FAO :: SD Department :: Radio Rurale Accueil :: Nouvelles :: Mbanza-Ngungu, Co...

FAO

Nouvelles

Mbanza-Ngungu, Congo: Projet pilote la Radio rurale communautaire Ntemo

POURSUITE DES ACTIVITÉS EN RDC AUTOUR DE LA RADIO RURALE COMMUNAUTAIRE NTEMO ET EXTENSION DU PROJET.

Dans cette phase du projet, l'objectif est d'abord de consolider les acquis de la Radio Ntemo (Mbanza-Ngungu) et, dans un deuxième temps, d'étendre le projet pilote à d'autres régions de la République démocratique du Congo.

Un des grands avantages de la Radio rurale pour son utilisation comme outil de communication pour le développement est le contact direct des agents avec les populations rurales. Afin de collecter l'information nécessaire pour produire des émissions et effectuer leur suivi-évaluation auprès des auditrices et auditeurs sur le terrain, il est indispensable que la mobilité des équipes soit garantie. La Radio Mbaza-Ngungu possède à présent des motos qui permettent aux agents de faire des sorties autour de Mbaza-Ngungu. Cependant, il s?avère nécessaire d'acquérir un véhicule tout terrain pour pouvoir couvrir les trois territoires du District, y compris le point le plus reculé, Mongolula, se trouvant à 250 km de la station de radio.

Une autre démarche prévue consiste à mobiliser des ressources financières en signant des protocoles d'accord pour l?utilisation des tranches d'antenne de Radio Ntemo. Les structures potentiellement intéressées à un tel accord sont des organisations publiques et non gouvernementales, des entreprises privées et autres programmes et projets de développement. A la recherche des partenaires locaux, le Comité local de développement de Radio Ntemo devra parcourir les 3 territoires du District. Dans ce contexte, l'appui du programme consiste en la mise à disposition d?un véhicule et des moyens de subsistance nécessaires pour parcourir les 3 territoires en un mois. Il sera ensuite nécessaire d'imprimer des cartes d'adhésion pour les individus et les organisations devenus membres de l'Association pour le développement de la Radio Ntemo. Dans ce contexte il faudra soutenir l'Association en prenant en charge les frais d'imprimerie.

Il est en outre nécessaire de procurer des magnétophones d'enregistrement analogiques et numériques ainsi qu'un système complet de sonorisation pour faciliter la production et l'animation des émissions publiques et d'autres formes d?actions en plein air comme par exemple l'interview communautaire et surtout l'émission publique. De plus, l'acquisition d'un système de radiophonie sur bande latérale unique (BLU) améliorerait la communication entre les différents agents sur l'étendu du District. Ainsi, des informations et nouvelles du terrain pourraient être échangées et diffusées immédiatement à travers le journal parlé de la radio.

Des sessions de formation auront lieu dans le but de renforcer non seulement les capacités techniques du personnel de la radio Ntemo mais aussi celles de ses partenaires: l'agence d'exécution sur terrain du programme d'information et de communication rurale (SNIR), le Service National de vulgarisation (SNV) et les radios de la Francophonie avec lesquelles la Radio Ntemo a signé un protocole d'accord dans le domaine des Radios Rurales Locales.

Concernant la radio Ntemo le projet prévoit des formations aux techniques participatives et interactives de la radio rurale, à la collecte et au traitement de l'information locale, à l'exploitation et à l'entretien des équipements pour les techniciens et à la gestion administrative et financière de la radio.

Les formations pour les radios de la Francophonie s'adresseront aux animateurs et producteurs, aux opérateurs de prise de son, aux gestionnaires du projet et personnel de l'entretien.

Pour le SNIR il s'avère indispensable de renforcer ses capacités techniques et professionnelles de ses agents, pour que le service puisse accomplir la mission à lui confier à savoir l'exécution sur le terrain du programme d'information et de communication rurale ainsi que la coordination des actions de tous les intervenants à la base en matière de communication rurale. Les agents du SNIR seront formés à l'élaboration, l'exécution, au suivi et l'évaluation des projets, à la formation des formateurs en animation et communication rurale, aux technique d'information rurale et aux méthodes de collecte de l'information rurale, au montage audio-numérique, à la gestion administrative et financière et au genre et développement.

