FAO :: SD Department :: Radio Rurale Accueil :: Nouvelles ::

FAO

Nouvelles

Formation à la fiction radiophonique

Le gouvernement du Niger souhaite entre autre que la radio joue un rôle dynamique afin que la population accède à l'information et à la connaissance en produisant et diffusant des émissions sur des thèmes et sujets durables qui contribueraient aux changements de comportements et d'attitudes. Le plan de travail dans le cadre de ce projet TCT/NER/2903, «Relance des Radios Rurales» étant: «Produire et diffuser des émissions de qualité en se basant sur des genres originaux et prisés comme les feuilletons et fictions radiophoniques».

Cette formation, qui a duré un mois, a regroupé 18 stagiaires issus de 16 radios implantées au Niger (de types communautaire, privé et public). La session a été répartie en deux phases : une phase théorique de 15 jours en journée continue (8h30 - 14h30 dont une pause de 30 minutes à 11h) et une phase pratique de 15 jours en studio où les stagiaires ont été scindés en trois groupes (matin, midi, soir). La partie théorique s'est déroulée dans les locaux de l'IFTIC (Institut de formation aux techniques d'information et de communication), la partie pratique dans les studios de «La Voix du Sahel», la radio nationale.

Objectifs

- Initier les équipes des radios rurales à la conception et à l'écriture de scenarii de feuilletons radiophoniques sur des thèmes originaux et pertinents.
- Former les équipes au processus de production des feuilletons radiophoniques
- Avec les équipes, évaluer auprès des populations l'écoute et la réception du contenu des messages radiodiffusés par les feuilletons.


Méthodologie

La formation a été conçue en 4 points : théorie, structure, écriture et production.

- La partie théorie, axée sur l'étude et la construction du documentaire et de la fiction radiophonique, s'est construite selon le schéma suivant: écoute, analyse, critique et approfondissement du thème du jour.

Outre les écoutes de documentaires et de fictions importées de Belgique, France et Suisse, nous avons analysé différents travaux africains (Burkina-Faso, Congo) ainsi que certains travaux documentaires et fictions radio réalisés par la «Voix du Sahel» et par les pays voisins.

Suite à une demande de nombreux participants à cette formation, nous avons pu comparer, étudier et commenter les journaux parlés de RFI, «Voix du Sahel» et une radio privée implantée au Niger afin d'en tirer des conclusions pratiques.

- La pierre d'angle de cette formation a été l'ébauche d'une «Structure» de scénario. Jusqu'ici, au Niger, la majorité des pièces de théâtre sont improvisées et diffusées en direct sur antenne. Le terme même de structure n'existe toujours pas.

Réparti en trois groupes de travail, les stagiaires ont appris à échafauder un plan et structurer leur récit en plusieurs tableaux. Les séminaristes ont pris soin de tenir compte des différentes unités de lieu, unité de temps, définition du nombre de personnage ainsi que des différentes règles et conseils considérés dans la partie théorie (annexe p. 1, 2, 3).

Les différentes structures peuvent être consultées en annexe p. 27.

- Valeur ajoutée à la formation: l'écriture

Au cours de la formation, un intérêt croissant a été marqué pour l'écriture radiophonique et le souhait de pouvoir aborder un thème et le traduire d'abord sur papier puis en son.

Lors de ce travail de laboratoire, le choix des thèmes est resté libre, original et pertinent.

Seul le récit devait être basé sur une histoire vraie.

Dans les premières semaines de la formation, différents petits ateliers d'écriture ont été mis sur pied afin d'arriver à la rédaction complète d'un scénario toujours sur la base d'une structure coulée dans le bronze et inamovible. Brochure des 3 scénarii voir annexe p. 36 à 49.

- La production

A la fin des premiers quinze jours, trois scenarii ont donc été rédigés, corrigés, relus, amendés et appréciés par les différents participants.

L'étape de production s'est déroulée en trois temps: enregistrement, montage et mixage.

- Les enregistrements ont été effectués à voix nues avec des comédiens issus des différents groupes de travail ainsi que des professionnels - mise en place du travail de direction d'acteur. Les ambiances et musiques ont été sélectionnées sur des supports sonores différents afin de pouvoir faciliter le mixage. Certaines musiques ont été jouées par les stagiaires mêmes.

- Les montages, principalement sur bande, ont été accomplis par les stagiaires eux-mêmes. 20% seulement ont déjà travaillé sur support magnétique (ces bandes ont été apportées par le formateur car les radios du Niger comme la majorité de celles des autres pays d'Afrique connaissent une pénurie de bande - BASF ayant arrêté la fabrication, il n'y a plus de bandes disponibles).

- Le mixage : Nous avons également pu bénéficier d'une journée de studio dans les locaux du CIRTEF. Celui-ci nous a permis de mixer le premier travail en français sur station numérique NETIA. Les cinq autres fictions (voir CD annexe) ont été mixées en analogique à la «Voix du Sahel».

Toutes les productions (en français et en haoussa) ont été gravées sur CD et remises à chacun des participants.

Des exemplaires de ces deux CD ainsi que le syllabus de cours a également été remis lors d'une séance officielle à la représentante de la FAO Niger, Madame Maria Helena Semedo et à Nathalie Fol, responsable du volet communication à l'UNICEF.

Il est bon de souligner que cette formation a aussi servi de cadre de dialogue et de concertation pour les représentants issus de radios dites souvent concurrentes (communautaires, privées et service publique). En effet, durant toute la période de formation, les stagiaires ont pu se connaître, s'estimer, travailler ensemble et créer des productions en commun.

