Education Connaissance

Affiché le mai 1997

L'enseignement et la formation agricoles:
difficultés et chances

préparé sous la Direction du groupe de l'enseignement et de la formation agricoles
Service de la vulgarisation, de l'éducation et de la communication (SDRE)
Division de la recherche, de la vulgarisation et de la formation de la FAO


Extrait de "Difficultés et chances de l'enseignement et de la formation agricoles pour la décennie 1990 et au-dela" (FAO, 1997).

Introduction et vision générale

Dans ce contexte physique et social en voie de mutation accélérée, l'enseignement et la formation agricoles sont appelés à jouer un rôle décisif. Quels sont donc les changements et les adaptations que les institutions d'enseignement et de formation agricoles sont appelées à réaliser pour relever les défis du XXIème siècle?

Les facultés d'agriculture, ainsi que les collèges et universités agricoles ont été créés à l'origine dans l'idée que l'accroissement de la production agricole pourrait être obtenu à partir de l'application systématique des techniques modernes et des résultats de la recherche agronomique. La mission de ces premières institutions d'enseignement était d'étudier scientifiquement l'agriculture avec la participation de la collectivité agricole, d'en présenter les résultats à un vaste ensemble d'agriculteurs susceptibles de les utiliser, et de former des cultivateurs, des vulgarisateurs, des enseignants et des chercheurs, de faÿon à ce que la production agricole puisse poursuivre sa croissance sur des bases durables.

L'enseignement agricole supérieur et moyen joue toujours un rôle décisif dans le développement rural et dans une production agricole durable. Cependant, un monde de plus en plus interdépendant présente de nouveaux défis aux institutions d'enseignement agricole. Au cours des années le monde a changé et, dans beaucoup de pays en développement, l'enseignement et la formation agricoles n'ont pas réussi à s'adapter et à faire face aux réalités des sociétés rurales.

Des programmes ainsi que des méthodes et moyens d'enseignement ont été créés, qui ne sont adaptés ni aux objectifs de développement du pays considéré, ni aux besoins des agriculteurs, ni au marché de l'emploi en général. Cette situation s'est encore détériorée à la suite des crises économiques. Dans beaucoup de pays en développement le secteur public avait pour habitude de recruter la plus grande partie des diplômés en agriculture. Ce n'est désormais plus le cas. Ces diplômés ont de plus en plus de difficultés à trouver un emploi. La formation agricole qu'ils ont reÿue n'a pas été orientée vers les besoins d'un secteur commercial de plus en plus complexe. La dégradation de l'environnement, les changements rapides dans les connaissances scientifiques et techniques, la modification du rôle des femmes dans la société et la marginalisation progressive de l'agriculture et du monde rural, tout cela requiert des changements dans l'enseignement agricole.

C'est pour répondre à le besoin urgent de révision et d'ajustement des programmes de l'enseignement agricole à tous les niveaux, que la FAO a conduit trois opérations complémentaires, dans le cadre de ses objectifs généraux d'appui à l'enseignement et la formation agricoles à travers le monde.

Deux Consultations d'Experts sur ces problèmes ont été tenues à Rome: la première, en 1991, avait pour objet de discuter les résultats d'une enquête réalisée sur un échantillon de 20 universités, collèges ou autres institutions, sélectionnés dans le monde entier. Les conclusions et recommandations de cette rencontre de sommités dans le domaine de l'enseignement supérieur agricole sont résumés dans un document intitulé: "Options Stratégiques pour l'Enseignement Supérieur Agricole: Consultation d'experts".

La seconde Consultation d'Experts s'est tenue en 1993 et avait pour thème: "L'Intégration des Considérations d'Environnement et de Développement Durable dans les Programmes de l'Enseignement et de la Vulgarisation Agricole". Cette consultation a identifié certains des obstacles et défis auxquels se heurte l'intégration de ces sujets dans l'enseignement supérieur agricole, notamment dans les pays en voie de développement. Elle a suggéré un certain nombre de mesures destinées à renforcer le contenu des programmes d'enseignement, de recherche et d'action des services publics en matière d'environnement et de développement durable. Les études de cas effectuées en vue de la consultation ont présenté la situation actuelle dans des facultés d'agriculture choisies dans dix pays.

En outre, huit Tables Rondes Régionales ont été organisées dans le monde entier, avec la participation de responsables de Facultés ou d'Universités d'agriculture, de directeurs de Collèges ou d'établissements techniques et de Grandes Ecoles, ainsi que de fonctionnaires des Ministères de l'Agriculture et de l'Enseignement. Ces Tables Rondes se sont attachées à l'examen des problèmes spécifiques rencontrés par l'enseignement et la formation agricoles dans chacune des Régions. L'analyse des problèmes et des chances qui se présentent dans chaque région avait pour but d'aider les gouvernements dans le développement de leur futurs programmes d'enseignement. Les Tables Rondes ont été conÿues comme le premier pas vers des actions concrètes à conduire pour améliorer l'enseignement agricole aux niveaux national et régional.

Le présent document expose les problèmes, thèmes et recommandations discutés au cours des Tables Rondes et des Consultations d'Experts. Il attire également l'attention sur d'autre problèmes rencontrés par les enseignants agricoles dans les pays en voie de développement. Beaucoup parmi ces problèmes ont été l'objet d'un examen particulier par telle ou telle Table Ronde. Il ne faut pas en conclure que ces problèmes n'intéressent pas les autres Régions, mais simplement qu'ils ont été plus spécialement relevés par une ou plusieurs Tables Rondes déterminées au cours de leurs discussions.

Dans ce document les termes suivants sont employés:

Il convient d'observer que bon nombre de problèmes identifiés au cours des Tables Rondes ou des Consultations d'Experts, et certaines des solutions et recommandations proposées, ne sont pas propres au seul enseignement agricole et dans beaucoup de cas peuvent s'appliquer à d'autres domaines. Les résultats des conférences et des discussions démontrent cependant de faÿon claire que les universités, collèges et écoles d'agriculture auront à faire face à des défis majeurs au cours du siècle prochain. Affronter ces défis demandera de nouvelles stratégies, des orientations novatrices et des réformes institutionnelles.


Table des matières

Première partie

Un monde en mutation

Deuxième partie

1. Le rôle et les défis de l'enseignement et de la formation agricoles 2. L'introduction de nouvelles disciplines dans l'enseignement agricole 3. Les problèmes internes de l'enseignement agricole

Troisième partie

1. L'adéquation de la formation aux besoins de l'emploi et de l'entreprenariat 2. La défonctionnarisation des formations et leur orientation vers l'entreprenariat et les besoins du secteur privé 3. Les relations avec les organisations régionales et internationale

Quatrième partie

Conclusions et recommandations



SD Homepage Back to Top FAO Homepage