Aussi le Service national de vulgarisation (SNV) sera bénéficiaire des formations. Quant au SNV, des besoins en formation ont été identifiés dans les domaines du développement organisationnel, de la méthode de conduite des enquêtes de collecte de données, dans l'élaboration et l'analyse des critères de sélection et d'appréciation de la pertinence des données récoltées auprès des communautés locales, dans la conception des micro-projets bancables et dans la gestion des mini-caisses.

Jusqu'à aujourd'hui, il existe au Congo un vide juridique par rapport aux radios associatives, commerciales, communautaires et confessionnelles. Le projet de la Radio Rurale Communautaire vise à réduire cette carence à travers la prise en charge d'un Consultant national et d'un Consultant international juristes qui vont élaborer, finaliser et faire valider des textes juridiques.

Le champ de rayonnement de la radio Ntemo ne couvre pas encore tout le District. Exclus du service radiophonique sont notamment les territoires de Luozi et de Songololo. Il est surtout urgent de désenclaver les chefs-lieux des deux territoires (Luozi-Centre et Songololo-Centre) en raison de leur poids démographique.

Enfin, le projet vise à créer un télé centre communautaire polyvalent à Mbanza-Ngungu. Celui-là servirait de centre de connaissances, de point de rencontre et de lieu d'échange et de communication. La radio revêtirait le rôle d'interface entre les services de l'Internet tels que la télémédecine et le WAICENT, et les communautés rurales isolées et éloignées du centre. Toutefois, avant de pouvoir envisager une telle action il s'avérerait dans un premier temps nécessaire de mettre en place l'infrastructure de télécommunications et de former les agents à la recherche sur Internet.


La deuxième démarche de cette phase ayant comme but l'extension du projet-pilote à d'autres régions de la RDC se tiendra du 2004 au 2006.


1. Mise en oeuvre de 4 radios rurales communautaires au Katanga (1), dans le Kasaï (1), dans l'Equateur (1) et dans la province Orientale (1).

2. Mise en place d'un système de collecte et de traitement de l'information rurale pour le réseau des radios communautaires (revalorisation des missions du SNIR et du SNV).

3. Publication d?un bulletin écrit sur le « Monde Rural » par le SNIR.

Dans cette deuxième phase du projet, il sera nécessaire de mettre en oeuvre la politique d'information rurale au Congo et d?envisager la définition d'une politique nationale de communication pour le développement rural. Dans cet effort, il sera possible de se fonder sur les résultats de l'atelier tenu en mai 2003 dans le cadre du projet TCP/DRC/2801 pendant lequel les éléments consensuels d?une politique nationale d'information rurale ont été identifiés. Selon l'atelier, une telle politique doit répondre aux besoins de changements exprimés par les communautés de base. Elle est multisectorielle et devrait s'harmoniser avec la politique nationale d'information et de la communication.

La mise en oeuvre de la politique d'information rurale a été élaborée par l'atelier comme suit: après l'affirmation de la volonté politique de s'engager à la mise en oeuvre de la politique nationale d'information rurale, il faut établir un cadre institutionnel favorable. Ensuite, il est nécessaire de redéfinir les termes de mandat du SNIR - en tenant compte du nouveau contexte national - et d'identifier et de distribuer ses ressources financières et matérielles pour garantir le succès de sa mission. Le rôle du SNV devra également être renforcé en sa qualité de pourvoyeur en thèmes d'accompagnement des communautés rurales notamment dans l'identification des contraintes au développement. Le SNV sera chargé de collecter des données sur le terrain pour enrichir les émissions destinées au monde rural.

