Sustainable Development Banner
People1 banner

People

Genre et développement

Moyens d'existence durables

Participation

Population

Calendrier

Liens

Publications

Réactions?

Copyright

Environment
Institutions
Knowledge

SD home
About SD

octobre 2005

Recensement agricole et genre :
leçons tirées en Afrique

Ce document souligne les leçons tirées en Afrique en matière d'intégration des préoccupations de genre dans les recensements agricoles et propose des recommandations sur la façon dont elles peuvent être mieux intégrées dans les systèmes de collecte des données agricoles.

Dans le passé, les politiques de développement agricoles étaient souvent orientées vers la croissance de la production, en sous estimant l'importance des ressources humaines , du bien-être de la population et des aspects sociaux du développement agricole. A la fin des années 1980, certains signes de changement se sont manifestés, car l'importance du capital humain dans le développement de l'agriculture durable est devenue plus évidente. De plus, les utilisateurs et producteurs des statistiques agricoles ont noté de plus en plus souvent que les statistiques ne reflétaient pas les rôles et responsabilités réelles des femmes dans la production agricole. Cela a conduit à une augmentation de la demande pour la production de données socioéconomiques désagrégées selon le genre, précises et actualisées, à travers des recensements agricoles et enquêtes pour la planification, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des politiques et programmes de développement agricole orientés vers le développement durable du secteur agricole.

La production de données agricoles désagrégées selon le genre s'est améliorée au cours des deux dernières décennies, en raison :

  • De la prise de conscience, par les gouvernements, du manque de données agricoles désagrégées selon le genre et d'une volonté accrue de résoudre ce problème ;
  • d'une plus forte sensibilisation des utilisateurs et producteurs de statistiques à l'utilité de ce type de données pour la mise en œuvre de politiques et de programmes agricoles plus efficaces ;
  • d'un besoin renforcé de ce type de données, en raison des changements politiques et pour être en mesure de répondre façon efficace et appropriée aux questions relatives à la structure organisationnelle du secteur de l'agriculture et à sa force de travail ;
  • de la fourniture de soutiens techniques dans les domaines du genre et des statistiques.

Ces contributions précieuses ont été puisées, s'agissant de l'intégration du genre dans les recensement agricole, dans des études de cas entreprises au Mozambique, en Namibie et au Sénégal ainsi que dans des informations provenant du Burkina Faso, du Cameroun, de la Guinée et du Lesotho :

