Atelier sur “Crise alimentaire: l’éducation et la formation des ruraux en question“
OAA, Rome, Italie - 4 et 5 juin 2009

La situation de l'éducation et de la formation dans de nombreux pays d'Afrique, se caractérise par un faible taux d'accès et d'achèvement des études dans les écoles rurales et un accès restreint de ces populations à l'éducation secondaire et à l'éducation et la formation professionnelle et technique (EFPT), notamment dans le secteur agricole. Environ un enfant sur six de la population mondiale actuelle souffre de faim et d'analphabétisme et la majorité d'entre eux vit en Afrique. Dans le cadre des Objectifs du Millénaire (ODM) les politiques d'éducation et de formation jouent un rôle crucial dans la réduction des 963 millions de populations sous-alimentées. Le Rapport Mondial UNESCO 2009 de Suivi sur l'Education Pour Tous, indique que 75 millions d'enfants en âge de fréquenter l'école primaire dans le monde ne sont toujours pas scolarisés. L'Afrique à elle seule compte environ la moitié de ces enfants non scolarisés et plus de quatre sur cinq vivent dans les zones rurales. Il en résulte des perspectives d'insertion professionnelle et sociale limitées, des potentialités faibles de développement de la productivité et de la production. L'insertion économique, la création d'emplois et d'auto-emplois dans le secteur informel, supposent des gains de compétitivité qui ne peuvent être obtenus sans une scolarisation de base universelle et sans l'acquisition de compétences professionnelles. Le développement des capacités des populations rurales est particulièrement important puisque l'agriculture constitue l'essentiel des possibilités d'emplois et doit assurer l'alimentation des populations et la création de richesses pour les pays.

Face aux défis alimentaires et environnementaux, il est urgent que les populations rurales puissent maîtriser les connaissances et compétences pour affronter les évolutions et les crises. Il en résulte le besoin que tous les enfants accèdent au primaire et en terminent le cycle. Mais cela n'est pas suffisant. Après l'école primaire, le suivi de l'éducation et de la formation secondaire, et l'EFPT doit être assuré pour les enfants et les jeunes ruraux. De même l'alphabétisation, la formation des compétences, l'apprentissage tout au long de la vie, doit se faire en faveur des producteurs et productrices, et plus généralement pour les populations rurales.

Des dispositifs de formation de masse efficaces ont pour caractéristiques principales: l'adaptation rigoureuse et permanente aux conditions locales; la maîtrise des coûts et la durabilité du fonctionnement, l'articulation avec l'éducation primaire, supérieure et la formation continue, tout au long de la vie. Le développement de ces dispositifs implique un renforcement des capacités nationales et des institutions, organisations et des individus opérant pour les administrations chargées de mettre en œuvre les politiques depuis l'échelon central, national, jusqu'à celui des établissements. Il intervient également au niveau des différents acteurs de la société civile, concernés par l'orientation et la gestion des dispositifs de formation.

Cet atelier fait suite à deux réunions organisées conjointement par l'initiative ERP de la FAO et l'ADEA sur l'Education des populations rurale (EPR) en 2005 à Addis Abeba et en 2007 à Rome.

Objectifs de l'atelier
- Contribuer à développer le partenariat entre pays et avec les agences qui participent au renforcement de l'éducation et de la formation pour les populations rurales.
- Partager des analyses et des pratiques adaptées.
- Contribuer à la mutualisation et la capitalisation d'expériences.

L'atelier a renforcé la réflexion sur les dispositifs d'éducation et de formation pour les populations rurales mis en place dans le cadre de politiques nationales d'éducation et de formation, y inclus celles de l'EFPT, considérées comme éléments fondamentaux des politiques de développement agricole et rural et de développement durable des pays.

Agenda de l’atelier

Plénière Session d'ouverture (Salle Iran B-016)

Jeudi, 4 juin 2009

Président
- Mamadou Ndoye, Président du Réseau Education pour Tous En Afrique (REPTA), Secrétaire Exécutif du Group d'Action sur les Politiques pour l'Apprentissage (PAGL) de la Commission sur la Mondialisation, et ancien Secrétaire exécutif de l'ADEA

Paroles de bienvenue

- H. E. Pietro Sebastiani, Ambassadeur de l'Italie auprès de l'OAA, Représentation Permanente de l'Italie auprès de l'OAA / FAO, Ministère italien des Affaires Etrangères

Remarques inaugurales

- H.E. Mireille Guigaz, Ambassadeur de la France auprès de l'OAA, Représentation Permanente de la France auprès de l'OAA / FAO,

- Byll-Cataria, Executive Secretary, Association for the Development of Education in Africa (ADEA).Secrétaire Exécutif, Association pour le Développement de l'éducation en Afrique (ADEA).