La politique nationale de communication pour le développement rural en République démocratique du Congo devra identifier les besoins en information et en communication des populations rurales et leur rôle, elle devra discerner le rôle du SNV, du SNIR et des radios et d?autres institutions et moyens d'information et de communication et elle devra structurer et organiser les différents intervenants.

Au cours de l'atelier mentionné ci-dessus ont été également définies les étapes à suivre pour l'implantation d'une radio rurale communautaire. Les étapes sont basées sur une méthodologie participative impliquant l'ensemble des acteurs concernés tout au long du processus. Elle se présente comme suit: Le premier pas vers le lancement d'une radio rurale consiste en la mobilisation des ressources financières et matérielles. Afin de repérer les sites d'implantation et connaître les contextes sociologiques, économiques et techniques, il s'avère nécessaire de mener des études de faisabilité. Les communautés de base doivent être sensibilisées pour l'appropriation du projet. Après cela, le comité local de développement du projet peut être mis en place. Des démarches administratives vis-à-vis des instances officielles doivent être entreprises et les statuts, cahier des charges et règlement intérieur de la radio doivent être élaborés. Puis, le site de la radio peut être identifié et aménagé.

Les activités qui suivent sont l'acquisition des matériels, le recrutement du personnel, l'installation des équipements, la formation du personnel, l'élaboration de la grille des programmes et enfin la mise en marche et l'inauguration de la radio.

Une démarche importante consiste en l'implantation des mécanismes et structures de prise en charge de la radio par les bénéficiaires puisqu'elle assure la durabilité de la structure. Aussi faut-il mettre aussi en place des mécanismes de suivi et évaluation de la radio.

 

Nagra

Nagra

Ou articles concernant nouvelles du terrain

cliquez pour lire

Base de données des projects FAO

cliquez pour lire

Cameroun

cliquez pour lire

COIN: Country Office Information Network

cliquez pour lire

Dernières nouvelles, 2005

cliquez pour lire

EMPRES: Système de prévention des urgences pour les ravageurs et les maladies transfrontières des animaux et des plantes

cliquez pour lire

Mali

cliquez pour lire

Niger

cliquez pour lire

Profils FAO de pays et le système d'information cartographique

cliquez pour lire

Programme Interinstitutions de soutien aux Systèmes d' Information et de Cartographie sur l' Insécurité Alimentaire et la Vulnérabilité

cliquez pour lire

PSSA: Programme Spécial pour la Sécurité Alimentaire

cliquez pour lire

République démocratique du Congo

cliquez pour lire

Réseau du Système des Nations Unies sur le développement rural et la sécurité alimentaire

cliquez pour lire

Secours et réhabilitation d'urgence

cliquez pour lire

SMIAR: Système Mondial d'Information et d'Alerte Rapide sur l'Alimentation et l'Agriculture

cliquez pour lire

Statistiques de la FAO

cliquez pour lire

Togo

Archive

cliquez pour lire

Communication et gestion des ressources naturelles: L'Afrique sahélienne mise sur la communication

cliquez pour lire

Un atelier pédagogique au Burkina Faso dans le cadre de la stratégie de communication de l'UEMOA

cliquez pour lire

L'UNESCO et l'UNICEF remettent du matériel de production et de réception aux radios partenaires et à l'ARCO

cliquez pour lire

Projet Dimitra: Renforcement des besoins en information et communication des femmes rurales du Sud-Kivu

cliquez pour lire

République Démocratique du Congo : La Société des Auditeurs de Radio Ntemo compte après un an d'existence, 82 clubs

cliquez pour lire

Helen Keller International

cliquez pour lire

La Banque Africaine de Développement (BAD) soutient deux radios rurales, une communautaire et l'autre locale en RDC avec l'appui de la FAO

cliquez pour lire

La radio communautaire rurale est un outil de communication vital pour de nombreux pays en développement

cliquez pour lire

AskFAO

cliquez pour lire

La 3ème Conférence Panafricaine sur le "Contenu local pour le développement durable des radios communautaires en Afrique"

cliquez pour lire

More News (26 available)...

commentaires ? écrivez au webmaître

© FAO, 2006