Octobre 1999

Section spéciale:
Agriculture biologique et la FAO

Nadia Scialabba
Programme de l'agriculture biologique
Service de l'Environnement et des ressources naturelles de la FAO
Adresse électronique : nadia.scialabba@fao.org).
Egalement disponible en anglais

L’agriculture biologique prend une importance croissante dans le secteur agricole. Son intérêt environnemental et économique suscite un surcroît d’attention du public. La demande des consommateurs pour les denrés alimentaires et les fibres produits par des méthodes biologiques, ainsi que la demande de la société pour une production respectueuse de l’environnement, présente de nouvelles possibilités aux agriculteurs et aux entreprises partout dans le monde. Ceci signifie aussi de nouveaux défis pour la FAO.

En particulier, les gouvernements on besoin d’information et de conseils quant au potentiel de l’agriculture biologique afin de pouvoir orienter la recherche et la vulgarisation agronomique, mais aussi pour exploiter la demande du marché, national et international.

L’agriculture biologique:

Il appartient à la FAO de donner à l’agriculture biologique une place légitime dans les programmes en faveur d’une agriculture durable, et d’aider les pays membres dans leurs efforts pour répondre à la demande des agriculteurs et des consommateurs dans ce secteur.

Collaboration avec l'IFOAM

La FAO a tenu, du 19-20 mars 1998, une réunion avec la Fédération internationale des mouvements pour l’agriculture biologique (IFOAM) afin de définir ses activités futures dans ce domaine ainsi que de cerner les domaines potentiels de collaboration entre la FAO et l’IFOAM pour l’agriculture biologique (voir Conclusions and recommendations, en anglais).

La FAO a ensuite contribué à la conférence scientifique de l’IFOAM, qui s’est tenue à Mar del Plata, en Argentine, du 16 au 19 novembre 1998, en présentant un document technique pour l’évaluation de la contribution potentielle de l’agriculture biologique aux objectifs de durabilité (voir Special, en anglais).

Comité de l'agriculture de la FAO

Le Comité de l’agriculture de la FAO s’est réuni à Rome, du 25-29 janvier 1999. Le Comité a considéré un document sur l’Agriculture organique, COAG/99/9, et a recommendé, dans son rapport le développement d’un programme inter-sectoriel sur l’agriculture biologique. L’IFOAM a participé à cette réunion (voir document en anglais).

Le document COAG/99/9, approuvé par le Comité de l’agriculture, représente la position de la FAO sur l’agriculture biologique. Ce document défini l’agriculture biologique selon la description proposée par le Comité de l'étiquettage du Codex Alimentarius. Les perspectives et les limitations de l’agriculture biologique sont présentés selon les points de vue des marchés, de la productivité des exploitations agricoles, et de la compatibilité avec l’environnement. Un accent particulier est mis sur les politiques d’intérêt général influencant l’adoption de pratiques biologiques. Un programme inter-sectoriel pour les activités de la FAO est proposé dans ce domaine, afin de permettre aux pays membres de faire des choix informés.

Commission du Codex Alimentarius

La Commission du Codex Alimentarius de la FAO et de l'Organisation Mondiale de la Santé (l'OMS), organe international par excellence pour les normes alimentaires, s'est réuni ` Rome du 28 juin au 3 juillet 1999. La Commission a adopté des Directives concernant la production, la transformation, l'étiquetage et la commercialisation des aliments issus de l'agriculture biologique (PDF). Ces normes définient clairement la nature de la production biologique et anticipe les revendications qui pourraient égarer les consommateurs quant à la qualité du produit ou la facon dont il a été produit. L'objectif est d'offrir au consommateur un choix qui puisse assurer que les normes de l'agriculture biologique aient étés respectées.

Programme de l'agriculture biologique

Suite à la recommendation de ses organes directeurs de développer un programme inter-sectoriel pour l'agriculture biologique, la FAO a établi un groupe de travail inter-départemental afin de démarrer et de mettre en oeuvre un programme cohérent. Le programme de l'agriculture biologique collabore et établi des partenariats avec des institutions et des associations gouvernementales à l’échelle nationale, avec des ONG compétentes telle que la Fédération internationale des mouvements agricoles biologiques (IFOAM), et des centres nationaux et internationaux de recherche agricole. Les principales activités sont axés sur 5 principales fonctions:

Information pertinente

Le Service de l'Environnement et des ressources naturelles (SDRN) est en train de développer un système qui puisse faciliter l'accès à l'information mondiale disponible sur l'agriculture biologique. Une liste annotée de Liens électroniques aux sites Internet sur l'agriculture biologique (en anglais) a été compilée.

En outre, une base de donnée contenant les références bibliographiques concernant l'agriculture biologique est en voie de développement, avec accès direct aux textes entiers des documents de la FAO.

Dans l'attente de ce service, le matériel relatif à l'agriculture biologique présenté à la "Conférence FAO/Pays-Bas sur les multiples fonctions de l'agriculture et des terres", qui s'est tenu à Maastricht, Pays-Bas, du 12 au 17 septembre 1999, peut-être déchargé, notemment, le document de position présenté par l'IFOAM (en anglais); et les 7 études de cas suivantes: