Sustainable Development Banner
People4 banner

avril 2006

La programmation de la seconde année du projet ADRD-M est approuvée par son comité directeur

Renforcement des activités en cours et extension en Afrique sub-saharienne

Le 13 février 2006, le comité directeur du projet ADRD-M s'est réuni pour la deuxième fois, au siège de la FAO, pour examiner les progrès accomplis en 2005 ainsi que le projet de programme de travail et de budget pour 2006. Les propositions présentées pour 2006 ont tenu compte des recommandations faites par le bureau intérimaire du groupe d'Adelboden en décembre 2005. Le comité directeur – qui est composé de représentants des pays donateurs (France, Japon et Suisse), du bureau intérimaire du groupe d'Adelboden et des départements de la FAO associés au projet – a approuvé la poursuite et le renforcement des activités entreprises en 2005 ainsi que l'extension du projet en Afrique sub-saharienne.

Approbation de l'approche et de l'avancement des activités en 2005

Le comité a exprimé sa satisfaction quant à l'approche d'ensemble et la progression des activités du projet. La discussion a essentiellement porté sur l'évaluation des politiques mises en œuvre en matière d’ADRD en régions de montagne, qui a constitué le principal axe de travail en 2005.

Une autre question importante a été celle de la traduction des résultats de l'évaluation en actions concrètes. A cet égard, les activités du projet ont essentiellement consisté à préparer le terrain pour la mise en place d'activités de suivi dans les pays et les régions où le projet intervient, l'intégration de l'approche ADRD-M dans les activités régulières des points focaux régionaux et autres partenaires du projet, et le développement de guides pratiques à l'usage de l'ensemble des acteurs associés à la formulation, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques. La mise en œuvre combinée de ces différents types d'actions devrait permettre à l'approche ADRD-M de continuer à se développer au-delà du terme du projet.

Renforcement des activités en cours et lancement d'activités de suivi en 2006

Les premiers résultats des évaluations des politiques commençant à être connus et du temps supplémentaire étant nécessaire pour conduire les ateliers régionaux dans plusieurs régions, le comité a décidé de centrer les activités en 2006 sur la poursuite des activités entreprises, l'analyse interrégionale des résultats de l'évaluation des politiques et le lancement d'activités proposées suite aux évaluations conduites en Amérique centrale, dans les Andes, le bassin méditerranéen, les Carpates et l’Hindu Kush-Himalaya. Les points focaux régionaux et autres partenaires joueront un rôle déterminant dans le développement et la mise en place de ces activités de suivi.

Le comité directeur du projet a également approuvé la recommandation faite par le bureau intérimaire du groupe d'Adelboden de réorganiser les priorités du projet. L'idée d'inverser l'ordre de la seconde et de la troisième priorité du projet a été estimée pertinente, sachant que le renforcement des capacités des institutions locales (deuxième priorité en 2005) doit être considéré comme un but à long terme qui sera alimenté par les résultats des deux autres priorités.

Extension des activités en Afrique sub-saharienne

Les activités étant lancées dans les cinq premières régions, il a été proposé d'étendre les activités du projet dans d'autres régions. Le comité a néanmoins estimé que la priorité restait à l'analyse et à la synthèse des résultats des premières évaluations et que l'extension des activités n'était pas encore d'actualité.

Cependant, compte tenu du mandat mondial du projet, l'extension des activités à l'Afrique sub-saharienne a été jugée importante. La conduite d'une activité dans un pays devrait également contribuer à élargir le champ des activités du projet. La Tanzanie et le Burundi ont été identifiés comme des pays où l'extension pourrait être entreprise.

Vers une troisième réunion du groupe d'Adelboden en 2007

La mise en œuvre des activités du projet sur le terrain a permis d'illustrer, concrètement, ce qu'il était capable d'offrir. Le Comité a considéré que l'idée de tenir une réunion de l'ensemble du groupe d'Adelboden au cours du printemps 2007 était pertinente et importante, notamment pour assurer une meilleure diffusion des résultats et des enseignements du projet.

Des allocations budgétaires devraient également être consenties pour permettre la traduction, en français et en espagnol, de la documentation produite par le projet afin de faciliter la diffusion de l'information dans toutes les régions du monde.


l

SD Homepage l Back to Top l FAO Homepage