- Lavinia Gasperini, Département de la gestion des ressources naturelles et de l'environnement (NR), Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (OAA)

11h00 - 13h00 Session 1

Crise alimentaire: l'éducation et la formation des ruraux en question (Salle Iran B-016)

Président: Byll-Cataria, ADEA

11h00 - 11h10 Introduction par

- Le Programme de partenariat "Education pour les Populations Rurales" (EPR) conduit par l'OAA. Lavinia Gasperini, Fonctionnaire principale, Education Agricole, OAA.

- Le Réseau international formation agricole et rurale (FAR) Hassen Berranen, Comité de pilotage, Reseau FAR

11h10 - 11h40 Education pour les Populations Rurales (EPR). Le rôle de l'éducation, la formation et le développement des capacités dans la réduction de la pauvreté et la sécurité alimentaire. David Acker, USA, Professeur à l'Université de Iowa.

11h40 - 12h00 Développer les capacités des ruraux pour faire face aux menaces de crises alimentaire. Adama Coulibaly, Président du Comité de pilotage du réseau FAR.

12h00 - 12h20 Rethinking School Feeding in WFP Nancy Walters, Chef, Programme Cantines scolaires, Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM)

12h20 - 12h40 Ahmed Manzoor, Bangladesh, Senior Advisor, Institute of Educational Development, (IED), BRAC University Ahmed Manzoor, Bangladesh, Fonctionnaire principal, Institut du Développement de l'Education (IDE), Université BRAC

Demandes et reponses

12h45 - 12h50 Alphonsine Bouya World Food Programme (WFP): Introduction Groupes de travail

14h30 - 18h00 Session 2

Groupes de travail Comment améliorer les capacités des populations rurales à lutter contre la pauvreté, la faim et les crises alimentaires et contribuer à Promouvoir le développement durable. Présentation de pratiques adaptées.

Président: Alphonsine Bouya World Food Programme (WFP)

Group1: Qui sont les acteurs et quels sont leurs rôles dans l'éducation et la formation des populations rurales? (Salle de la Malaisie B-227)

Modérator: Marcelin Hyle , Bénin, Directeur Centre d'enseignement technique agricole d'Adja Ouéré, Collège d'enseignement Ministère de l'Agriculture et du développement rural.

Rapporteur: Hassen Berranen, Algérie, Sous directeur de la Formation, de la recherche et de la vulgarisation, Ministère de l'Agriculture et du développement rural

14h30 -15h30 Introduction

Intervenants: Armando Ubisse, Mozambique, Deputy National Director for Special Programme, Ministry of Education and Culture; " Babacar Ndao, Sénégal, Conseiller Technique du Président (C.T.P.), Appui Technique Réseau des Organisations paysannes et des producteurs agricoles pour L'Afrique de l'Ouest et centrale (ROPPA)
" Paul Koua Brou, Côte d'Ivoire, Président du Conseil général du département de Bongouanou

Répondants:
Chinapah Vinayagum, Sweden, Professor at Stockholm University
Paul Peter Mungai, Kenya, Assistant Director of Education, Ministry of Education
Nesta Sekwao, Tanzania, Assistant Commission for Education, Ministry of Education

Synthèse du Groupe de Travail n°1

Group 2: Comment articuler éducation de base/éducation et formation secondaire et technique et professionnelle/enseignement supérieur/recherche et vulgarisation pour contribuer à promouvoir le développement agricole et rurale?"(Salle de l'Autriche C-237)

Modérateur: Carolin Grieshop, The International Movement for Catholic Agricultural and Rural Youth (MIJARC), Secretary General,
Rapporteur: David Acker, USA, Professor at the Iowa State University

14h30 - 15h30 Introduction

Intervenants:
" Rosario Salazar, Colombia,
Coordinator, National Federation of Coffee Growers of Colombia
Tomas Vandenbosch, World Agroforestry Center (ICRAF), Project Leader, Farmers of the Future
Balasubramanian Ramani,
Young Professionals Platform for Agricultural Research for Development (YPARD), Advisor
Adama Faye, Sénégal, Responsable du Bureau d'Appui à la Coopération Sénégalo-Suisse

Répondants:
Aniley Amentie, Ethiopia, Director of the Education Expertise Center
Joseph Eilor, Uganda, Senior Agricultural Officer, Ministry of Education and Sports
Mohammed Abubeker, Ethiopia, Ministry of Education

Synthèse du Groupe de Travail n°2

Group 3: Comment financer l'éducation et la formation pour les populations rurales? (Salle du Liban D-209)

Modérateur: Suzelin Ratohiarijaona, Madagascar, Directeur Vulgarisation agricole et de l'appui à l'Organisation des producteurs. Ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche.
Rapporteur: Ibrahima Hathie, Sénégal, Professeur, Ecole nationale d'économie appliquée de Dakar
14h30 - 15h30 Introduction

