Droit à l’Education: solution de tous les problèmes ou problèmes sans solutions?
Institut universitaire Kurt Bösch (IUKB)
Genève, Suisse
18 – 22 Octobre 2005

Le Séminaire, organisé par l’Institut international des droits de l’enfant (IDE) a souligné le droit à l’éducation pour tous les enfants, la nécessité d’éliminer l’analphabétisme dans les pays en développement, en faveur de l’éducation des populations rurales. Le Séminaire avait pour but de : - donner une vision claire du problème (définition du droit à l’éducation et ses contenus, connaissance des principaux standards internationaux…) - soulever des situations particulièrement flagrantes et identifier les causes -valoriser les meilleures pratiques, en échangeant des expériences entre les organisations internationales, les ONG, les professionnels concernés par l’éducation, les cadres de l’Etat, les travailleurs sur le terrain… -identifier les possibles synergies et collaborations entre les différents preneurs, -rejoindre une conclusion permettant des actions fortes et concentrées au niveau international. Le droit à l’éducation pour tous les enfants est stipulé par l’article 28 de la convention des Droits de l’Enfants, laquelle affirme des règles claires : enseignement primaire obligatoire et gratuit, non à toutes formes de discrimination, élimination de l'ignorance et de l'analphabétisme, faciliter l'accès à l’éducation secondaire et de plus haut niveau. Cet article est complété par l’article 29, annonçant les buts de l’éducation, particulièrement pour le développement salutaire des enfants, le respect des droits de l’homme et la préparation à l’exercice des droits civiques. Bien que généralement accordés, l’implantation homogène, efficace et universelle de ces principes est toujours loin d’être rejointe. L’enseignement primaire obligatoire et gratuit n’est pas accessible partout, particulièrement dans les zones rurales.

First Previous Next Last

Activités