Sustainable Development Banner
Institutions1 banner

Institutions

Institutions publiques

Organisations rurales

Régimes fonciers

Calendrier

Liens

Publications

Réactions?

Copyright

Environment
Knowledge
People

SD home
About SD

décembre 2006

Annonce de nouvelle publication

Réforme agraire, colonisation et coopératives agricoles

2005/2

Vingt-sept ans après la Conférence mondiale sur la réforme agraire et le développement rural (CMRADR) tenue à Rome en 1979, la question capitale de la terre s’impose à nouveau à l’ordre du jour du développement international.

Le présent numéro de Réforme agraire, colonisation et coopératives agricoles propose au lecteur une série d’articles et d’informations relatifs aux discussions qui auront lieu en mars 2006 à Porto Alegre (Brésil), au cours de la Conférence internationale sur la réforme agraire et le développement rural (7-10 mars 2006).

Les exigences ont évolué dans le temps et de nouvelles dimensions sont venues s’ajouter aux préoccupations d’antan. Les questions de parité hommes-femmes ont été intégrées dans les activités de la FAO, et Réforme agraire, colonisation et coopératives agricoles a publié des articles sur la façon dont les droits des femmes rurales ont été pris en compte ou non dans les programmes de réforme agraire. De même, la dimension écologique est venue s’ajouter aux préoccupations relatives à la viabilité socioéconomique et les résultats des expériences réalisées de par le monde ont été largement diffusés. Tous ces facteurs rendent aujourd’hui nécessaire la recherche de nouvelles modalités, plus souples et plus ouvertes, pour affronter le problème de l’accès équitable aux ressources naturelles et, en particulier, à la terre. Il s’agit là d’une question qui demeure prioritaire malgré les changements du monde actuel, en raison surtout de la persistance de la pauvreté dans les zones rurales, où vivent 75 pour cent des pauvres du monde.

Malgré des améliorations considérables au niveau de la production agricole durant les 50 dernières années, la sécurité alimentaire est encore un sujet problématique dans de nombreuses régions du globe. L’insécurité alimentaire et la réforme agraire sont étroitement liées, et tant qu’un accès adéquat à la terre et à l’eau ne sera pas assuré au plus grand nombre de personnes, la réduction de la pauvreté, l’éradication de la faim et le développement rural dans le monde risquent d’être illusoires.

Les débats de Porto Alegre tourneront autour des nouveaux défis qu’il faudra relever afin de revitaliser les territoires et les communautés rurales moyennant diverses formes de partenariat et la prise en compte tant des valeurs socioculturelles des communautés rurales que des richesses agroéconomiques des ressources naturelles de leurs territoires.

Le plan d’action adopté en juillet 1979, lors de la CMRADR, insistait déjà sur la nécessité d’une participation populaire, sur l’équité et la justice sociale afin d’obtenir une redistribution du pouvoir économique et politique ainsi qu’une intégration plus complète des zones rurales afin d’accroître les possibilités d’emplois et de revenus pour les populations rurales.

La FAO convoque la Conférence de Porto Alegre pour ranimer l’esprit du plan d’action de la CMRADR et poursuivre les efforts de son programme, afin de respecter les engagements pris lors du Sommet mondial de l’alimentation de 1996 et lors du Sommet mondial de l’alimentation: cinq ans après, ainsi que ceux auxquels la communauté internationale a souscrit en adhérant au Programme de Développement du Millénaire.

Réforme agraire, colonisation et coopératives agricoles veut continuer à promouvoir la confrontation des expériences en offrant un forum ouvert où tous ceux qui travaillent dans le domaine de la réforme agraire puissent trouver des orientations utiles. Nous sommes loin d’avoir trouvé une solution à ces problèmes qui sont chaque jour plus écrasants, et c’est ce qui nous incite à maintenir et à renforcer cette plage de dialogue entre la société civile, les organisations non gouvernementales et les collègues universitaires ou de terrain.

Parviz Koohafkan
Directeur
Division du développement rural de la FAO

Pour plus d'informations sur ce document, veuillez cliquer ici.

Pour de plus amples informations:



SD Homepage Back to Top FAO Homepage