Sustainable Development Banner
Environment4 banner

Environment banner

Conventions et accords environnementaux

Energie et technologie de l'environnement

Gestion et politiques environnementales

Information géographique, suivi et évaluation de l'environnement

Calendrier

Liens

Publications

Réactions?

Copyright

Institutions
Knowledge
People

SD home
About SD

mars 2004

Nouvelle publication

FAO et PEID : défis et questions émergentes dans les domaines de l'agriculture de la forêt et de la pêche


L'agriculture, la pêche et la forêt ont constitué, pendant des siècles, la principale source de moyens d'existence pour la population des îles. Ces secteurs représentent encore aujourd'hui le patrimoine principal des petits Etats insulaires en développement (PEID). Leur développement durable reste une question cruciale pour l'avenir.

Pendant la préparation du Sommet mondial de la terre, en 1992, la FAO s'est rendue compte qu'une approche agro écologique spécifique était nécessaire pour aider les petits Etats insulaires à progresser vers un développement plus durable. Le travail dans les petites îles doit prendre en compte les potentialités et les contraintes des divers aspects du développement, et notamment :

  • Les questions économiques : l'étroitesse des ressources de base, l'isolement par rapport aux principaux marchés, la vulnérabilité à la volatilité des marchés internationaux, l'érosion des accords commerciaux préférentiels, l'importance de la dette extérieure, le niveau élevé de l'aide et des financements étrangers, la situation d'importation alimentaire nette, les difficultés de conformation aux réglementations sanitaires et phytosanitaires, l'importance du tourisme et la prédominance du secteur public ;
  • les questions écologiques : la riche biodiversité maritime et terrestre, la vulnérabilité aux risques naturels, la rude compétition pour de maigres ressources naturelles, notamment l'eau douce, la dégradation des habitats côtiers, la disparition des systèmes agricoles traditionnels et la surexploitation des ressources forestières et côtières.
  • Les questions sociales : une croissance élevée et une importante mobilité de la population, la variété limitée des apports alimentaires et les problèmes nutritionnels, la 'fuite des cerveaux' , la rareté de main d'oeuvre qualifiée et la faiblesse des capacités institutionnelles.

Pour affronter ces problèmes, la FAO a organisé une Conférence interrégionale des petits pays insulaires sur le thème : développement durable et l'environnement en agriculture, forêts et pêches, à Bridgetown, Barbade, du 1er au 10 avril 1992. La déclaration produite par cette conférence (Déclaration de la Barbade) a été – pour ce groupe de pays – le point de départ d'une approche intégrée.

La FAO se prévaut d'une longue tradition de partenariat avec les PEID. Au cours des deux dernières décennies, elle a apporté une assistance technique aux PEID à travers 1 300 projets, totalisant un montant de 300 millions de $US. Depuis la mise en place du Programme d'action de la Barbade, en 1994, l'assistance technique aux PEID s'est élevée à 90 millions de $US avec un total de 520 projets dans 38 PEID. De plus, la

FAO a mis en œuvre 83 projets régionaux pour un montant total de 5 millions de $US et trois projets interrégionaux pour un total de 2,8 millions de $US. Cinquante pour cent de cette assistance ont été financés par le programme régulier pour l'assistance technique ; le reste a été mis en oeuvre grâce à des fonds fiduciaires.

(disponible en anglais)

Pour plus d'informations sur cette publication, veuillez cliquer ici.

Pour plus d'informations:



SD Homepage Back to Top FAO Homepage