Au cours de cette formation, les participants ont aussi fait des exposés sur leur propre radio et défini leurs projets à venir.

Notons également qu'une visite guidée à Dosso était prévue afin de se rendre compte de la réalité du terrain ; mais, de commun accord avec les participants à la formation, les responsables du projet et le formateur, nous avons décidé de mettre l'accent sur l'écriture et la réalisation de feuilletons.

Le calendrier de production prévu dans le cadre de cette formation a pu être respecté moyennant une tournante entre les trois groupes de travail: enregistrement, préparation des ambiances et musiques, montage, corrections et mixage.

Etapes de la formation

1. Théorie, écoute et analyse

Les différentes écoutes et analyses ont permis d'édicter et de préciser les quatorze règles d'or relatives à la création radiophonique.

2. Ecriture et structure

Le point le plus important a été l'étape de structuration. En effet, jusqu'aujourd'hui la création radiophonique au Niger se résumait à de la pure improvisation sur antenne sans structure particulière, ce qui dans la majorité des cas entraînait un piètre résultat sur antenne (max. 5% de chance de faire passer un message). La notion de structure a donc eu un rôle déterminant car elle s'est révélé être l'étape la plus importante, et la plus difficile pour les participants, pour réussir à bien faire passer un message. Le passage à l'écriture en est devenu facile et agréable.

3. Thèmes originaux

Etant donné le travail de laboratoire et le principe pluridimensionnel des thèmes abordables en radio, les thèmes ont été laissés au libre choix des stagiaires. Les trois groupes ont choisi de parler de la problématique du sida (comment parler du test de dépistage). Un des groupes a également choisi d'aborder le thème de l'exode et du rêve de l'argent facile à l'étranger.

Ces thèmes se retrouvent de manière plus synthétique dans le chapitre structure p. 31 de l'annexe et de manière détaillée et rédigée dans le chapitre scénario p. 41 de l'annexe.

4. Production

Au cours de la formation deux types de production ont été réalisés : une sur papier et une sur support audio (CD). On peut les retrouver en annexe :

- 3 structures sur papier
- 3 scénarios sur papier
- 2 CD audio comprenant 6 fictions radiophoniques (3 en français, 3 en haoussa).


Les titres de ces oeuvres sont:

Les aventures d'Andoulo l'éxodant 14'14
La femme infidèle 13'00
L'ingratitude de l'homme 18'17
Labarin Andulo dan Dandi 12'57
Makircin Mata 13'04
Halin Maza 15'51


Evaluation

Les résultats en français et haoussa ont été écoutés et critiqués en classe par l'ensemble des participants

Une écoute publique a également eu lieu dans une radio communautaire d'un quartier populaire de la périphérie de Niamey, le quartier Goudel. Tant le public que les animateurs de «Radio Goudel» étaient médusés par l'aspect professionnel du résultat et par la justesse du propos raconté par le biais de ce théâtre radiophonique (nom donné à la fiction radiophonique au Niger).

 

FAO

FAO

Ou articles concernant nouvelles du terrain

cliquez pour lire

Base de données des projects FAO

cliquez pour lire

Cameroun

cliquez pour lire

COIN: Country Office Information Network

cliquez pour lire

Dernières nouvelles, 2005

cliquez pour lire

EMPRES: Système de prévention des urgences pour les ravageurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes

cliquez pour lire

Mali

cliquez pour lire

Niger

cliquez pour lire

Profils FAO de pays et le système d'information cartographique

cliquez pour lire

Programme Interinstitutions de soutien aux Systèmes d' Information et de Cartographie sur l' Insécurité Alimentaire et la Vulnérabilité

cliquez pour lire

PSSA: Programme Spécial pour la Sécurité Alimentaire

cliquez pour lire

République démocratique du Congo

cliquez pour lire

Réseau du Système des Nations Unies sur le développement rural et la sécurité alimentaire

cliquez pour lire

Secours et réhabilitation d'urgence

cliquez pour lire

SMIAR: Système Mondial d'Information et d'Alerte Rapide sur l'Alimentation et l'Agriculture

cliquez pour lire

Statistiques de la FAO

cliquez pour lire

Togo

Archive

cliquez pour lire

Communication et gestion des ressources naturelles: L'Afrique sahélienne mise sur la communication

cliquez pour lire

Un atelier pédagogique au Burkina Faso dans le cadre de la stratégie de communication de l'UEMOA

cliquez pour lire

L'UNESCO et l'UNICEF remettent du matériel de production et de réception aux radios partenaires et à l'ARCO

cliquez pour lire

Projet Dimitra: Renforcement des besoins en information et communication des femmes rurales du Sud-Kivu

cliquez pour lire

République Démocratique du Congo : La Société des Auditeurs de Radio Ntemo compte après un an d'existence, 82 clubs

cliquez pour lire

Helen Keller International

cliquez pour lire

La Banque Africaine de Développement (BAD) soutient deux radios rurales, une communautaire et l'autre locale en RDC avec l'appui de la FAO

cliquez pour lire

La radio communautaire rurale est un outil de communication vital pour de nombreux pays en développement

cliquez pour lire

AskFAO

cliquez pour lire

La 3ème Conférence Panafricaine sur le "Contenu local pour le développement durable des radios communautaires en Afrique"

cliquez pour lire

More News (26 available)...

commentaires ? écrivez au webmaître

© FAO, 2006