeter la nourriture. On peut changer le système ». 
Béret sur la tête et petites lunettes, Angélique Delahaye est maraîchère, elle a participé à l'opération : « Tous les céleris distribués et qui viennent de mon exploitation, étaient des céleris qu’on était obligés de jeter parce que la distribution n’en veut pas, les feuilles sont un peu tachées. Une partie de ces produits pourrait au moins servir à une population défavorisée qui, la plupart du temps, n’a pas accès aux légumes ».
Fatou est venue en famille, elle est enthousiaste : « Ça parait évident de récupérer, de cuisiner dans la joie et la bonne humeur et de partager ».
Un Français gaspille entre 90 et 155 kilos de nourriture en moyenne chaque année.

Back