Séminaire de renforcement des capacités nationales sur " L’éducation pour la population rurale et la sécurité alimentaire", co-financé par la Commission Européenne
Rome FAO , 15-17 novembre 2004

La Commission Européenne, un certain nombre d’ONG européennes, la FAO et l’UNESCO sont convenus de co-financer un projet de partenariat en vue de mobiliser la conscience publique en Europe sur l’importance de l’éducation pour les populations rurales dans les pays pauvres. Le projet traite du besoin urgent de cibler l’éducation dans les zones rurales, où plus de 70% des pauvres du monde sont prisonniers du cercle vicieux qui leurs dénie l'accès aux services et aux chances qui pourraient les sortir de la pauvreté. « L’éducation de base est en soi même un droit fondamental de l’homme ; elle est la condition nécessaire pour atteindre les objectifs du Millénaire, particulièrement les deux premiers qui visent la réduction de l’extrême pauvreté et de la faim, ainsi que l’éducation primaire universelle », a déclaré le Vice Directeur général de la FAO M. John Monyio au cours de ce séminaire auquel ont participé plus de 100 ONG, des représentants de la société civiles des pays développés et en développement,des hauts fonctionnaires de la Coopération italienne au développement, des experts de la FAO, de l’UNESCO et d’autres organisations internationales. « Le fossé entre l’analphabétisme rural et urbain est de plus en plus grand et, dans certains pays, l’analphabétisme rural est deux ou trois fous plus élevé que dans les zones urbaines » a dit M. Monyio, tout en soulignant que dans le monde la grande majorité des 2.8 milliards de personnes qui survivent avec moins de 2 $ par jour, réside dans les zones rurales.

First Previous Next Last