SAVE FOOD: Initiative mondiale de réduction des pertes et du gaspillage alimentaires
 

Réunion Consutative d’Experts sur les Pertes Alimentaires et la Réduction des Gaspillages dans la Région du Proche Orient

FAO Régional- Réunion - Du 18 au 19 décembre 2012 - Sharm El Sheikh, Egypte

En accord avec l’engagement de la FAO, la Conférence Régionale de 2012 pour le Proche Orient (NERC), a mis en évidence l’importance d’aider les pays membres à aborder les principaux défis en rapport avec les pertes et gaspillages alimentaires et d’élaborer un plan afin de les réduire de 50% d’ici dix ans au Proche Orient.
Pour suivre ces recommandations et reconnaissant pleinement l’importance du partage des connaissances sur le problème et son impact sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le bureau de la FAO pour le Proche Orient a organisé une Consultation Régionale d’Experts afin d’élaborer un plan de travail régional sur les pertes alimentaires et la réduction des gaspillages et de l’intégrer dans les principales stratégies et politiques de sécurité alimentaire dans la région.
Des décideurs, des experts sectoriels et les principales parties prenantes de la région ont participé activement à cette consultation, qui fut la première de ce type dans la région à réunir les acteurs politiques et principales parties prenantes travaillant sur le problème des pertes et gaspillages alimentaires.

Informations Générales 
Du fait de plusieurs limitations, la région du Proche Orient et de l’Afrique du Nord ne produit pas assez de nourriture et, en même temps, elle perd et gaspille une quantité significative de nourriture tout au long de la chaine d’approvisionnement, depuis la production initiale jusqu’à la consommation finale domestique. Il en résulte une dépendance importante et croissante envers les importations alimentaires, et un problème grave d’insécurité alimentaire.
La région perd plus de 16 millions de tonnes de blé chaque année valant plus de 6 milliards de dollars. Les pertes et gaspillages alimentaires dans la région sont généralement estimés à 15-20% des céréales et graines, 30% de la viande et produits laitiers, 40% des poissons et jusqu’à 50% des fruits et légumes, créant un énorme gaspillage des ressources, dont l’eau, la terre, l’énergie, le travail et le capital.
L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a depuis longtemps reconnu l’importance d’actions concertées sur les pertes alimentaires et la réduction des gaspillages comme moyen stratégique d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la qualité et sureté des aliments ; et s’est impliquée au cours des quarante dernières années dans l’aide aux pays en développement pour la réduction des pertes alimentaires au niveau national à travers des projets et programmes ad hoc.




Back