Faologo.gif (1123 byte)efa.jpg (1013 byte)unesco.gif (1508 byte) Fao_smallertitle_fr.gif (9323 byte)

educationfr.jpg (3546 byte)

tabsubfr.jpg (731 byte)
  Cherchez

tab_home_fr.gif (298 byte)spacer3.gif (43 byte)tabFAOhome.jpg (1607 byte) spacer3.gif (43 byte) tabSD.jpg (1840 byte)spacer3.gif (43 byte)tabplansite.jpg (1501 byte)spacer3.gif (43 byte)tabcontactsfr.jpg (1501 byte)spacer(4).gif (43 byte)spacer3.gif (43 byte) spacer(4).gif (43 byte)spacer3.gif (43 byte)

spacer3.gif (43 byte)spacer3.gif (43 byte) arabic.gif (314 byte) spacer3.gif (43 byte)spacer3.gif (43 byte) chinese.gif (314 byte) spacer3.gif (43 byte)spacer3.gif (43 byte)tab_frglish.gif (314 byte)spacer3.gif (43 byte)tab_spanish.gif (336 byte)spacer3.gif (43 byte)

spacer(3).gif (43 byte)

immERPOK.jpg (2709 byte)

LOGOERPPiccolo.jpg (3500 byte)

Programme-Phare

Le Programme-Phare FAO/UNESCO sur l'Education pour les populations rurales a été officiellement lancé au cours du Sommet Mondial sur le Développement Durable (WSSD) à Johannesburg, Afrique du Sud, 3 Septembre 2002, comme une activité clé pour réaliser le plan de mise en oeuvre du Sommet.

wfd (4 kbyte)wfdbanner.gif (4  kbyte)

Les bases du partenariat EPR se trouvent dans :

  • Objectifs du Millénaire pour le développement, et en particulier les Objectifs 1, 2 et 3. (New York, Septembre 2000).

    L'analphabétisme est fortement relié à la pauvreté et la faim est essentiellement un phénomène rural qui entrave le développement rural et la sécurité alimentaire; menace la productivité et la santé, limite les occasions d'améliorer le revenus et de promouvoir l'égalité des sexes, puisque l'analphabétisme est particulièrement élevé parmi les jeunes filles et les femmes des zones rurales.
    C'est la raison pourquoi le MDG 1 (Réduire de moitié l'extrême pauvreté et la faim d'ici à 2015), le MDG 2 (assurer l'éducation primaire pour tous) et le MDG 3 (Promouvoir l'égalité des sexes) déterminent l'engagement de la FAO dans l 'Education pour les Populations Rurales (EPR). EPR contribue aussi à atteindre tous les autres objectifs du MDG, de la manière suivante: Objectif 3 - Le plus grand nombre des femmes analphabètes se trouve dans les zones rurales. Le Programme d'Education pour les Populations Rurales contribue à augmenter la proportion filles/garçons dans l'éducation primaire, secondaire et tertiaire (mesuré par l'indicateur n. 9) ainsi que la proportion femmes/hommes analphabètes (indicateur n. 10) en développant des activités de politique et de renforcement des capacités nationales destinées à réduire les disparités de sexes relatives au fossé urbain/rural dans l'éducation.
    Objectif 4 - La mortalité infantile est plus élevée auprès des mères analphabètes et elle est directement reliée aux nombres d'années scolaires des mères. La mortalité maternelle est aussi plus élevée dans les zones rurales où l'analphabétisme des femmes est plus élevé. Le programme EPR contribue ainsi indirectement, par le renforcement des politiques d'alphabétisation des femmes rurales, au MDG 4. Objectif 5 - Des recherches montrent que la santé et la mortalité maternelle sont directement reliées au nombre d'années de fréquentation scolaire. La mortalité est plus élevée dans les zones rurales où l'analphabétisme est plus élevé. Le programme EPR contribue indirectement au MDG 5, par le renforcement des politiques d'alphabétisation des femmes. Objectif 6 - Les recherches montrent que les personnes alphabétisées sont moins vulnérables vis à vis du HIV que celles qui n'ont pas, ou qui ont peu été à l'école. Puisque l'analphabétisme et l'HIV sont plus élevés dans les zones rurales, le programme EPR contribue indirectement au MDG 6 en facilitant l'accès à des services éducatifs de base de qualité, et EPR est particulièrement significatif en ce qui concerne l'indicateur n. 20. Objectif 7 - La conscience de l'environnement et les comportements de préservation sont directement reliés au nombre d'années de scolarisation. De plus, il a été convenu à un niveau international que le programme EPR est l'un des piliers de la Décade de l'Education pour le Développement Durable lancé par le WSSD en vue d'assurer un environnement durable. Objectif 8 a- Le programme EPR veut mobiliser la volonté politique des donateurs afin qu'ils augmentent leurs investissements dans les services d'éducation de base pour les populations rurales et qu'ils contribuissent ainsi indirectement aux buts 12 et 13, ainsi que vérifiés par l'indicateur n. 34. Objectif 8 b- Le taux de chômage des jeunes âgés entre 15 et 24 ans (ainsi que mesuré par l'indicateur n.46 relatif au cible MDG n. 16) est directement relié aux taux d'analphabétisme. Puisque l'analphabétisme est plus élevé parmi les jeunes des zones rurales,le programme EPR contribue indirectement au MDG 8, en renforçant l'accès à des services d'éducation de base de qualité dans les zones rurales, avec un accent spécial sur le jeunesse rurale.

