Sustainable Development Banner
Knowledge4 banner

Knowledge

Communication pour le développement

Education

Recherche et technologie

Vulgarisation

Calendrier

Liens

Publications

Réactions?

Copyright

Environment
Institutions
People

SD home
About SD

septembre 2004

Les besoins en TIC pour améliorer l'agriculture en Croatie

Publié par le Bureau régional de la FAO pour l'Europe

Une étude – commandée par la FAO – sur l'évaluation des besoins pour le renforcement des capacités en Information et communication au service de l'agriculture dans trois pays d'Europe de l'est (Roumanie, Croatie et Macédoine), conduite par G.C. Holt, Université de Reading, Royaume Uni, a évalué les infrastructures et les applications des technologies de l'information et de la communication pour la recherche agricole dans les cinq organisations de recherche de Croatie et chez leurs partenaires.

Le développement agricole de la Croatie a été considérablement affecté, non seulement par les changements structurels qui ont suivi l'éclatement de l'ancienne république de Yougoslavie (50% des terres étaient occupés par de grandes exploitations agricoles, fortement subventionnées et intégrées verticalement), mais aussi par les changements démographiques après la guerre (taux élevé d'absentéisme des propriétaires des terres). Les trois principales zones agro écologiques du pays sont très diverses au niveau des cultures et de l'accès aux marchés et les producteurs de toutes les régions ont un accès à un niveau élevé de subventions directes. Le grand nombre de toutes petites exploitations ( de 2,5 ha en moyenne) rend difficile l'organisation d'une assistance technique et d'une production économiquement fiables. Le pays dispose d'un service de vulgarisation bien équipé qui tente également d'apporter une assistance spécialisée en agrotourisme ainsi qu'en production traditionnelle et biologique.

Les agriculteurs adhèrent aux associations ou coopératives pour profiter de ces avantages, mais ils sont moins enclins à confier la commercialisation de leur production aux coopératives, en raison d'une méfiance et d'une crainte d'être dupés. Les Universités, implantées de longue date, sont en train de se reconstruire, de se restructurer et de réorienter leurs programmes, mais la recherche reste encore largement orientée vers l'agriculture extensive et les cultures comme le blé et le maïs.

Un atelier, portant sur "les systèmes d'information et de communication pour la recherche agricole et le développement rural" a été organisé conjointement par l'Académie roumaine des sciences agricoles et forestières (AAFS) et l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Cet atelier assurait le suivi de l'évaluation des besoins d'information et de communication en Roumanie, commandée en 2002 par le Groupe du développement rural (REUS) du Bureau régional de la FAO en l'Europe (REU). L'objectif de l'atelier était d'offrir aux acteurs des systèmes de connaissance et d'information agricole pour le développement rural (AKIS) en Roumanie, l'occasion d'échanger des informations sur leurs systèmes d'information et de communication. L'atelier visait également à analyser les forces et les faiblesses, les opportunités et les menaces des systèmes d'information et de communication (SIC) pour la recherche agricole et le développement rural. Il s'agissait d'analyser les écarts et de formuler des idées de projets pour réduire les plus importants de ces écarts afin que les SIC puissent, en améliorant leurs performances, mieux contribuer au développement rural.

(disponible en anglais)

Pour plus d'informations sur cette publication, veuillez cliquer ici.

Pour plus d'informations:



SD Homepage Back to Top FAO Homepage