Sustainable Development Banner
Environnement

Environnement

Conventions et accords environnementaux

Energie et technologies de l'environnement

Gestion et politiques environnementales

Information géographique, surveillance et évaluation de l'environnement


Calendrier

Liens

Publications

Sections spéciales

Site map

Réactions?

Copyright

Connaissance
Institutions
Société



SD en bref

novembre 2003

Nouvelle publication

Gestion intégrée des ressources naturelles pour renforcer la sécurité alimentaire : le cas des approches communautaires en Ethiopie

Document 'Environnement et ressources naturelles' N° 16



La sécurisation de l'alimentation et des moyens d'existence est inextricablement liée à l'exploitation de la base des ressources naturelles (terre, eau et forêts) en Ethiopie, où plus de 85% de la population vivent dans les zones rurales et dépendent des petites exploitations agricoles. La pression d'une activité humaine intense, des pratiques agricoles et de gestion inadaptées font peser de sérieuses menaces sur la durabilité des ressources naturelles et sur la préservation de l'équilibre écologique. Ce problème, très répandu, est lié aux cultures intensives, au surpâturage, à la déforestation, à l'érosion et au déclin de la fertilité des sols, à la raréfaction de l'eau, à l'alimentation animale et à la crise du bois de feu. Les interactions intervenant entre ces facteurs créent ou en renforcent le cycle de "la pauvreté, de l'insécurité alimentaire et du piège de la dégradation des ressources naturelles". Ce problème se manifeste par des sécheresses et des famines récurrentes qui touchent des millions de personnes, notamment dans les zones d'altitudes en Ethiopie. Pour affronter ce problème, le document recommande des pratiques de gestion communautaire intégrée des ressources naturelles, qui déploient des efforts systématiques pour améliorer le sol et la productivité des terres, le développement de l'agroforesterie et d'autres sources d'énergie rurales, la récolte des eaux pluviales à faible coût, l'amélioration de l'élevage.

Cette approche permet aussi de développer les moyens d'existence dans le secteur non agricole dans le cadre du programme national de vulgarisation. L'approche de la vulgarisation agricole en cours est basée sur ce que l'on appelle "l'approche intensive d'ensemble" qui met l'accent sur l'accélération de la production, l'utilisation de fertilisants et de semences améliorées (principalement des maïs hybrides), sans prendre en compte de façon suffisante les zones agro-écologiques, les marchés, les infrastructures, les choix des agriculteurs et les options de développement durable.

(disponible uniquement en anglais)

Pour plus d'informations ce document, veuillez cliquer ici (format pdf).



Page d'accueil SD Retour en début de page Page d'accueil FAO