  • Constitution de la FAO (Québec, 16 Octobre 1945).

    L' Article 1 paragraphe 2,b, de la Constitution souligne l'importance de l'éducation agricole pour remplir son mandant, avec les paroles suivantes ” L' Organisation développera et, lorsqu'il est nécessaire, recommandera des actions nationales et internationales pour (...) l'amélioration de l'enseignement et de l'administration en matière de nutrition, d'alimentation et d'agriculture, ainsi que la vulgarisation des connaissances théoriques et pratiques relatives à la nutrition et à l'agriculture; l'amélioration de l'enseignement de l'administration en matière de nutrition, alimentation et agriculture, ainsi que la vulgarisation des connaissances théoriques et pratiques relatives à la nutrition et à l'agriculture.

  • Sommet Mondial pour l'Alimentation (WFS) Plan d'Action (Rome, 1996).

    Plusieurs engagements du WFS sont consacrés à l'éducation. L'engagement un met l'accent sur le besoin d'assurer un environnement qui conduise à l'éradication de la pauvreté, à la paix durable et à la sécurité alimentaire et invite les gouvernements (objectif 1.4), en collaboration avec la société civile à soutenir les investissements dans les ressources humaines comme l'éducation, l'alphabétisation et autres formations, qui sont essentielles pour un développement durable. L'engagement deux se réfère aux politiques destinées à l'éradication de la pauvreté et de la disparité et à l'amélioration de l'accès physique et économique, de la part de tous, en tout moment, à une alimentation équilibrée et sûre, ainsi qu'à son utilisation. Il indique ainsi, dans l'objectif 2.1 - le besoin de développer les compétences et les capacités humaines à travers l'éducation de base et la formation, préalable au travail et pendant le travail. Objectif 2.4 de l'engagement deux souligne le besoin "de promouvoir l'accès pour tous, en particulier pour les pauvres et les membres des groupes vulnérables et désavantagés, à l'éducation de base " en vue de renforcer leurs capacités d'autonomie alimentaire". A cette fin les gouvernements,en partenariat avec tous les acteurs de la société civile, sont appelés à "promouvoir et à soutenir l'accès à une éducation primaire complète" avec une attention particulière aux "aux enfants issus de milieux ruraux et aux filles ". Puisque le partenariat EPR est considéré comme une activité importante dans le suivi du Plan d' Action du WFS, il est aussi l'un des aspects clés de l'Alliance Internationale contre la Faim.

    L'Article 3 de la déclaration sur l'EPT insiste sur la nécessité de supprimer les disparités dans l'accès à l'éducation en ciblant les groupes défavorisés et en particulier les pauvres, les enfants qui travaillent, les ruraux et les communautés isolées. L'Article 5 de cette même déclaration évoque l'obligation de mobiliser davantage de moyens pour l'éducation de base et de s'intéresser à la formation des jeunes et des adultes, y inclus les techniques agricoles.

  • Le Plan d' action pour l'Education pour Tous (Jomtien 1990) et le Plan d'action de Dakar (Dakar, Juin 2000).

