Sustainable Development Banner
Institutions1 banner

Institutions

Institutions publiques

Organisations rurales

Régimes fonciers

Calendrier

Liens

Publications

Réactions?

Copyright

Environment
Knowledge
People

SD home
About SD

mai 2006

Interview relative aux résultats de la Conférence internationale sur la reforme agraire et le développement rural (ICARRD)

Au cours de cette interview, M. Parviz Koohafkan, Directeur du la division du développement rural de la FAO et secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la réforme agraire et le développement (ICARRD) a fait état des principaux résultats de cette conférence, tenue à Porto Alegre, en mars 2006 et a indiqué son point de vue sur le suivi de cette conférence.

Du 7 au 10 mars 2006, 1 400 participants, dont 450 observateurs des ONG, les délégations de 96 pays membres de la FAO, des experts internationaux et des représentants de plus de 130 organisations paysannes et de mouvements de la société civile se sont réunis à Porto Alegre. Durant les quatre journées de la Conférence, les participants ont passé en revue les différentes expériences de réforme agraire introduites de par le monde, analysé leur impact, les processus, les mécanismes utilisés, examiné les rôles joués par les différents acteurs impliqués et finalement, discuté des propositions à formuler pour les programmes d'action à envisager dans le futur.

Au terme de la Conférence, une Déclaration Finale a été adoptée, invitant tous les gouvernements à mettre en œuvre des politiques de réforme agraire et de développement rural bénéfiques pour les pauvres et les populations les plus marginalisées. Les gouvernements se sont engagés à développer des mécanismes de dialogue et de coopération qui renforcent les processus de réforme agraire et de développement rural aux niveaux national et international et à mettre en place des mécanismes d'évaluation périodique des progrès accomplis dans ces domaines. Ils ont réaffirmé qu'«un accès plus répandu, sûr et durable à la terre, à l'eau et aux autres ressources naturelles qui conditionnent le bien-être des populations rurales, est indispensable pour l'obtention de l'éradication de la faim et de la pauvreté, concourt au développement durable et devait par conséquent constituer un élément imprescriptible des diverses politiques nationales». Les gouvernements ont également réaffirmé leur volonté d'atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement et ont reconnu que «l'insécurité alimentaire, la faim et la pauvreté rurale sont bien souvent la conséquence de déséquilibres dans les processus actuels de développement qui empêchent un accès plus répandu à la terre, à l'eau et aux autres ressources naturelles ainsi qu'aux autres moyens de subsistance».

Parallèlement à la Conférence, des Sessions thématiques spéciales formulèrent des recommandations spécifiques pour le suivi de la Conférence ainsi que des suggestions ou des engagements pour l'exécution d'activités relatives aux sujets discutés. De plus, des initiatives de partenariat ont été présentées, dont six furent signées au cours de la CIRADR. Par exemple, un accord a été signé le 10 mars entre la FAO et les pays lusophones pour le renforcement des capacités nationales en matière de régime des propriétés, de gestion des terres et de questions légales qui y seraient liées.

(disponible également en anglais et espagnol)

Pour plus d'informations sur ce document, veuillez cliquer ici.

Pour plus d'informations:



SD Homepage Back to Top FAO Homepage