Intervenants:
Pierre Ackah Angniman, Côte d'Ivoire, Directeur exécutif, Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole
Ramatou Siddo, Niger,
Conseillère technique, Ministère de l'Education
Mabrouk Bahri, Président, Union tunisienne de l'Agriculture et de la pêche (UTAP)
Johan Engelbrecht, South Africa, Skills Planning Manager, Agricultural Sector Education and Training Authority (AGRISETA)

Répondants:
Jacques Mabiala, Congo, Conseiller technique en enseignements professionnels, Ministère de Enseignement technique et professionnel
Clinton Robinson, United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO), Senior Programme Specialist

Synthèse du Groupe de Travail n°3

Group 4: Comment renforcer les compétences des acteurs en charge de l'EPR et de l'éducation et la formation agricole et rurale? (Salle de l'Iran B - 016)

Modérator: Mohamed Dioumessi, Guinée, Conseiller technique Ministère de l'Agriculture et de l'élevage. Rapporteur: Clément Edah, Bénin, Chef du Service, Enseignement technique agricole, Ministère de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle

14h30 - 15h30 Introduction
Intervenants:
Albertina Alage, Mozambique, Director, Ministry of Agriculture
Taoufik Harzli, Tunisie, Directeur de l'INFPCA de Sidi Thabet, représentant des centres d'ingénierie de formation
Kimathi M'Nkanata, Kenya, Deputy Director, Ministry of Education
Brigitte Fèvre, France, Directrice, Institut de la formation des acteurs du monde agricole et rural
Adama Faye, Sénégal, Responsable du Bureau d'Appui à la Coopération Sénégalo-Suisse

Répondants:
Saaetje Boutsen, International Assessment of Agricultural Knowledge, Science and Technology for Development Advocacy (IAASTD), Officer for Africa
Caleb Mandikonza, Southern Africa Development Community, Regional Environmental Education Programme (SADC/WESSA)
Malcolm Hazelman, FAO, Senior Extension, Education and Communications Officer
Amidou Yacouba, Niger, Directeur adjoint, Institut pratique du développement rural (IPDR), Ministère de l'Agriculture et de l'élevage

Synthèse du Groupe de Travail n°4

15h45 - 17h45 Groupes de travail - discussion

Vendredi, 5 juin 2009

Plénière (Salle Iran B-016)

Président: Alphonsine Bouya World Food Programme (WFP)

08h30 - 09h00 Table ronde des modérateurs des groupes de travail

09h00 - 09h45 Débat et synthèse générale sur la session 2.

10h00 - 13h00 Plénière (Salle Iran B-016)

Visioconférence: "Politiques de Développement rural et éducation et formation pour les populations rurales". Pays Participants: Bénin, Cameroun, Côte d'Ivoire, Maroc, Mozambique, FAO Rome.

Time keeper Marc Aboucal (Réseau FAR)

Intervenants (10 minutes)

10h00-10h10 André Gauron, France, Expert, Groupe Experts Formation Professionnelle (GEFOP)/Agence Française de Développement (AFD)
10h10- 10h20 Ingemar Gustafsson, Sweden, Guest Researcher, Stockholm University
10h20 -10h30 Pierre Blaise Ango, Cameroun, Chef de la cellule des programmes d'enseignement et de formation, Ministère de l'Agriculture et du Développement rural
10h30- 10h40 Leónidas Hitimana, Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) - Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, Chargé de Programme
10h40-10h50 Pasquale De Muro, Italy, Professor, Universitá degli Studi "Roma Tre"
10h50 - 11h00 Mohamed Saidi, Maroc, Directeur, Confédération marocaine de l'Agriculture et du Développement rural

Questions et réponses

Sommaire:

Président: Richard Walther, (GEFOP/AFD), Expert
14h30 - 15h45 Table ronde sur le thème "Comment mieux prendre en compte l'éducation et la formation pour les populations rurales dans l'agenda international".


Ahlin Byll-Cataria (ADEA)
Hang Yin Qin, China, International Research and Training Centre for Rural Education (INRULED), Expert
Richard Walther, (GEFOP/AFD), Expert

Questions et réponses

16h00 - 16h50 Présentation des conclusions (en PPT). -
Mamadou Ndoye, Président du Réseau Education pour Tous En Afrique (REPTA), Secrétaire Exécutif du Group d'Action sur le Politiques pour l'Apprentissage (PAGL) de la Commission sur la Mondialisation, et ancien Secrétaire exécutif de l'ADEA

16h50 - 17h00 Remarks de Clôture FAO

First Previous Next Last

Activités