    Le Plan d'action de Dakar précise certains objectifs à atteindre en vue de l'éducation pour tous, chacun avec un intérêt particulier pour l'éducation des populations rurales. Le premier objectif consiste en la diffusion et le renforcement de l'éducation et des soins à la petite enfance, en particulier la plus vulnérable et la plus démunie. Ceci demande une attention spéciale pour les zones rurales mal desservies, où les besoins de soins enfantins et pré scolaires sont les plus importants. Ensuite, le plan d' action prévoit, d'ici à 2015, l' accès à une éducation obligatoire, gratuite et de bonne qualité pour tous les enfants, notamment pour les filles et les enfants en situation difficile. Cet objectif enjoint les gouvernements d' éduquer tous les enfants, y compris les plus difficiles à atteindre, comme ceux qui vivent dans les zones rurales isolées. C' est pourquoi il est nécessaire de les identifier et de mettre en œuvre les moyens de les scolariser, ou bien de trouver des solutions alternatives, mais équivalentes.
    Par ailleurs, le plan d' action comprend l'objectif d' assurer que les besoins d'apprentissage de tous, jeunes et adultes, soient satisfaits par un accès équitable à des programmes appropriés d' apprentissage et de compétence de vie. Ceci implique que ces programmes puissent répondre aux besoins d'apprentissage et de travail des jeunes et adultes en zones rurales. Un autre objectif est celui d' améliorer, d'ici à 2015, de 50 % l' alphabétisation des adultes, en particulier celle des femmes et parvenir à un équitable accès à une éducation de base et continue pour tous les adultes. L' enjeu ici est la nécessité de fournir des efforts particuliers pour les zones rurales où vit la majorité des analphabètes , notamment les femmes.
    D' autres objectifs comprennent l'élimination des disparités des genres dans les écoles primaires et secondaires qui sont plus importantes en zones rurales.

  • Plan d'action du Sommet Mondial sur le Développement Durable (Johannesburg, Septembre 2002)
    en relation avec:

    • Chapitre II, relatif à “ Eradication de la pauvreté” en mettant l'accent sur l'éducation, la formation et le renforcement des compétences des communautés rurales: paragraphes 6(b),(c)(d) (e)(g)(i)(j);et 9(c);

    • Chapitre II, relatif à l'Eradication de la pauvreté, en mettant l'accent sur l'éducation, la formation et l'amélioration des compétences pour les communautés rurales : par. 6(b), (c) (d) (e) (g) (i) (j) et 9 (c); Chapitre IV. Relatif à la “Protection et gestion des ressources naturelles", qui sont la base du développement économique et social”. ERP est particulièrement pertinent au paragraphe 38 (a) en raison de l'impact direct de l'éducation de base sur le développement durable agricole et rural et en raison du fait que l'éducation est l'un des engagements du Sommet Mondial pour l'Alimentation.

    • Chapitre VIII relatif au “Développement Durable pour l'Afrique” et en particulier le paragraphe 56 (e). EPR contribue au développement durable pour l'Afrique en soutenant des programmes nationaux visant à promouvoir l'éducation dans le contexte des stratégies nationales de réduction de la pauvreté et en vue de renforcer les capacités d'atteindre les objectifs internationaux de développement relatifs à l'éducation. En vue d'assurer d'ici à 2015 un accès équitable à tous les niveaux d'éducation pour tous les enfants, garçons et filles, urbains et ruraux, il faut entreprendre un effort particulier pour répondre aux besoins des populations rurales.

    • Chapitre IX, relatif aux “Moyens de mise en oeuvre”.EPR est pertinent au paragraphe 113 sur l'élimination des disparités de genre dans l'éducation primaire et secondaire, d'ici à 2005, puisque les plus grandes disparités se situent dans les zones rurales; paragraphe 114 sur l'intégration du développement durable dans les systèmes éducatifs à tous les niveaux; paragraphe 115: EPR contribue à revoir les plans d'action et les programmes afin qu'ils répondent aux conditions et aux besoins des communautés rurales; Paragraphe 116 : EPR met au point les besoins des communautés rurales à travers l'éducation formelle et non formelle; Paragraphe 117 (d): EPR est une des clés de la Décade pour l'éducation pour le développement durable;

    • Chapitre X, relatif au “Cadre Institutionnel pour le développement durable “ paragraphe 121 (g). EPR contribue à la participation de la société civile et des autres responsables dans la mise en oeuvre de l'Agenda 21 et contribue aux échanges des meilleures expériences dans le contexte du développement durable.

  • Décade des Nations Unies sur l'Education pour le Développement Durable (Décembre, 2002).
    En Décembre 2002, la résolution 57/254 sur la Décade des Nations Unies de l'Education pour le Développement Durable (2005-2014) a été adoptée par l'Assemblée générale des N.U. et l'UNESCO a été désignée comme agence leader pour la promotion de la Décade.
    EPR a été identifiée comme une composante clé de la Décade.

  • Déclaration Universelle des Nations Unies sur les Droits de l'Homme (10 Décembre 1948).

    L'article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme déclare que "Chacun a le droit à l'éducation", un droit qui, en réalité a été largement nié aux populations rurales. La Déclaration prévoit une éducation primaire obligatoire et gratuite pour tous, une disponibilité et accessibilité générale à l'éducation secondaire y inclus l'éducation technique et professionnelle, et l'éducation supérieure avec l'introduction progressive de l'éducation gratuite, ainsi que la liberté pour les parents de choisir les écoles pour leurs enfants.



 

    commentaires? écrivez au webmaster

© FAO, 2009