Sustainable Development Banner
People3 banner

People

Genre et développement

Moyens d'existence durables

Participation

Population

Calendrier

Liens

Publications

Réactions?

Copyright

Environment
Institutions
Knowledge

SD home
About SD

avril 2004

Le défi de l'épidémie de VIH/SIDA dans l'Ethiopie rurale : prévenir la crise dans les communautés encore faiblement touchées par le SIDA

Résultats du travail de terrain effectué à Kersa woreda, Zone Hararghe de l'est, Région d'Oromiya

par Clare Bishop-Sambrook
Service de la population et du développement
Division de la parité hommes-femmes et de la population de la FAO

La gravité de l'épidémie de VIH/SIDA en Ethiopie est largement reconnue. Fin 2002, on estimait que 1,7 millions de personnes étaient déjà mortes du SIDA et que 3 millions de personnes vivaient avec la maladie. L'Ethiopie est classée comme appartenant aux 'pays de la prochaine vague' avec une importante population à risque par rapport à l'infection VIH, ce qui risque de faire de l'Ethiopie le prochain point focal de l'épidémie, aujourd'hui situé en Afrique centrale et australe.

Peu d'activités ont été entreprises sur la nature de la maladie dans les zones rurales, malgré le fait que 85% de la population vivent en milieu rural et que le secteur agricole joue un rôle central dans l'économie éthiopienne. Les taux de prévalence du VIH en milieu rural étant estimées à 3,7% (en 2002), ce document en conclut que la maladie est à un stade bien plus précoce dans sa trajectoire dans les communautés rurales, par rapport aux zones urbaines où les taux de prévalence sont estimés à 13,7%. Cela présente une fenêtre d'opportunité pour traiter l'épidémie dans les zones rurales avant qu'elle n'affecte les moyens d'existence des ménages ruraux.

Le document rend compte des résultats du travail de terrain conduit dans deux communautés rurales à Kersa woreda, Zone Hararghe de l'est, Région d'Oromiya, située dans l'est de l'Ethiopie. L'étude a entrepris d'identifier : la situation de l'épidémie dans les zones périurbaines et les zones rurales ; les sources potentielles d'exposition à l'infection pour différents membres des ménages ruraux ; et les populations potentiellement relais. Les recommandations montrent comment le secteur agricole peut être mobilisé pour informer et émanciper les communautés rurales pour maintenir les taux de prévalence à un niveau relativement faible, et pour réduire la vulnérabilité des ménages touchés par le SIDA.

(disponible en anglais)

Pour plus d'informations sur cette publication, veuillez cliquer ici (format Word- 124 KB).



SD Homepage Back to Top FAO Homepage