  • Une demande supplémentaire de données désagrégées selon le genre serait nécessaire, si les questions relatives au genre étaient véritablement intégrées dans les recensements et enquêtes agricoles. Théoriquement, cette demande est obtenue à partir des utilisateurs de données et par une interaction entre utilisateurs et producteurs. Mais il faut aussi que les producteurs de données prennent conscience du fait que la collecte et l'analyse de données désagrégées selon le genre peut être réalisée avec des méthodologies statistiques ordinaires et sans augmentation particulière en matière de travail et de coûts.
  • La production de données désagrégées selon le genre est liée à la question de savoir si les préoccupations de genre ont été véritablement intégrées dans la planification et la conception du recensement agricole. L'incorporation des préoccupations de genre dans les buts et objectifs du recensement justifie non seulement la collecte de données agricoles désagrégées selon le genre, mais aussi d'autres actions liées à la production et à l'analyse de telles données.
  • Les recensements agricoles peuvent ne pas parvenir à mettre en évidence, avec précision, les interactions de genre ainsi que les disparités et les inégalités existantes dans le secteur agricole, en raison de résultats biaisés sur le genre, liés à une utilisation non pertinente des concepts et définitions. Il a donc fallu procéder à un ajustement de certains concepts et définitions utilisés, comme le 'chef de ménage' et le 'propriétaire de l'exploitation' et/ou introduire de nouveaux concepts comme la 'sous-exploitation 'ou le 'sous-exploitant' agricole. Dans certains cas, les biais de genre peuvent être réduits en soulignant les pièges possibles pendant les sessions de formation, en sensibilisant les répondants sur l'importance des travaux et biens des hommes comme des femmes dans la production agricole et en interrogeant divers membres du ménage et non le seul chef de famille, afin de recueillir aussi des données sur les petites unités de production agricole.
  • Les compétences des statisticiens doivent être renforcées pour qu'ils soient en mesure de produire des données agricoles désagrégées selon le genre. La production de statistiques sensibles au genre est un champ dynamique dans lequel de nouveaux modes de collecte de données spécifiques au genre sont développés et de nouveaux besoins et demandes sont formulés. Les statisticiens doivent maîtriser les concepts et les outils d'analyse relatifs au genre pour la collecte, le traitement, l'analyse et la diffusion des données. De plus, ils ont besoin de savoir interpréter les données désagrégées selon le genre qu'ils collectent, afin de fournir des informations pertinentes aux planificateurs. Les programmes de formation et les manuels d'instruction devraient aborder ces questions.
  • Les rôles et responsabilités des agriculteurs, hommes et femmes, dans le secteur agricole sont devenus plus apparents en raison d'une amélioration quantitative et qualitative de la collecte et de l'analyse de données désagrégées selon le genre, notamment quand elles sont effectuées au niveau sous-national. De plus, ces données ont permis aux décideurs politiques et aux planificateurs de concevoir des programmes et politiques adaptés à la situation de ceux qui sont les plus profondément engagés dans les activités de production agricole. La demande de données au niveau sous-national a considérablement augmenté au cours de la dernière décennie, en raison de changements politiques majeurs comme la décentralisation des décisions et d'une plus grande participation des acteurs aux processus de planification et de décision.
  • L'analyse et la présentation de données agricoles désagrégées selon le genre dépendent fortement du niveau de prise en compte des préoccupations de genre, aux étapes de planification et de conception du recensement. Elles dépendent également des capacités des producteurs de statistiques à analyser les données dans une perspective de genre et de l'existence d'une demande spécifique pour une analyse de genre des données recueillies. Des quantités considérables de données désagrégées selon le genre peuvent toujours être obtenues à travers des re-tabulations dans les statistiques agricoles disponibles dans d'anciens recensements agricoles qui n'ont pas encore été analysés, par manque de ressources humaines et/ou de capacités financières au moment du recueil des données.
  • Les producteurs de statistiques doivent chercher à diffuser les données agricoles désagrégées selon le genre de façon flexible et conviviale. L'utilisation d'outils et techniques modernes de diffusion comme Internet et les CD-ROM a considérablement amélioré la disponibilité de données statistiques pour les utilisateurs familiarisés à l'informatique et qui ont accès à un ordinateur et à Internet.
  • La capacité des utilisateurs des données doit être renforcée pour qu'ils puissent tirer le meilleur parti des données agricoles désagrégées selon le genre. Les utilisateurs de statistiques doivent être formés à une exploitation correcte des données agricoles désagrégées selon le genre et mieux satisfaire les besoins existants en matière de planification, de conception, de suivi et d'évaluation. Ils ont également besoin d'une information précise sur les prérequis en termes de production statistique – afin de formuler des requêtes appropriées – et fournir des informations en retour sur la façon dont ils utilisent les statistiques dans leur travail et sur la pertinence des données par rapport à leurs besoins. Une amélioration de l'usage des données agricoles désagrégées selon le genre contribuera à une plus grande production de ce type de données.

La production et l'exploitation de données agricoles désagrégées selon le genre ont augmenté de façon significative au cours des deux dernières décennies. Néanmoins, les gouvernements, les partenaires au développement et les organisations internationales doivent encore relever le défi de l'harmonisation des définitions et des concepts, affronter les questions complexes de genre, renforcer les capacités des utilisateurs et producteurs de données, améliorer les collaborations utilisateurs-producteurs et sécuriser les financements pour la production, l'analyse, et la présentation de données sous-nationales.

(disponible en anglais)

Pour lire ce document, veuillez cliquer ici (PDF, 718K).



SD Homepage Back to Top FAO Homepage