Sustainable Development Banner
Environnement

juin 2001

Un nouvelle projet d'energie a Niger

Service de l'environnement et des ressources naturelles (SDRN)
Division de la recherche, de la vulgarisation et de la formation de la FAO

Titre du projet :

Formulation et validation d'une stratégie et d'un plan d'action national sur les Energies Nouvelles et Renouvelables au Niger pour la Lutte Contre la Pauvreté et le Développement Durable

Brève description : Les principaux objectifs de cette activité sont les suivants: élaboration d'une stratégie nationale axée sur la contribution potentielle des sources d'énergie nouvelles et renouvelables (solaire, éolienne, de biomasse et hydrique) au développement rural et à réduction de la pauvreté rurale; et la formulation d'un plan d'action national destiné à mobiliser ce potentiel et à exercer une action mesurable sur les indicateurs de la pauvreté rurale. La stratégie et le plan d'action accorderont la priorité au rôle des femmes dans les ménages ruraux et dans les activités économiques et seront formulés sur une base participative, en y associant tous les partenaires intéressés à la question, qu'il s'agisse d'entités gouvernementales ou non gouvernementales. Le projet de stratégie et de plan d'action sera présenté, pour mise au point finale, à une Consultation nationale qui se tiendra en 2001, année des nouvelles technologies de l'information et des communications, et à laquelle seront invités tous les partenaires concernés.

Contexte et justification

Le contexte général est fourni par le Plan National de l'Environnement pour un Développement Durable (PNEDD) . En effet parmi les six objectifs prioritaires identifiés par le Gouvernement dans le PNEDD figure l'élaboration d'un «Programme Energies et Développement Durable ( PEDD)» et qui correspond au principal résultat attendu de ce projet qui contribuera par ailleurs à la réalisation des objectifs du Programme national cadre de lutte contre la pauvreté en mobilisant le potentiel des sources d'énergie renouvelables, pour l'allègement de la pauvreté des ménages ruraux, des collectivités et des producteurs en général et des femmes en particulier écrasées par le fardeaux des activités entreprises par les ménages.

Des ressources disponibles localement comme l'énergie solaire et éolienne et la biomasse peuvent être transformées en chaleur, électricité ou énergie mécanique et fournir l'énergie requise par les ménages, les collectivités, ainsi que les secteurs de l'enseignement, de la santé, de l'agriculture et de l'environnement.

Si des intrants énergétiques ne sont pas disponibles en quantité et en qualité voulues, les conditions de vie restent médiocres, la productivité agricole stagne et le plein potentiel des agriculteurs et notamment des femmes n'est pas utilisé pour des raisons de mauvaise santé et d'instruction insuffisante. Les femmes ont des tâches écrasantes à assumer pour satisfaire les besoins énergétiques directs (cuisson des aliments) et indirects (eau) des familles et des collectivités. Le ramassage du bois de feu et le puisage de l'eau, travaux pénibles et fatigants, sont des activités réalisées principalement par les femmes et les enfants. Cette situation doit changer et les énergies renouvelables ont une contribution importante à apporter dans cette optique.

La fourniture d'énergie n'est pas un objectif en soi, mais les services fournis par l'énergie doivent être disponibles et suffisamment fiables pour accompagner les efforts de lutte contre la pauvreté et assurer ainsi la durabilité des résultats. C'est dans ce domaine que les sources d'énergie renouvelables présentent de grands avantages. Le Niger dispose d'importantes sources d'énergie renouvelables; il faut maintenant élaborer une stratégie nationale définissant le cadre normatif et institutionnel, ainsi qu'un plan d'action identifiant les priorités et les mesures spécifiques à prendre pour exploiter le potentiel de ces sources d'énergie.

L'étude tiendra compte des expériences nationales et des programmes régionaux en cours et à venir dans le domaine ( Conseil Solaire National, Barrage de Kandadji, Atelier Régional sur les Energies Renouvelables, Programme Régional Solaire du CILLS, ….)

  1. Objectif de l'appui
  2. L'appui fourni par ce projet se fera en synergie avec le projet d'AEPP sur «la formulation d'un programme intégré pour le développement du secteur industriel à fort impact sur la réduction de la pauvreté» est en cours de finalisation pour être exécuté en 2001. Les stratégies et le plan d'action national à élaborer vont contribuer aux efforts nationaux de lutte contre la pauvreté ainsi qu'à la mise en place de systèmes durables d'énergie rurale qui aura pour objectif de mettre l'accent sur l'allègement de la pauvreté des ménages ruraux , et en particulier sur les tâches écrasantes assumées par les femmes et les enfants pour satisfaire les besoins énergétiques. Le projet, qui s'inspirera des expériences et des études passées ainsi que des activités et approches récentes dans le domaine énergétique, établira une stratégie d'ensemble qui servira de cadre d'orientation et de référence pour toutes les parties concernées. Conçu sur un solide processus participatif, le projet aidera également à définir un plan destiné à mettre en oeuvre la stratégie et proposera des éléments susceptibles de constituer des leviers pour la réduction de la pauvreté en milieu rural.

  3. Résultats attendus/Mandat de l'intervention
  4. Le projet sera réalisé sous la supervision d'ensemble de la FAO, en collaboration étroite avec les autorités nationales chargées du Programme national de lutte contre la pauvreté et de la mise en valeur de l'énergie.

    Les principaux résultats attendus sont les suivants:

    1. Meilleure compréhension du rôle actuel et potentiel des sources d'énergie renouvelables au Niger.
    2. Adoption d'un cadre d'orientation qui guidera les efforts nationaux dans le domaine de l'énergie renouvelable.
    3. Identification des principaux obstacles qui empêchent une adoption à grande échelle des énergies nouvelles et renouvelables.
    4. Identification d'activités spécifiques à réaliser selon un calendrier précis.
    5. Préparation d'une série d'interventions sur le terrain, à exécuter à l'aide de financements nationaux et internationaux.
    6. Bonne sensibilisation au rôle potentiel des sources d'énergies renouvelables et dégagement d'un consensus parmi toutes les parties concernées sur la meilleure approche à suivre pour l'établissement d'un plan concerté d'utilisation.
    7. Incidence positive mesurable sur les conditions de vie des populations rurales et, notamment, des femmes rurales.
    8. Incidence mesurable sur les indicateurs économiques et environnementaux dans les zones rurales.

  5. Méthodologie
  6. L'évaluation technique des applications de l'énergie renouvelable sera complétée par un processus participatif intense. En s'appuyant sur des enquêtes / sondages légers sur le terrain, on recherchera des convergences entre les besoins prioritaires des populations rurales et les services que peuvent fournir les sources d'énergie renouvelables en vue de constituer un levier pour la réduction de la pauvreté rurale.

    Le projet s'appuiera , par ailleurs , sur les programmes et études réalisés par le passé comme le "Bilan diagnostic des stratégies, programmes et projets passés, en cours et en attente dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables au Niger", établi en 1997 et réactualisé en janvier 2001.

    De même le document de stratégie et le plan d'action national seront enrichis par les réflexions et recommandations faites à l'occasion d'un forum national de validation. Ce forum regroupera les représentants de tous les partenaires ( pouvoir public, société civile, secteur privé spécialisé dans le domaine, projets et partenaires au développement ) ; à cette occasion , des journées de promotion des ENR seront organisées au cours desquelles les différents partenaires exposeront leurs interventions et échangeront leurs expériences en matière de l'utilisation des ENR dans la lutte contre la pauvreté et l'allègement du travail des femmes



Page d'accueil SD Retour en début de page Page d'accueil FAO